Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Idéologie du genre

La théorie du gender pour la déconstruction de la société

Lu ici :

"En premier lieu, la théorie du genre ne peut qu’affaiblir les
positions écologiques
. En postulant que la volonté humaine prime sur la
nature au niveau de la construction de l’identité sexuelle, on passe un
message allant radicalement à l’encontre du respect de l’environnement :
il n’est en effet pas cohérent de signifier aux gens qu’ils peuvent
faire ce qu’ils veulent de ce que la nature leur a donné comme corps
sans amener un certain relativisme au niveau de l’environnement. […]

Plus problématique encore est l’impact que la théorie du genre peut
avoir sur les droits humains
 : il faut être conscient que cette théorie
est en contradiction radicale avec l’ensemble des cultures que l’on peut
trouver sur cette planète. Que ce soit l’islam, l’hindouisme, le
bouddhisme ou je ne sais quoi d’autre, personne, je dis bien personne,
ne peut être en accord avec cela. Sauf en Occident bien sûr. Par conséquent, il est fort probable qu’à vouloir amener ce genre de
bienfaits à des peuplades qui ne les ont certainement pas demandé et qui
n’y croient pas un instant, et ce au nom des droits de l’homme, on
risque fort d’affaiblir ces mêmes droits humains. En se mettant un
instant à la place des gens à qui on va tenter d’inculquer cette chose
si radicalement opposée à tout ce qu’ils croient et vivent, il ne fait
aucun doute que ceux-ci rejetteront tout en bloc, estimant qu’il ne
s’agit là que de lubies d’Occidentaux décadents et croulant sous leurs
richesses. Par leur militantisme, les mouvements LGBT et féministes vont
donc notoirement aggraver la situation des femmes et des homosexuels un
peu partout sur la planète.

Enfin, relevons qu’à vouloir nier obstinément et en bloc tout
l’impact naturel sur la construction identitaire des individus, la
théorie du genre se profile comme un cheval de Troie indispensable pour
quiconque voudrait faire voler en éclat le concept même d’humanité et de
l’ensemble des droits qui y sont rattachés 
: si donc il n’est plus
possible de définir un homme ou une femme sur la base de leur sexe
biologique, j’aimerai qu’on m’explique comment on va pouvoir continuer
d’estimer qu’untel ou untel est un être humain sur la base de sa
physiologie naturelle. Si la nature ne fait plus foi et qu’on estime que
le genre humain est une construction sociale comme peuvent l’être les
identités sexuées selon la théorie du genre, la distinction
humain/animal, surtout dans le cas des espèces les plus proches de nous,
vole en éclat
. En conséquence, certaines espèces d’animaux pourraient
bien commencer à bénéficier de droits qui sont aujourd’hui dévolus aux
seuls êtres humains alors que certains humains, lourdement handicapés,
et qui donc n’ont pas des capacités beaucoup plus poussées que certains
animaux, pourraient, eux, perdre les leurs. Ce ne serait somme toute pas
la première fois dans l’histoire de l’humanité que certains dirigeants
privent certains groupes humains de leurs droits fondamentaux parce que
jugés comme inférieurs. On sait jusqu’où cela a pu aller.

Pour ceux qui se diraient en me lisant que j’exagère et que je fais
de la science fiction, je me permets de leur faire remarquer que
certains mouvements sont déjà en train de se profiler dans cette
direction 
: la fondation Arcus
se bat pour les droits LGBT ainsi que ceux des grands primates alors
qu’un philosophe comme Peter Singer se bat contre ce qu’il dénomme le spécisme, à savoir la discrimination entre les êtres sur la base de leur appartenance d’espèce."

Partager cet article

15 commentaires

  1. Non, ce n’est pas de la science fiction.
    Et rappelons-nous que c’est Chatel, ministre de Sarkosy qui a introduit cette funeste théorie dans l’enseignement primaire.

  2. Non seulement cette affaire du mariage homo est une injure au Créateur de toutes choses. Non seulement nous assistons au combat qui fait sourire les incroyants,celui du démon déchainé qui ressent que sa fin est proche
    mais également pour la théorie du gender qui est tellement ridicule et invraisemblable qu’elle s’effacera d’elle même et ses inventeurs prendront le chemin de l’asile.Ceci est encore une injure contre notre créateur.Les persécutions contre l’Eglise du Christ continuent.C’est à nous de nous unir pour prier et la défendre.

  3. Il ne manque plus à la LGBT qu’un grand drapeau rouge et blanc avec une croix (gammée) au milieu! Parce que le drapeau arc en ciel ça fait un peu “bisounours”.
    Je ne suis pas étonné, beaucoup de gens non croyants pensent que nous ne sommes que des singes plus intelligents que les autres…
    Le pire c’est qu’en retardant l’avènement du ‘gender’ nous leur rendons service, si on mettait en œuvre cette théorie totalement et brutalement, les consciences pourraient s’éveiller. Mais le cauchemar avance lentement, et donc les gens idiots ou peu intéressés ne se rendent pas compte qu’on est en train de vivre ce cauchemar!
    Prions donc, et résistons, il n’y a que ça qui nous sauvera.

  4. J’ai tout de suite pensé à Peter Singer moi aussi – c’est le plus symptomatique. Nous luttons contre un utilitarisme individualiste qui réclame des droits dont il nie la valeur transcendante tout en la parant des vertus de l’universalité.
    Après le spécisme, l’inceste et autres : n’est-ce pas obéir au droit naturel le plus étroit que de reconnaître que l’enfant est différent de l’adulte par nature ? que les liens du sang excluent ceux de l’union sexuelle ?

