Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / France : Société

La vente d’Alstom est le constat de faillite de la vision fausse qui gouverne la France

Christian Saint-Etienne, professeur titulaire de la Chaire d'économie industrielle au Conservatoire National des Arts et Métiers, écrit un article très intéressant dans le Figarovox :

"[…] Mais c'est une claque pour la classe dirigeante française car elle fait apparaître son incompétence collective depuis 18 ans. Voici les preuves.

En transférant la prise de décision aux États-Unis, Alstom Energie ne pourra pas décider d'investissements ou de diversifications futures sans l'accord des actionnaires américains. Or ce transfert résulte de choix stratégiques imbéciles de Serge Tchuruk qui jette à la poubelle boursière GEC-Alsthom en 1998 avant de «théoriser» en 2001 son ambition de faire d'Alcatel une «entreprise sans usines». Alstom est vendu et Alcatel est un mort-vivant alors que les entreprises industrielles intégrées comme General Electric et Siemens survivent. Tchuruk et ceux qui l'ont conseillé devraient être jugés pour haute trahison. Au passage, c'est la Gauche qui gouverne la France à l'époque.

Une Gauche qui au même moment met en place les 35 heures en 1998-2002. Il faut revenir sur l'origine de cette mesure. Elle n'est pas «prise sur un coin de table» en 1997 comme le veut la légende ni appliquée aveuglément à tout le secteur productif à cause de la seule rigidité de Martine Aubry. En fait, tout le monde était d'accord, Gauche et Droite, décideurs économiques et politiques, car s'était installée dans les années 1990 l'idée que nous étions entrés dans un monde post-industriel et post-travail. La rigidité de la Gauche n'a fait qu'aggraver les conséquences d'une vision insensée selon laquelle il fallait laisser mourir l'appareil industriel en France pour produire en Asie et partager le travail car il allait manquer. Et beaucoup de prophètes tarés continuent de véhiculer ces idées fausses. Or et c'est la clé de compréhension des malheurs de la France, l'erreur commise par nos élites dirigeantes entre 1996 et 2002 a été de confondre le passage de la deuxième à la troisième révolution industrielle avec l'entrée dans un monde post-industriel !

Car nous sommes passés, en effet, de la deuxième à la troisième révolution industrielle dans les années 1980 avec une accélération foudroyante dans les années 1990. […] C'est exactement au moment de l'accélération de la troisième révolution industrielle que nos pseudo-élites écrasent les entreprises de charges sociales, d'impôts et de réglementation pour partager les emplois de la deuxième révolution industrielle tout en tuant la naissance des entreprises de la troisième révolution industrielle. Ces dernières émergent quand même, mais chétives et sous alimentées en profits et fonds propres.

Or la suite est la conséquence de l'intuition clé de cet article : c'est parce que la Droite partage cette idée fausse et vicieuse, ou qu'elle n'a pas la capacité intellectuelle d'en démontrer la fausseté, qu'elle ne prendra jamais réellement les mesures, entre 2002 et 2012 pour définitivement tuer les 35 heures (on les rogne à la marge), éliminer l'ISF sur les actions et fortement réduire les charges et réglementations sur les entreprises.

Puis, dans les deux premières années de la présidence actuelle, et en dépit du CICE, le gouvernement finit le travail en achevant le malade par un retour de l'âge de départ à la retraite à 60 ans, la suppression de la TVA sociale et l'alourdissement criminel de la fiscalité sur le capital qui accélère la fuite des investisseurs.

