Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement

La trahison morale de Jean d’Ormesson

Jean-D-Ormesson_personnalite_une Jean d'Ormesson est capable de participer à la méditation du chemin de croix, de déclarer qu’ "un grand écrivain c'est bien ; mais un saint c'est mieux" et de faire le bilan des horreurs du vingtième siècle en ces termes : "Vous voyez bien ce qu'à été ce XXème siècle : épouvantable. J'ai fait le calcul : si vous additionnez Hitler, Staline, Mao, Pol Pot, le colonialisme, vous obtenez cent millions de morts violentes en cent ans, c'est-à-dire un million de morts par an ! ". En revanche, il est incapable de comptabiliser le nombre de morts causés par l’avortement en France depuis la loi Veil. 

Simone-Veil Non seulement il en est incapable mais au lieu de rester discret, par pudeur, sur cet aspect de la vie de Simone Veil, il y a consacré une longue partie de son discours pour la réception au sein de l’Académie française de cette nouvelle Immortelle. Il a multiplié les mensonges, les attaques infâmes contre les catholiques et a surtout justifié le crime le plus effroyable : l’avortement. Tout cela pour la plus grande gloire d’une institution qui aura beaucoup perdu de son prestige aujourd’hui…. et à qui il ne reste plus qu’à accueillir Jacques Chirac pour réunir sous la Coupole le trio responsable de la suppression de plus de 7 millions de vies innocentes… Extraits ci-dessous : 

" (…) Depuis plusieurs années, la situation de l’avortement clandestin en France devenait intenable. L’avortement est toujours un drame. Avec la vieille loi de 1920 (…), il devenait une tragédie (…) En même temps, pendant que se déroulaient des histoires plus sordides et plus sinistres les unes que les autres, des trains et des cars entiers partaient régulièrement pour l’Angleterre ou pour les Pays-Bas [une analogie de la déportation scandaleuse, NDPC] afin de permettre à des femmes des classes aisées de se faire avorter (…) Les difficultés, souvent cruelles, auxquelles vous vous heurtez en 1974 ne se sont pas dissipées trente-cinq ans plus tard. Il y a à peine un an, une affaire dramatique secouait Recife (…) La loi n’autorise que deux exceptions : viol ou danger pour la vie de la mère. Les deux cas s’appliquant [faux, la vie de la fillette n'était pas menacée, NDPC], l’avortement avait été pratiqué. Aussitôt l’archevêque de Recife et Olinda, Dom José Cardoso Sobrinho, qui avait succédé à ce poste à Dom Helder Camara, porte-parole de la théologie de la libération, avait frappé d’excommunication les médecins responsables de l’avortement ainsi que la mère de la fillette. Le scandale est venu surtout de la décision de l’archevêque de ne pas étendre l’excommunication au beau-père de l’enfant sous prétexte que le viol est un crime moins grave que l’avortement [l'évêque de Recife avait expliqué la veille les règles de l'excommunication, NDPC].

Ce sont des réactions de cet ordre que vous affrontez en 1974 (…) Les catholiques intégristes [le mot qui disqualifie, NDPC] vous étaient – et vous restent – farouchement opposés (…) Parmi les juifs religieux, quelques-uns vous ont gardé rancune : il y a cinq ans, des rabbins intégristes [le mot qui disqualifie encore, NDPC] de New York ont écrit au président de la République polonaise pour contester le choix de l’auteur de la loi française sur l’interruption volontaire de grossesse comme représentant des déportés au 60e anniversaire de la libération d’Auschwitz.

Une minorité de l’opinion s’est déchaînée – et se déchaîne encore – contre vous. L’extrême droite antisémite [les catholiques opposés à l'avortement apprécieront, NDPC] restait violente et active (…) Les attaques sont violentes. Votre projet finit par être adopté à l’Assemblée nationale par une majorité plus large que prévu : deux cent quatre-vingt-quatre voix contre cent quatre-vingt-neuf. La totalité des voix de gauche et – c’était une chance pour le gouvernement – une courte majorité des voix de droite [c'est l'ouverture à gauche avant l'heure, NDPC] (…) La surprise fut l’adoption du texte par le Sénat avec une relative facilité. C’était une victoire historique. Elle inscrit à jamais votre nom au tableau d’honneur de la lutte, si ardente dans le monde contemporain, pour la dignité de la femme."

