Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : Turquie

La Turquie et l’islam : sujet à aborder pour les élections européennes

D'Ivan Rioufol :

T "La Turquie, musulmane et laïque, a confirmé sa pente : c'est un pays prioritairement solidaire de l'islam qui s'est dévoilé, à Strasbourg, lorsque Recep Tayyip Erdogan, premier ministre, s'est déclaré "personnellement opposé" à la nomination d'Anders Fogh Rasmussen, premier ministre danois, au secrétariat général de l'Otan. […] Ce couac d'Erdogan, qui n'a su cette fois trouver d'alliés, révèle la nature de cet "islamiste modéré", qui voit la laïcité d'Atatürk comme un obstacle et refuse de reconnaître le génocide arménien. En 2008, il avait demandé à sa communauté expatriée en Allemagne de garder sa culture : "L'assimilation est un crime contre l'humanité." Bernard Kouchner a avoué (mardi, RTL) avoir été "très choqué" par la pression turque. Elle a amené le ministre des Affaires étrangères à reconsidérer son appui à une entrée de la Turquie dans l'Europe.

Les yeux s'ouvriraient-ils, sur ce sujet comme sur d'autres ? […] En obligeant Rasmussen, pour prix de sa nomination, à des amabilités pour le monde islamique, Erdogan en a même rajouté dans l'expression de sa différence. "Je respecte l'islam comme l'une des grandes religions du monde et ses symboles religieux ", a dû déclarer le Danois […]. Imagine-t-on l'Europe demander à Erdogan de formuler son respect pour le judéo-christianisme ? […]

Il faut reconnaître à Barack H. Obama d'avoir honnêtement abordé le problème de la Turquie, dont il soutient l'entrée dans l'Europe : c'est bien sa qualité d'État musulman qui lui donnerait vocation à intégrer l'Union européenne. Les États-Unis ont à cœur, en effet, de démontrer qu'ils "ne sont pas en guerre contre l'islam", comme l'a redit à Ankara le président américain, qui va augmenter ses forces armées en Afghanistan pour lutter contre al-Qaida. […] Laisser entendre que le prix à payer de la lutte contre le fondamentalisme devrait passer par une intégration en Europe de pays musulmans, risquant sinon de se sentir agressés par l'Occident, est un raisonnement trop tordu pour tenir debout. Il ne procède pas, de surcroît, d'une grande confiance en ces pays-là.

[…] Les élections européennes aborderont-elles cette question ? À deux mois des échéances, il serait temps d'entrer dans le vif du sujet. Ce silence autour des élections au Parlement européen a d'ailleurs de quoi surprendre."

Michel Janva

Partager cet article

1 commentaire

  1. N’oubliez pas de regarder ” Ripostes ” sur la 5 ou arte demain dimanche à 17h45/ 19h avec Philippe De Villiers !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services