Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Idéologie du genre

La théorie du genre “qui n’existe pas” au Musée de l’Homme à Paris

A travers une borne éducative pour les groupes scolaires :

3856480764

Le Salon Beige est visité chaque jour par plusieurs dizaines de milliers personnes qui veulent participer au combat contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme.

Je ne souhaite pas que le Salon Beige devienne une galerie commerciale avec des publicités voyantes, mais au contraire qu’il reste un outil de combat culturel.

Le Salon Beige est un lieu où chacun trouve les informations et les argumentaires dont il a besoin pour sa réflexion personnelle. C’est un lieu gratuit et une bibliothèque de référence vivante.

Si chaque personne lisant ce message donnait, notre levée de fonds serait achevée en une heure.

Aujourd’hui, je vous remercie de faire un don de 5€, 20€, 50€ ou de tout autre montant à votre portée, afin que le Salon Beige puisse poursuivre son combat.

Merci,

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

13 commentaires

  1. Ce bourrage de crâne Orwellien présage le pire des mondes à un horizon de 10ans, le temps de ravager le cerveau des élèves, et cela fonctionne très bien hélas.

  2. Y a-t-il un panneau ou une borne interactive qui explique comment, vers 14 semaines après la conception (une précision à la seconde, voire au centième de seconde serait certainement possible avec les progrès de la science) on passe d’amas de cellules à être humain en devenir?

  3. c’est donc la preuve qui nous manquait: ici, il n’y a décidément, rien de naturel,on ne nait pas théoricien du genre, on le devient !

  4. C’est un peu beaucoup la langue de bois, le mensonge éhonté. L’interprétation abusive et dictatoriale, donc réductrice, du sens des mots.
    Si l’ont ne né pas homme ou femme, ce qui est évident l’on né néanmoins garçon ou fille. (Sauf à de très rares exceptions).
    Pour autant un garçon ne deviendra jamais une femme et une femme ne deviendra jamais un homme. Même et après toutes sortes d’artifices, d’opérations qui n’auront que l’objet d’engraisser des médecins regardant leur ” porte monnaie ” de beaucoup trop prêt. Hampn n’a t-il pas prévu de prendre en charge à 100% les frais de ces opérations ? Les masses de ces z’ami musulmans ne seront-ils pas horrifiés et trahis, une nouvelle fois par un clampin de cet acabit ?
    Tout ceci est intrinsèquement plus-que ridicule, sauf qu’aujourd’hui une nouvelle étape viner d’être franchie avec les “hommes-cochons”, ou la fabrication foetale d’embryon d’une nouvelle mixité ………

  5. Le “musée de l’Homme” n’a jamais été un musée. Ç’a toujours été un outil de propagande: antiracisme, culpabilisation de l’homme blanc, et, maintenant, bien sûr, conclusions fumeuses des “études de genre”.

  6. Un gros titre pour endoctriner…les nuances en petits caractères,… pour ceux qui prendront le temps de les lire, de s’interroger et de les comprendre!

  7. C’est tout simplement scandaleux car présenté comme étant une vérité établie! Triste borne “éducative”!

  8. Le “grand remplacement”, c’est aussi (et peut-être d’abord) la substitution d’anti-valeurs à la morale chrétienne.
    Ces poisons visent essentiellement à séparer ce que Dieu à uni (par exemple sexualité et fécondité, amour et engagement, travail et revenu, etc.), et à fondre ce que Dieu à séparé (l’homme et la machine, dans le transhumanisme, les sexes, dans la théorie du genre, le sacré et le profane dans les “ferveurs laïques”, etc.)

  9. Cette propagande insidieuse, sournoise, destructrice ne cessera que lorsqu’il y aura des décideurs politiques décidés à y mettre fin !
    Jusqu’en mai 2017, ce n’est même pas la peine d’y rêver… Et après, je crains fort qu’il ne faille pas trop y compter non plus…
    A moins d’une bonne surprise ?

  10. Il n’y a pas de « Je » sans « Tu » , ni de « Je-Tu » sans « Nous ». L’altérité, donc la différence, est la condition de l’existence. Le vivant n’existe que dans la différence : ici c’est moi, là ce n’est pas moi. Tout être vivant est limité. Mais la personne humaine (vivante) n’existe en outre que dans la relation qui la fonde, qui est toujours l’affirmation d’une limite, d’une différence, une reconnaissance de ce que je suis.

  11. ce musée est une vitrine de tout ce que nos valeurs condamne, ce musée est nullissime, je l’ai visité, on y voit la vierge marie dans une vitrine comparée aux divinités Voodoo, papou etc….
    Pas une fois le mot race n’apparait, en gros on passe du singe à nous (blanc, noir, arabe, asiatique), tout est mélangé, c’est la vitrine de la religion de l’égalitarisme, et pire ce musée encense les civilisations africaines et rabaisse la notre…c’est du délire, et payé par nos impôts!!!!!
    alors par pitié n’emmener pas vos enfants, petits enfants, et école.
    merci pour la France

  12. Je propose que l’on invite Najat a une conférence de presse dans ce musée.

  13. La culture de mort se nourrit des bobards évolutionnistes. Avec les délires rousseauistes accouplés à “l’évolution” on arrive à la théorie de genre. Dernière invention du Diable pour détruire tout ordre de la Création. C’est tellement stupide que l’on se demande comment des bac+12 peuvent propager ces théories et comment le public peut s’y laisser prendre. Peillon a donné le but: finir de détruire l’Eglise.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services