  5. Attention à la propagande scolaire et médiatique à haute dose .
    Protégez les enfants !

  6. il est plus grave de tuer un être humain adulte normal que de tuer une vache ; mais il est plus grave aussi de tuer une vache, qui possède cette capacité à un certain niveau, que de tuer un nouveau-né humain, qui ne la possède presque pas (en pratique, il est nécessaire de tenir compte aussi de la douleur éventuelle causée aux parents et aux proches, dans un cas comme dans l’autre).
    Voilà explicitée concrètement cette théorie fumeuse ! Mais ils ont des garde-fous, ils sont contre le fait de permettre à un homme (mâle) d avorter et à une poule d aller à l université. ….nous voilà rassurés !

  7. Sachez que ces théories sont sournoisement introduites dans les esprits des enfants dans la littérature jeunesse. Soyons vigilants…soyons Veilleurs !

  8. LMPT a focalisé sa revendication sur le projet Taubira à dessein. Nombreux sont nos concitoyens qui ne sont pas informés sur l’enseignement de la théorie du genre non seulement à l’école, au collège au lycée ( UMP Luc Chatel) etc…mais aussi dans la police ( voir asso lgbt “flag”), et dans toutes les grandes structures publiques ou privées françaises sous couvert d’asso spécifiques militant contre la DISCRIMINATIIIIOOONNN pesant sur les minorités, associations toutes subventionnées par les impôts des gens “bien élevés” présents durant les rassemblements de LMPT, à transcrire désormais comme la Manip’ pour tous !! Les manipulés du 24 mars se doivent d’organiser une surprise pour la Fête des mères : le plus grand “flash Mob ” citoyen jamais tenté, contre lequel les appels au calme de FB contre les ” dangereux extrémistes “ne trouveront désormais aucun écho ! Ne soyons plus dupés par ceux qui veulent dévier nos colères.

  9. Bonjour,notre civilisation est en décomposition avancée.Les idées les plus destructrices avancent masquées sous les objectifs les plus nobles d’egalité et de tolérance.Il est plus que temps de réveiller les consciences.Merci à Michel Janva.Ses informations devraient etre répandues massivement parmi nos concitoyens.

  10. je vous invite à prendre connaissance du rapport de l’IGAS (inspection générale des affaires sociales) sur “l’égalité entre les filles et les garçons dans le monde d’accueil de la petite enfance” (décembre 2012). C’est la démonstration officielle de l’intégration du gender dans le monde éducatif. La question qui va inévitablement se poser à court terme est de savoir comment l’enseignement sous contrat va s’en tirer.

  11. La musulmane BELKACEM par naissance explique ça comment le gender????
    Bientôt les éléctions, alors les politiciens à vos micros et prenez position le reste on s’en F…
    Parler du futur quand il n’y a plus de société structurée serait se moquer une fois de plus de notre G…..
    NKM et son blabla qu’elle dégage derrière ses casseroles….

  12. Ce qui est intéressant chez les transsexuels, c’est leur description de la découverte de leur genre : les garçons reconnaissent vouloir jouer à la poupée & donc devenir des filles; les filles ont quant à elles eu tendance à être des “garçons manqués”.
    Comme quoi c’est bien l’éducation dans l’altérité qui leur a permis de découvrir leur genre.

  13. J’ai quand même trouvé un avantage pratique à cette théorie.
    Quand j’ai besoin d’aller aux toilettes et que toutes celles des hommes sont occupées, celles où par rigidité d’esprit j’ai l’habitude d’aller, il me suffit d’ouvrir ma conscience à la nouveauté pour avoir une solution.
    je n’ai qu’à franchir les barrières des préjugés, et me déclarer femme.
    Je peux donc aller aux “commodités” des dames, même si je ne suis pas en jupe.
    On m’objectera que si les toilettes des dames sont séparées, c’est justement pour éviter que les hommes libidineux ne les importunent, et que je suis toujours attiré parles femmes.
    Qu’à cela ne tienne !
    Je décide donc, en toute liberté, de devenir une femme lesbienne dans un corps d’homme…
    Qui oserait interdire les toilettes des dames à une femme parce qu’elle est lesbienne ?
    Ce serait une discrimination et de la stigmatisation basées sur les préférences sexuelles. C’est inacceptable dans un pays socialiste !
    Donc je peux tranquillement aller là où bien me semble.
    Merci le gender.
    😉

  14. Remarque d’un lecteur (J. B.D.) dans le courrier des lecteurs de Famille Chrétienne : il ne faut pas parler de THEORIE du genre, mais d’IDEOLOGIE du genre. Je le cite : “Une théorie est un modèle élaboré par la pensée humaine, dans le cadre d’une démarche scientifique, pour décrire la réalité et prévoir des résultats dont l’observation validera la justesse de ladite théorie.
    Je voudrais bien qu’on me dise quels sont les faits observés qui permettent de considérer l’idéologie du genre comme une théorie. Cette idéologie est simplement un ensemble de considérations totalement arbitraires, fondées sur rien de solide, faisant fi de la réalité scientifique objective du caractère sexué des corps, et qui en fin de compte ne démontre rien.”

  15. A ajouter au début de la précédente citation que j’ai faite dans le commentaire juste posté d’un lecteur de Famille Chrétienne :
    “Ce sont sans doute ses auteurs qui l’ont qualifiée ainsi pour donner une apparence scientifique à leurs idées et leurs démarches. Car effectivement le mot théorie est l’apanage du domaine scientifique.”

Publier une réponse