La vente d'Alstom est donc le constat de faillite de la vision fausse qui gouverne la France depuis 1996 (loi Robien du 11 juin 1996 non obligatoire mais qui s'inscrit déjà dans cette vision). De juin 1996 à juin 2014 (début de mise en œuvre du plan Valls), les élites françaises ont partagé deux idées: celle évoquée précédemment de la fin de l'industrie et son corollaire, seule la dépense publique peut encore créer des richesses et des emplois. Rien n'arrête plus la dépense publique qui atteindra son sommet en 2013 (en pourcentage du PIB). La France se réveille groggy de la plus colossale erreur stratégique de son histoire depuis la Libération qui aura gouverné la France pendant 18 ans!!! […]"

A noter que la présidente de General Electric France et vice-présidente de GE International n'est autre que Clara Gaymard, fille du professeur Lejeune, énarque, mariée à Hervé Gaymard, l'ancien ministre de Jacques Chirac, et mère de neuf enfants. 

Partager cet article

28 commentaires

  1. Quelle honte ne peut-on éprouver en comprenant se qui peut de passer dans notre pays! Trahis, trahis, nous le sommes.
    A vomir.
    Demain plus d’atome, mais plus rien non plus.
    Pauvres mains de ces hommes qui ont tout donné, mais fiers.
    C’est comme la sidérurgie française sacrifiée après 30 ans d’agonie.
    Relevons-nous!

  2. Ce qui peut, bien entendu.
    Je n’ai rien relu.
    Pardon.

  3. La vente d’Alstom c’est surtout la Haute Trahison de traitres à leurs pays qui vendent notre patrimoine à l’ennemi !

  4. La durée moyenne hebdo travaillée en France est de l’ordre de 37h. Contre 33h en Allemagne…

  5. Je veux bien que Mme la PDG de GE soit très Manif Pour Tous, mais il y beaucoup de français talentueux qui pourraient parfaitement reprendre Alstom et lui redonner toutes ses lettres de noblesse. Nous avons pas le droit d’accepter que notre pays soit vendu en pièces détachées au plus offrant.

  6. Une simple question: ces “élites françaises” de la classe dirigeante sont – elles vraiment des élites? Ou plutôt ce naufrage n’est-il pas révélateur que de nos jours les élites économiques ne sont plus superposables aux élites intellectuelles?

  7. on devrait juger de Haute trahison également ceux qui se taisent alors qu’en vendant Alstom pour trente deniers à la racaille LGBT Américaine, la France n’aura plus son indépendance énergétique qu’elle aurait pu avoir avec la Russie Chrétienne

  8. Clara Gaymard appartient à la prestigieuse commission Trilatérale. http://www.trilateral.org/download/file/TC_list_4-13.pdf

  9. Votre note de fin d’article me rappelle une bonne blague :
    100 m2 = un are
    10000 m2 = un hectare
    600 m2 ?… un Gaymard 🙂

  10. L’emission d’Emmanuel Ratier et Pascal Lassale (partie 2) sur radio Courtoisie revient en détail sur certains aspects de cette information et la replace dans un plus large contexte.
    Je crois que l’invité ne s’est malheureusement pas trompé sur les intentions des uns et des autres.
    Plus que jamais, il faut offrir des messes pour Poutine, pour l’assister dans ses décisions si vous souhaitez interrompre la course folle de certaines puissances vers une gouvernance mondiale qui mettra tous les Etats au pas.
    Ou pas.

  11. Petite question pas du tout subsidiaire : que font nos soi disant services secrets qui ont soi disant au coeur de leur pratique mis en oeuvre d’important moyen d’intelligence économique ?
    1 – rien
    2 – de toutes façons on ne les écoute pas
    3 – les personnes recrutées sont incompétentes à dessein
    4 – les personnes en charge de ces questions sont au moins autant corrompus que certain commissaires européens
    ps : toutes les réponses peuvent être bonnes au bonneteau de l’incompétence et de la traitrise

  12. En lisant les articles et les commentaires sur ce sujet comme sur d’autres que de jérémiades, de pleurnicheries, de complaintes et d’auto-flagellations stériles ! Et si les Français assumaient? L’histoire d’un peuple est constituée de périodes de “gloires” qui forcément alternent avec des périodes de “replis”.Ben voui, les Français peuvent aussi,comme tous les humains, se tromper, se leurrer, manquer de courage, trahir et se trahir:l’important est de ne pas se décourager. Après la pluie vient le beau temps…..:-)

