Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / Pays : International

La Syrie, passage obligé pour lutter contre Daesh

Quatre parlementaires français se sont entretenus ce matin pendant une heure avec Bachar al-Assad à Damas, lors d'une visite présentée comme une initiative personnelle, mais qui désavoue sans le dire la ligne établie par Paris, qui était "aucun contact avec le régime syrien". Il s'agit du sénateur-maire centriste de Laval, François Zocchetto, de Jean-Pierre Vial (UMP- Haute Savoie) et les députés Jacques Myard (UMP- Yvelines) et Gérard Bapt (PS-Haute Garonne). (Ouest France)

"Nous ne sommes porteurs d’aucun message du gouvernement français. Il s’agit d’une mission de parlementaires membres des commissions d’amitiés France-Syrie du Sénat et de l’Assemblée nationale."

La rupture officielle avec Damas n'ayant rien donné, et les menaces de Daesh se faisant de plus en plus insistantes, la ligne imposée par Paris est de plus en plus controversée. Ayant décidé de se faire une idée de la situation directement sur place, les quatre parlementaires ont rencontré, outre Bachar al-Assad, le mufti, les patriarches catholique, orthodoxe et arménien, ainsi que les représentants du croissant et de la croix rouges, et du lycée français. De plus en plus de voix, même au sein des renseignements, s'élèvent contre le choix de la France, qui a conduit jusqu'à présent à une impasse, :

"On ne peut pas travailler sur Daesh et contre Daesh sans passer par la Syrie, donc une nécessaire reprise du dialogue est obligatoire", a ainsi estimé mercredi sur BFM TV l'ancien patron du renseignement intérieur, Bernard Squarcini. "Beaucoup de services aimeraient retourner à Damas", reconnaissait récemment un diplomate européen, soulignant que Paris et Londres étaient, au sein de l'UE, dans une position encore "extrêmement crispée" vis-à-vis de toute reprise de contact, même minimale, avec Damas." (Le Point)

Bien que Stéphane Le Foll, porte-parole du gouvernement, fasse mine de minimiser cette rencontre, il est vraisemblable qu'elle agace énormément un Laurent Fabius sourd et aveugle et qui déclarait encore dimanche :

"L'idée qu'on pourrait trouver la paix en Syrie en faisant confiance à M. Bachar el-Assad et en pensant qu'il est l'avenir de son pays est une idée que je crois fausse".

Partager cet article

14 commentaires

  1. Le ministère des affaires étrangères a exprimé sa réprobation à l’encontre de cette initiative…
    Tant que la France fera confiance à l’Observatoire syrien des droits de l’homme pour “s’informer” (ou se désinformer) sur les événements en Syrie. C’est d’ailleurs cette organisme partial qui a annoncé l’enlèvement des 90 chrétiens syriens.
    http://www.francetvinfo.fr/monde/proche-orient/offensive-jihadiste-en-irak/l-etat-islamique-enleve-90-chretiens-dans-le-nord-est-de-la-syrie_832913.html

  2. Petit roquet aboie, la caravane passe.

  3. ce Laurent Fabius, mon Dieu quelle calamité, quelle catastrophe, quel naze !

  4. Qu’ils se passent de l’AVIS du NUL !!!
    Particulièrement incapable avec Fabiola sur le plan international. ILS ont éventrée la Diplomatie dans cette partie du MONDe en moins de 6 mois, particulièrement par leur anti-catholicisme de base !!!!
    Pluggy fut d’ailleurs contraint de se rendre au Vatican afin de chercher un appui directement auprès de sa SAINTETE ….. Nous nous souvenons avec quelle désinvolture et quelle impolitesse le pitre de l’hôtel de la Pompadour c’est alors conduit devant un homme plus agé que lui !!!!!

  5. Je ne vais pas en rajouter sur l’incompétence et la nullité de notre Grand Timonier des Affaires Etrangères, mais je voudrais juste dire à ces messieurs du Point que Daech ne s’écrit pas Daesh. A la rigueur Daesch…

  6. Ces quatre parlementaires sauvent l’honneur de la France. Mais pourquoi utiliser ce mot de Daesh qui en français se dit ” Etat islamique etc…”

  7. Accorder le moindre crédit à ce que dit le sinistre des Affaires Etrangères “est une idée que je crois fausse”
    On devrait l’envoyer en ambassade chez le “Calife”

  8. Quand ces cretins qui nous gouvernent et cet incapable petit sous préfet de Tulle qui se prend pour le président de la république comprendront ils que la solution pour exterminer le cancer islamiste est de travailler avec Bachar ? Enfin 4 députés pour rompre cette imbécilité franco française!!!!

  9. Il est vrai que Fabius, lumineux ancien premier ministre qui a laissé une empreinte de qualité avec le sang contaminé, est le mieux placé pour émettre des jugements de grande valeur… C’est à se taper le cul par terre que de lire les âneries qu’il raconte!

  10. Que la pseudo république populaire française saute, alors l’ignoble Fabius et le dérisoire Hollande ne manqueront pas d’ici quelques temps d’être convoqués par un TPI ou équivalent pour, d’une part rendre compte de leur action criminelle en Syrie, et pour, d’autre part très concrètement avoir déclaré ouvertement la guerre à un État souverain doté d’un gouvernement légitime sans en référer au parlement comme le prévoit la constitution.

  11. Penser que Hollande et Fabius sont l’avenir de notre pays est une idée que je sais fausse.

  12. Pour “certains” mieux vaut en Syrie un chaos sanglant plutôt qu’un état centralisé autoritaire et fort, beaucoup plus dangereux pour Israël (idem Libye et Irak, déjà passés à la trappe.)
    Quant à leur alibi, la soi-disant “démocratisation printanière” de la Syrie ils s’en foutent éperdument, et des massacres de chrétiens, encore plus!
    Utilitarisme matérialiste, pragmatisme cynique, égoïsme criminel, et courte vue suicidaire… mènent le “Nouvel ordre mondial” lequel n’attend plus que son prince: l’anti-Christ.

  13. Ce pauvre Fabius qui se permet de dire Qu’Assad a du sang sur les main, quand le grand chef la mitte recevait PolPot , notre brillant tête d’oeuf avait moins de scrupules et lui n’a-t- il pas du sang sur les mains, demandons aux transfusés!

  14. Fabius, hollande,juppé, et valls trouvent normal de financer le terrorisme islamiste contre la syrie …….ils sont donc responsables des centaines de milliers de morts en syrie ,mais ils font de l’inversion accusatoire hypocrite en accusant assad d’etre un “boucher” mais eux les instigateurs de la haine anti-assad ,ils ne sont pas des bouchers encore pires déléguant leurs crimes , les faisant financer sans notre consententement, contre assad et contre la syrie ?
    daesch est une officine financé par les monarchies pétrolières, par israel et par les occidentaux depuis le début ,tout comme al-quaida .
    mais il est évident que meme si les islamistes mangent à tous les rateliers ,ils ne vont rester les laquais d’interets autres que les leurs,islamistes, au final .

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services