Partager cet article

32 commentaires

  1. Monsieur d’Ormesson a bien de la chance d’être un mâle: il ne risque pas d’être personnellement (de toute manière, il aurait passé l’âge) d’être confronté aux pressions morales pour avorter.
    Il est regrettable qu’il y ait si peu de voix pour clamer que perdre un enfant (avortement, ou même plus banalement fausse-couche) est un cataclysme -souvent à retardement- pour une femme. L’affiche “Je pensais que tout redeviendrait comme avant” est cruellement vraie.
    Et l’avortement est aussi un drame pour l’entourage, on le dit trop peu.

  2. Pauvre Racine!

  3. Effectivement même si les arguments paraissent acceptables (surtout pour l’omniprésent politiquement correct). Un vrai Chrétien ne peut ni accepter ni admettre que l’on ote la vie à des enfants innocents ou que l’on aide en l’occurence par une loi des personnes à le faire.
    Le commencement et la fin de la vie n’appartiennent qu’à Dieu.

  4. La référence au vote de la loi Veil à la Chambre des Députés comporte deux erreurs factuelles : d’abord, le JO rapporte que le vote était de 277 pour, 192 contre (d’où viennent les chiffres de 284/189 cités par M. d’Ormesson ?) ; et surtout, la majorité de l’époque avait voté majoritairement contre (de mémoire 2/3 des députés UDR, et une courte majorité des centristes/RI). La majorité votera encore plus clairement en 1979 contre la loi Pelletier rendant définitive la loi Veil.
    Mais, comparé au reste de ce texte affligeant, ce ne sont encore que de petites erreurs …

  5. La vieillesse est un naufrage.
    C’est la réflexion que je me suis fait en etendant ce pauvre Jean d’Ormesson à la radio ce soir (rassurez-vous, je n’ai pu m’infliger l’intégralité du discours).
    [Quand je lis Benoit XVI, je ne suis pas d’accord avec votre première phrase.
    PC]

  6. Bah… Jean D’ormesson est un vieux coquet. Ma grand mère est morte en lisant un de ses bouquins… Le livre a du lui tomber des mains, je lui avais pourtant dit que c’était pas folichon de lire ça. Mais voilà, on s’abonne au Figaro et on lit d’Ormesson, on pense que c’est bien comme il faut..

  7. M.d’Ormesson, beau parleur parmi tous les autres, avait-il le choix ?
    C’est comme Talleyrand qui laisse assassiner dans les fossés de Vincennes le duc d’Enghien, c’est comme de Gaulle qui ne signe pas la grâce de R.Brasillac.
    Je vous plains, Monsieur d’O d’avoir prêté le nom que vous portez à une telle masquarade, l’indéfendable, atrocement coupable, ne peut pas être justifié.

  8. D’Ormesson ne tient plus la route depuis quelques années, se faisant passer pour plus “ouvert d’esprit” et moins Conservateur qu’il n’est. Privilège de la vieillesse, sans doute, que celui qui consiste à renier ses convictions en se faisant passer pour plus “humaniste” qu’on ne l’est. Opportunisme permettant d’avoir accès aux médias et de faire un peu “D’Jeuns” et précaution pour entrer, qui sait, au Paradis.
    Consternant d’hypocrisie.

  9. Mouai, l’académie Française, c’est notre mausolée de lénine, quoi !

  10. Certains écrits condamnent leurs auteurs de façon bien plus certaines que n’importe quel tribunal des hommes.
    Martin

  11. Pour les grands crus la vieillesse n’est pas un naufrage, pour l’homme encore moins, mais Dieu que le Démon est fortiche 🙂

  12. Relisez l’apocalypse et méditez:
    Et je vis une femme assise sur une bête écarlate, pleine de noms de blasphème, et ayant sept têtes et dix cornes.
    Cette femme était vêtue de pourpre et d’écarlate ; et richement parée d’or, de pierres précieuses et de perles ; elle tenait à la main une coupe d’or, remplie d’abominations

  13. Moi aussi le discourt de J. d’Ormesson m’ beaucoup choqué et je dirai même scandalisé .Je me suis demandé ce que faisait Simone veil à l’académie Française .Pauvre France

