Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Vie de l'Eglise

La Toussaint, une fête qui se dresse devant les modernes oublieux des fins dernières

D'Hélène Bodenez dans Liberté politique :

T "Admettons-le, malgré sa forte identité chrétienne, la fête de tous les saints résiste plutôt bien, n’a pas encore eu trop à subir les assauts des laïcistes. Les tombes fleuries et les églises remplies de fidèles, ne leur en déplaise, ne relèvent pas entièrement du folklore ou de la naïveté. Les faits sont têtus : l’homme «sait qu’il meurt» (Pascal) […]. L’on n’ignore plus que des dirigeants politiques faisant état publiquement de leur athéisme, ont dans l’idée de supprimer des jours chômés issus de fêtes chrétiennes, comme l'Ascension ou la Pentecôte. Certains veulent les remplacer par d’autres fêtes religieuses non chrétiennes au premier rang desquelles certaines fêtes musulmanes, au nom de l'égalité des religions dans une France pas assez laïque à leur goût. Mais ce n’est pas encore fait. En Europe aussi les fêtes chrétiennes sont menacées. Pour proclamer une fête internationale de l’Europe chômée dans toute l’Union, il faudrait toucher au patrimoine des États membres, donc supprimer un jour férié existant… Fragile lundi de Pentecôte, tes jours sont-ils comptés ? […]

Les fêtes non chrétiennes — osons l’affirmer — ne remplaceront jamais les fêtes célébrées par un christianisme qui «a absorbé l’héritage des religions du monde, un héritage purifié et illuminé dans le culte du Dieu unique» (J. Ratzinger). […] La fête de la Toussaint révèle le génie du christianisme de manière éblouissante avec son cortège de bienheureux, sa «foule immense» dont fait état l’Apocalypse […]. Comme toutes les fêtes, la Toussaint est mesure du temps de l’homme, mesure de sa vie. Le futur pape avertissait : «Les dates des grandes fêtes chrétiennes ne sont pas interchangeables à volonté. Le calendrier liturgique nous fait participer au rythme de la création, qui est aussi celui de l’économie divine.» […] La fête de la Toussaint, communion avec ceux qui vivent le dimanche qui n’aura pas de fin, se dresse plus essentielle que jamais devant la face des Modernes oublieux de leurs fins dernières."

Partager cet article

7 commentaires

  1. Un article publié au sujet de la Toussaint par le Père Broussat peut compléter celui-ci et affiner votre jugement.

  2. A noter que les tentatives de récupération par le biais d’halloween ont échoué, mais ont redonné dans de nombreuses paroisses une dynamique à la Toussaint. A Vannes demain matin, comme chaque année, les enfants défilent dans les rues costumés en leur saints Patrons, jusqu’à la cathédrale.

  3. Question pour les pros : nous avons la Toussaint le 31/10 et la fête des fidèles défunts le 1/11. J’ai lu tout et son contraire là dessus. Y a-t-il un lien entre les 2 ? Entre la fête des Saints connus et inconnus et celle des défunts ? Est-ce un hasard si elles se succèdent ?
    [La Toussaint c’est le 1er novembre et la fête des fidèles défunts le 02/11.
    Sur le lien entre les deux fêtes, je vous invite à consulter le lien en haut à gauche “le saint du jour”.
    http://www.levangileauquotidien.org/main.php?language=FR&module=saintfeast&localdate=20101102&id=7731&fd=0
    Extrait :
    “La Commémoration des Morts est le complément de la fête de la Toussaint : ces deux jours nous rappellent et nous montrent en action ce dogme consolant appelé par l’Église la Communion des Saints. La terre, le purgatoire, le Ciel, sont la même Église de Jésus-Christ en des états différents ; les fidèles vivants, les défunts dont l’âme a besoin d’être purifiée, les élus déjà parvenus au sein de la gloire, sont tous frères ; les uns ont été hier ce que nous sommes, et demain, avec le secours de la grâce, nous serons ce qu’ils sont eux-mêmes.”
    MJ]

  4. Encore bravo pour cet article.
    Un détail cocasse au sujet de nos politiques qui veulent mettre en sourdine la religion : Ils finissent souvent avec des obsèques religieuses (et pas des moindres): Mitterrand, Frêche …

  5. Exact, on se demande pourquoi M. Frêche, un FM notoire, a eu des funérailles épiscopales.
    S’il s’est repenti avant son “arrêt cardiaque” je lui demande pardon.
    Prière de me citer un décès qui ne serait pas un arrêt cardiaque.

  6. Merci. Excellent instrument que l’Evangile au quotidien !

  7. Si j’en crois ma journée d’hier de courses (à tous les sens du terme) dans plusieurs grandes surfaces, les fleurs de la Toussaint (chrysanthèmes et bruyères -a priori plutôt pour le 2 novembre que pour le 1er, mais on ne va pas chipoter pour 24 h d’avance même si c’est un réel contresens-) sont commercialement plus avantageuses –en tout cas mieux mises en valeur– que les noirceurs oranges qui cherchent depuis des années à s’imposer, sans grand succès semble-t-il (de moins en moins de place leur est réservée).

Publier une réponse