Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie / France : Société

La tradition de l’évêque de Myre ou la fête commerciale du « Saint Nicolas » ?

Communiqué de DLF 54 :

23915836_1910247502348707_5573500129609233034_n"Si Saint Nicolas est traditionnellement connu comme le patron de la Lorraine et des enfants, c’est aussi une marque commerciale dont le nom fût déposé à l’INPI par l’ancien maire de Nancy, André Rossinot.

Ce premier aspect pourtant défendu publiquement par l’actuel maire Laurent Hénart quand il s’agît de demander des subventions au conseil régional les années précédentes, laisse subsister quelques doutes.

En effet, le grand concert pour enfants de la Saint Nicolas salle Poirel se trouve être à la même heure que la messe du dimanche matin. C’est le comble de l’ironie pour les catholiques pratiquants, aussi bien petits que grands.

Rappelons que Saint Nicolas, par sa catholicité, est porteur d'universalisme. Cet universalisme qui reconnait les diversités et qui conduit à toutes les luttes pour la fraternité et le respect des cultures.

Il est regrettable qu'en cette circonstance, la Mairie de Nancy déroge à ce principe en excluant de ce concert, de facto, les catholiques."

Partager cet article

4 commentaires

  1. Rien d’étonnant compte tenu de l’appartenance notoire de F… André à une certaine loge

  2. Ca vous surprend de la part du frère …Rossinot ?!?!?!

  3. « Rappelons que Saint Nicolas, par sa catholicité, est porteur d’universalisme. Cet universalisme qui reconnait les diversités et qui conduit à toutes les luttes pour la fraternité et le respect des cultures. »
    À tel point que certains disent qu’il serait même l’ancêtre du Père Noël ! Plus « universaliste », tu meurs !
    PS. Je regrette le Saint Nicolas de mon enfance qui apportait des chocolats en classe…

  4. @ Meltoisan :
    Hélas, Saint Nicolas n’est qu’un modèle déchristianisé pour le Père Noël… Les anglo-saxons l’appellent bien “Santa” !
    Pauvre Santa Claus des gens du Nord… Ma grand-mère flamande nous racontait qu’encore dans les années 20-30, on offrait des cadeaux le 6 décembre (jour de la St Nicolas), et qu’à Noël on allait à la messe de minuit, puis c’était à la maison une belle orange et éventuellement quelques petits chocolats…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Aidez le Salon beige à financer son développement informatique pour agir le plus efficacement possible contre les dérives de la loi prétendument bioéthique.

Aidez le Salon beige à préparer les prochains combats pour la loi de bioéthique