  14. J’ai été sidérée en découvrant au journal de 20h qu’il avait prononcé le discours : je n’ai jamais cru que Monsieur d’Ormesson soit un homme exceptionnel; je supposais néanmoins qu’il restait une certaine honnêteté chez cet homme.
    Il y a une semaine, je mentionnais ici le suicide récent et totalement inattendu d’une amie qui ne supportais plus sa solitude : elle était torturée dans ses dernières semaines par la responsabilité d’un avortement, apparemment commis de très longues années auparavant, avant sa conversion.
    Aux femmes qui comme elles vivent chaque jour au bord du gouffre, à leur entourage, j’aimerais savoir quelles paroles adressera ce monsieur qu’on a pu croire grand.
    La plupart pourtant auraient pu résister à la pression si elles n’avaient été abandonnée par une société qui juge coupables celles qui “emm…” les autres avec ce que l’on appelle pudiquement leurs problèmes personnels.

  15. Pitch,
    “La vieillesse est un naufrage” dites-vous?
    Vous avez de bien mauvaises lectures!
    Les mémoires de guerre de la grande Zohra, ne valent pas l’Académie!
    Le grand Charles était très inégal dans ces citations.
    Ceci dit, c’est peut-être vrai, mais uniquement pour les faibles qui ne savent pas se gouverner!
    Et comme toujours, on n’a que ce qu’on mérite!

  16. On a aujourd’hui franchi une étape supplémentaire dans notre chute, une nouvelle institution est salie à jamais

  17. L’Académie française est une maison de retraite de luxe.

  18. C’était le 2 novembre 2009 dans “La Croix”. Monseigneur Dagens membre de l’Académie Française et Evêque d’Angoulème nous disait ces mots :
    “Nous n’osons pas saisir les occasions de rendre compte de la foi en Dieu qui nous fait vivre…”
    A qui le dîtes vous Monseigneur, à qui le dîtes vous.

  19. Sur Facebook, M. d’Ormesson faisait partie de ma liste d’amis. Je l’en ai supprimé et lui ai dit pourquoi publiquement sur sa page Facebook, ainsi qu’à tous les lèche-cul qui l’applaudissaient pour son discours.

  20. photo horrible…La pauvre vieille toute fière de sa belle épée,accessoire de mort,”Intronisée” comme dit la presse,par le vieux beau d’Ormesson, honte de la noblesse française.Rappelons que la loi infâme fut votée le jour de la fête de la maternité de Marie;cette mascarade en la vigile de Saint Joseph signe la possession diabolique de ce pays qui fut jadis la fille ainée de l’Eglise.Dies irae parce domine

  21. Au train où vont les choses, il suffira bientôt d’être devenu académicien pour avoir cessé d’être honorable.

  22. Jean d’Ormesson lors du bicentenaire de la révolution se flattait d’avoir un ancêtre qui a voté la mort u Roi.
    Alors ….
    Il se shoote à l’objectif des caméras.

  23. J’espère que monsieur d’Ormesson ne dit plus qu’il est catholique !
    Il a du souci à se faire quand il se présentera “à la salle du trône”!
    Françoise Varlet

  24. Jean D’Ormesson s’est montré le digne descendant du Conventionnel LEPELETIER de ST FARGEAU, aristocrate qui vota la mort de Louis XVI.
    Il paya son crime de sa propre mort puisqu’il fut assassiné. Source WIKIPEDIA :
    “Après avoir été un opposant de la peine de mort, il se ravise, et non sans avoir hésité, il vote la mort de Louis XVI le 20 janvier 1793. Le soir même de son vote, il se rend chez Février, restaurateur au Palais-Royal. Un ancien garde du corps de Louis XVI, Philippe Nicolas Marie de Pâris, qui cache un sabre sous sa houppelande, se présente devant lui et lui dit, selon les témoignages : « C’est toi, scélérat de Lepeletier, qui as voté la mort du roi ? », ce à quoi il aurait répondu : « J’ai voté selon ma conscience ; et que t’importe ? » Pâris lui enfonce alors son épée dans le côté en lançant : « Tiens, voilà pour ta récompense », avant de s’enfuir. Blessé à mort, Lepeletier n’aurait pu dire que : « J’ai froid ! » Transporté à son domicile, l’hôtel de Saint-Fargeau, dans le Marais, il y expire le 21 janvier 1793 vers une heure et demie du matin, quelques heures avant Louis XVI.”
    Pauvre Jean d’Ormesson : comme son ancêtre il est allé dîner après son forfait, car il a lui aussi sa conscience pour lui.