  13. Il y a pratiquement tous ceux qui ont été aux commandes de la France depuis 18 ans qu’il faudrait juger pour haute trahison. Qu’ils soient de gauche ou de droite. De même pour tous les décideurs économiques mis en place par l’Etat durant cette période. Cela fait juste 4 ans que je le dis et on me traite d’excessive. Cela fait du bien de le lire de la part de quelqu’un d’aussi brillant que Monsieur Saint Etienne. A tous ces gens il leur manque l’essentiel:”le bon sens paysan”

  14. En quoi est-ce de la haute trahison ?
    Cette entreprise est maintenue en vie depuis de nombreuses années, portée à bout de bras par tout ce qui passe ne connais rien au problème et met des fonds dedans … en pure perte.
    Il y a bien longtemps que cette entreprise aurait de l’être vendu ou associée à une autre similaire pour en faire une plus importante, mais là il y a eu réticence il y a quelques années, (Siemens) pour quel résultat ?
    Le problème est que des dirigeants d’entreprises similaires n’ont pas de connaissances concernant les entreprises, ils n’ont que des connaissances générales, scolaire, et comme telles, ils agissent dans ses entreprises comme dans n’importe lesquelles ! Ils vendraient des patates aussi bien que du poisson.
    Une expression populaire dit : que de la gueule, n’est-ce pas le cas pour les décisions du sieur Montebourg ? !

  15. Nous n’avons depuis des décennies à la tête de notre pays que des apatrides – littéralement : sans patrie – Comment voulez-vous qu’ils défenden l’industrie, l’agriculture ou la sidérurgie française. Ils n’aiment pas la France, ils vivent de sa future disparition dans une Europe qui n’existe pas et qui n’existera jamais : les peuples qui la composent après quelques années n’en veulent plus.

  16. Cet échec n’est imputable qu’à la gauche.
    Car la droite n’a rien fait entre 1995 et 2007, ni entre 2007 et 2012, sous Chirac et Sarkozy pour corriger les erreurs de la gauche, et ceci pour une raison simple : elle en partage le sprésupposés depuis 1958, car sauf sous Pompidou, .
    Voilà pourquoi la phrase de M. Saint-Etienne : “La France se réveille groggy de la plus colossale erreur stratégique de son histoire depuis la Libération qui aura gouverné la France pendant 18 ans!!! ” devrait être corrigée par “pendant 56 ans depuis 1958, selon l’idéologie socialisante gaullo-communiste du Programme National de la Résistance”.
    Ce serait plus précis et plus équilibré : la gauche n’est pas qu’à gauche, elle réside dans les esprits de la droite, y compris souvent, de la droite nationale.

  17. C’est exactement ça! Tout est juste dans cette analyse

  18. C’est exactement ce qu’écrit Isabelle.
    Nos ennemis ne sont pas si facile que ça a dégommer!!!mais ne baissons pas les bras, ne serait ce que pour nos petits..et notre propre équilibre psychologique et moral.

  19. Bien que d’accord avec le thème général de l’article de Christian Saint-Etienne, et bien incapable de rivaliser avec lui en Economie, je voudrais tempérer les propos émis dans les commentaires en faisant état d’une expérience vécue dans un domaine en quelque sorte adjacent à celui dans lequel opère Alstom: celui de l’engineering pétrolier.
    Je dirigeais à cette époque déjà lointaine un engineering américain rempli de gènes multinationaux que j’ai fini par quitter pour cette raison même. Il existait alors un engineering français valable: Technip, alors filiale de l’IFP puis de Elf etc… en un mot appartenant à l’Etat français. Ce concurrent était difficile à vaincre en France où toutes les méthodes de pression avouables ou non, les passe-droits, les exceptions étaient mises en oeuvre. Rien de cela dans le reste du monde où il était facile de gagner contre Technip.
    Mais un jour Technip fut “privatisé” en douceur d’ailleurs et avec brio. Aujourd’hui Technip débarrassé des faveurs – et de la pesanteur – de l’Etat français, et dirigé par des gens compétents, est devenu sans conteste l’engineering n°1 en Europe et peut-être bien au monde. Il est aussi devenu une vedette de la Bourse.

