Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Vie de l'Eglise

La tolérance zéro voulue par Benoît XVI n’est pas une option, elle est une obligation morale

Mgr Fisichella, président de l'Académie pontificale pour la vie et consulteur à la Congrégation pour la doctrine de la foi, vient de déclarer dans une interview à propos de la pédophilie :

Mgr fisichella_article "Il n'y aurait qu'un seul cas en Europe, et hélas il n'en est pas ainsi, que ce serait trop. Ces événements jettent une ombre sur toute l'Eglise. Surtout nous, les évêques, nous devons les considérer avec le plus grand sérieux : la tolérance zéro voulue par Benoît XVI n'est pas une option, elle est une obligation morale (…)

L'acharnement contre le pape, en particulier, est insensé : toute son histoire, sa vie, ses écrits parlent pour lui. Mais le Saint-Père n'est pas effrayé. Justement parce qu'il a une vision profonde de la vie et du service qu'il doit rendre à toute l'Eglise et au monde, il saura encore une fois nous faire accomplir un bond en avant. Porter atteinte à l'autorité morale du pape et de l'Eglise est une stratégie tendancieuse qui peut détériorer la société de manière permanente. Mais ils n'y arriveront pas (…)

Nous payons les années où des prêtres et des religieux ont perdu leur identité sacerdotale. Depuis les années 1970, une culture de permissivité s'est diffusée et a touché le monde, y compris l'Eglise.

Nous [les prêtres] sommes des personnes qui avons fait le choix libre de dévouement et d'amour pour l'Eglise et pour ceux qui nous sont confiés. Les quelques personnes qui lui portent atteinte créent un énorme dommage à la très grande majorité des prêtres qui vit cette dimension dans la joie et avec sérieux."

Partager cet article

1 commentaire

  1. En accordant une telle importance à la question de la pédophilie, l’Eglise montre une fois de plus son manque d’intelligence politique, son esclavage vis-à-vis des médias qui lui dictent désormais son ordre du jour. Un simple communiqué disant que la pédophilisie n’est pas l’apanage des prêtres catholiques et dénonçant un énième complot contre le pape eût amplement suffi.
    L’Eglise fait l’objet d’une persécution ouverte et générale, et au lieu de passer à l’offensive, les prélats romains ne savent que rester sur la défensive et aller dans le sens de la propagande athée. Tout cela est lamentable. Comme il nous faufrait un nouveau Saint Bernard !
    [Dommage que le Vatican ne vous recrute pas comme conseiller. Vous avez l’air d’avoir une grande connaissance des crises….
    Un simple communiqué….Ridicule…
    PC]

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]