Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

La taxe Tobin serait une absurdité… selon Nicolas Sarkozy

Nicolas Sarkozy propose de créer la taxe Tobin sur les transactions financières. Elle a été imaginée par le prix Nobel d’économie, James Tobin, professeur d’économie à l’université de Princeton et ancien conseiller du président Clinton. Son principe est de taxer, même à un très faible taux, les transactions monétaires d’un pays à un autre. Sont concernés : actions, obligations et marchés dérivés.

Mais en 1999, alors qu’il était président par intérim du RPR, Nicolas Sarkozy s’était farouchement opposé à cette taxe qui parlait "d’une absurdité" et qui pourrait générer "des dizaines de milliers de chômeurs".


 

Partager cet article

4 commentaires

  1. Tobin ne soutient plus cette idée depuis longtemps

  2. Premier commandement pour tout candidat à la politique: soutenir avec le même aplomb une chose et son contraire.

  3. Le Petit Nicolas est toujours sincère : il change de sincérité, c’est tout.

  4. Il n’y a pas que SARKOZY qui ait viré sa cuti : la droite nationale en 15 ans est passée d’un populisme anti étatique à un populisme étatique, tandis qu’au sein du RPR devenu UMP, JUPPE avait flingué l’aile libérale et Madelin dès l’été 1995 au sujet de …..la baisse des impôts, taxes et charges sociales et endettement que préconisait intelligemment Madelin.
    Ce qui extraordinaire ainsi c’est que sur le plan économique, l’ensemble de l’échiquier politique français pense que l’Etat nous sauvera économiquement par sa seule volonté, alors que ce sera la société par son travail. Ceci au moment même où l’Etat est en faillite virtuelle ”à l’Argentine”, en pire, parce qu’en Argentine l’assistanat social était loin d’être aussi développé que dans la France de 2012. Quand on pense que dans des centaines de villes jusqu’à 40 % des logements sont des logements sociaux, habités par des gens ne vivant (ou ne survivant ) que d’aides sociales, cela fait froid dans le dos quant à l’avenir.
    Les politiques français semblent ignorer que toute taxe destinée à résoudre un problème l’aggrave ou le transfert, et que toute aide sociale ou allocation destinée à soutenir un secteur, crée un plafond qui l’étouffe (voir les allocations familiales qui font de la famille une réalité pourtant naturelle ne subsistant au final au dessus de 3 enfants que par l’aide sociale pour 95 % des familles).
    En 2007 SARKOZY avait été élu sur une promesse de désétatisation en pompant les classe moyennes du FN : qu’en sera t il cette fois ? Cela dépendra sans doute beaucoup de ce que le FN proposera aux classes moyennes et aux TPE et PME.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services