  20. “La durée moyenne hebdo travaillée en France est de l’ordre de 37h. Contre 33h en Allemagne…”
    Et 45 heures en Suisse (de mémoire). Mais ça, on ne le dit jamais… Les Français se flattent de croire que les Suisses sont riches grâce à la fraude fiscale de leurs voisins… Moyennant quoi, un ouvrier ou une caissière suisses (pays “ultra-libéral”) gagnent deux à trois fois plus que leurs homologue français.
    Un récent sondage affirme qu’une majorité de Français (dont une grosse minorité de Français “de droite”) seraient favorables à la nationalisation d’Alstom.
    Ce pays est foutu.

  21. Quel est le sens de votre “à noter”? Cela signifie-t-il que vous envisagez qu’une mère de 9 enfants fait des conneries ou puisse en faire de nouveau comme pour l’histoire détestable du duplex? Si oui, votre “à noter” est heureux.
    Sinon, quel sens donnez-vous à ce “à noter”?
    [Je ne crois pas que l’on puisse reprocher à GE de vouloir racheter Alstom. Ce n’est pas la faute de GE si Alstom est dans cette situation, mais bien de la faute de nos dirigeants, comme indiqué dans l’article.
    MJ]

  22. Chiche! On fait une cagnote populaire! on met tous un euros dans ALSTOM, on change la gouvernance et les pratiques professionnelles, on redresse la barre! et on rachète Général Electrique dans 3 ans!

  23. Ne comparons les salaires Suisses aux salaires Français . La vie est très chère en Suisse . Un F3 en location dans le nord vaudois , c’est rarement en dessous de 1200 euros et plus souvent dans les 1400 euros d’ailleurs ! La nourriture est aussi très chère aussi !Et globalement les Suisses ne font 40H00 par semaine , sauf le btp et l’hôtellerie .

  24. @Clovis
    A vous lire on pourrait croire que vous imaginez que les lourdeurs et pesanteurs de l’État français qui mine les entreprises (autant que l’emploi d’ailleurs) serait fortuit ou en tous cas non volontaire …

  25. @Duport: Je ne parle que des pesanteurs induites par les faveurs étatiques, sans pour autant absoudre les autres pesanteurs bien connues qui, elles, concernent toutes les entreprises, quelle que soit la nature de leus actionnaires.
    Quand l’Etat est actionnaire principal il a tendance à imposer ses vues dans la gestion alors qu’il n’est en général pas compétent pour le faire. Il peut aussi utiliser ses parts pour faire des “cadeaux” politiques comme il l’a fait dans Airbus pour avoir les Allemands qui ne demandaient rien mais ont reçu en cadeau l’accès à diverses technologies propres à Airbus qu’ils ne détenaient pas. Des interférences de ce genre freinent ou parfois annihilent les efforts de développement déployés par les dirigeants compétents.

  26. Au train où nos usines sont vendues aux étrangers ou délocalisées, il ne restera en France que des maisons de retraite.
    Selon les socialistes ,ces maisons sont une niche d’emplois considérable.
    Sans doute pour inverser la courbe du chômage !
    Il vaut mieux en rire qu’en pleurer !

  27. “La supériorité des occidentaux tient en dernière analyse au capitalisme, c’est-à-dire à la longue accumulation de l’épargne.
    C’est l’absence de capitaux qui rend les peuples sujets.”
    Absence de capitaux…
    Absence d’entrepreneurs…
    Absence d’hommes d’Etat à la barre…
    etc…
    etc…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services