Bannière Salon Beige

Partager cet article

Bioéthique / France : Société / Science

La survie des grands prématurés s’améliore en France

Une étude française de l'Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale) montre que le sort des grands prématurés en France s'est considérablement amélioré ces 15 dernières années, offrant un taux de survie (et qui plus est, de survie sans séquelles sévères) beaucoup plus élevé en fonction du degré de prématurité :

[…]"Tout enfant né avant 37 semaines d'aménorrhée, soit au 8e mois de grossesse, est considéré comme prématuré. La grande (et la très grande) prématurité se situant schématiquement entre la 22e semaine (5 mois) et la 31e semaine (7 mois).

C'est à partir de la 25e semaine que les chercheurs constatent une amélioration significative de la survie des prématurés ces 15 dernières années, et par comparaison avec la 1ère étude Epipage.

Plus les enfants sont prématurés, plus le taux de survie diminue: la survie est de 94% chez les grands prématurés, nés entre la 27e et la 31e semaine, de 60% à 25 semaines et de moins de 1% avant 24 semaines."[…]

On peut attribuer ces beaux résultats à une meilleure prise en charge de la grossesse et du prématuré, à des traitements moins agressifs, plus adaptés et généralisés, notamment dans les techniques de ventilation respiratoire. Il subsiste néanmoins une "zone grise" pour les prématurés nés à 24-25 semaines, dont le taux de survie sans pathologie néonatale sévère est beaucoup plus faible. La prise en charge de ces très grands prématurés n'est pas systématique et est traitée au cas par cas.

La science, capable du meilleur pour sauver les très grands prématurés, est aussi capable du pire avec l'avortement.

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

3 commentaires

  1. L’annonce de ces beaux résultats entre dans une campagne de désinformation pour fermer les petites maternités. Sur I-télé et BFM TV hier, elle était systématiquement accompagnée des éléments de langage suivants: ces bons résultats sont dûs au regroupement des naissances dans des lieux bien équipés…. [Ce n’est pas impossible, néanmoins, les petites maternités ne sont pas équipées pour soigner les grands prématurés, qui nécessitent des soins très particuliers, et qui sont de ce fait regroupés dans des unités de soins dédiées. MB]

  2. Les prématurés sont de plus en plus sauvés, oui, pourvu qu’aucun “incident” de parcours ne soit décelé après la naissance.
    Exemple: Des lésions neurologiques entraînant de très probables difficultés motrices (bras et jambe) vous révéleront le vrai visage de médecins qui se succéderont un, puis deux puis trois puis quatre, pour vous dire d’être “adulte” et de ne pas vous acharner, de ne pas continuer des traitements respiratoires devenus subitement disproportionnés. Ce cas est du vécu présent.
    Nous parents avons dû affronter cela. Il faut être extrêmement vigilant et savoir qu’un très bon scientifique peut vous mentir aussi bien qu’il peut soigner votre enfant. [Vous avez tout-à-fait raison : c’est bien pour cela qu’on entend de plus en plus parler d'”ivg post-natal”, doux euphémisme pour une réalité sordide. Fragilisés par une naissance prématurée, où ils voient leur tout-petit lutter pour vivre avec des tuyaux partout, les malheureux parents se retrouvent bien seuls lorsqu’ils doivent affronter le harcèlement du corps médical. La majeure partie des gens ne peut imaginer qu’on puisse vivre heureux avec des bras et jambes immobiles, et les médecins craignent d’être attaqués en justice. Tout converge pour obliger moralement les parents à céder. Ceux qui gardent le cap sont des héros ! Nous sommes de tout cœur avec vous. MB]

  3. Mais parle t on des séquelles découvertes les années suivantes ?

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services