  25. son discours est proprement scandaleux ; bien plus qu’une trahison morale. Il est parfaitement dans le moule républicain mou type umps. En clair, il fait l’éloge de l’indépendance d’idée de Simone ; en revanche, ceux qui ont l’indépendance d’idée d’être contre l’avortement sont d’horrible “intégristes” (ça revient plusieurs fois dans sa bouche) qu’il décrédibilise complètement.
    Bref, pauvre type. Il n’a rien de noble qu’un nom qu’il déshonore. N’est pas noble qui veut, il ne suffit pas d’avoir un nom ou un titre.

  26. Il faut lire ce discours de cuistre fanatisé , ce boniment de raccoleur à une cause morbide, baigné de sentimentalisme à l’eau de rose et de fausse compassion, assorti du nécessaire feulement blasphématoire qui fait vendre, et qui tente de masquer une complicité de fait et de propagande dans cette monstrueuse tragédie cornélienne que l’histoire et les générations futures ne manqueront pas d’apprécier à sa misérable valeur.
    Monsieur le très académique traître à l’Eglise, la Patrie et l’humanité toute entière, vous m’écoeurez et j’ai honte pour vous!

  27. Une citation de Jean d’Ormesson sur sa page Wikipedia :
    « Sortez vos mouchoirs : il va y avoir des larmes. Âmes sensibles s’abstenir : le sang va couler à flot sous les coups de machette. ». (Jean d’Ormesson évoquait le génocide des Tutsis du Rwanda)
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_d'Ormesson

  28. Voyant sa photo et lisant sa prose, m’est revenu le compliment de Napoléon à Talleyrand: “Monsieur, vous êtes de la merde dans un bas de soie”

  29. M. d’Ormesson a toujours été prioritairement un mondain, le convive auprès de qui on rêve d’être placé dans un grand dîner parisien.
    Ses dons de caméléon ne surprennnent pas, mais tout de même, hier, l’Immortel a fait très fort dans la flagornerie.
    Surtout sur un sujet aussi … mortel.

  30. Il est bien triste qu’une institution aussi prestigieuse que l’Académie française puisse ainsi se discréditer en accueillant en son sein l’initiatrisse d’une loi aussi scélérate que celle sur l’avortement.
    C’est une grande honte pour la France et pour ceux qui s’en font les complices. Quant à Monsieur d’Ormesson, dont la légèreté qui tend au cynisme est le fond de commerce, il ne fait que confirmer le caractère absolument surfait de sa notoriété.

  31. On ne peut en effet qu’être écoeuré par ce discours. Comment oser parler de la sorte aujourd’hui ? Le même mois Bachelot est obligée d’attirer des médecins avec du fric pour “préserver l’accès” à l’avortement (c’est que les jeunes médecins ne se poussent pas au portillon, signe que ce n’est pas un service rendu à l’humanité, on dirait une prime pour un assassin…), et de l’autre côté une marionette qui l’encense et la rend immortelle.
    On arrive vraiment au coeur du système.
    C’est grave, c’est écoeurant, on a l’impression que tout fout le camp…
    Mais regardons devant et pas derrière. Regardons l’avenir. Une chose est claire, cette génération de mort est en fin de parcours. Ses descendants sont de plus en plus interpellés par une nouvelle génération ultra-minoritaire mais déterminée et généreuse, porteuse de vie. Les associations, les experts en bioéthique, les marches pour la vie… et tout simplement la vie elle-même accueillie dans les familles.
    La Vie triomphera !
    Bernie

  32. Titre dans un journal gratuit du jour: une Icône à l’Académie Française.
    La surprise fut encore plus grande d’entendre Jean d’Ormesson dire : “Madame,vous êtes une Icône” Choquant , honteux!!! De plus,pour un académicien, il ignore le sens des mots!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]