Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

La supérette de l’irréductible gérante résiste encore et toujours à l’envahisseur

Lu ici :

"Le témoignage incroyable de la gérante de la dernière supérette du quartier sensible des Tarterêts, à Corbeil-Essonnes, à 40 km de Paris. Ce petit bout de femme est depuis plusieurs jours en ce début du mois de mai 2015, la cible d'un homme qui vient d'être arrêté par la police et de ses complices. Ils sont venus à plusieurs reprises mettre à sac les rayons de son magasin et de racketter cette commerçante… Aujourd'hui, Lina refuse de céder pour elle, pour son magasin et pour les habitants du quartier.

Native du quartier, elle continue de se battre pour conserver cet ultime commerce de proximité. Elle sait que son épicerie est nécessaire au quotidien de certains résidents âgés ou affaiblis par la maladie. Ne pas craquer est donc un devoir citoyen.

Si moi je baisse les bras, si l'autre voisin il baisse les bras, l'autre il baisse les bras, mais qu'est-ce qu'il va se passer ?

La gérante de la dernière supérette du quartier victime a fini par prévenir les policiers. Son agresseur et ses complices, qui venaient de mettre à sac plusieurs rayons, ont été interpellés."

Partager cet article

10 commentaires

  1. Des chances pour la France dans leur labeur quotidien !

  2. Ont été Interpellé … Et très certainement aussitôt libéré par les magistrats de taubira.
    Les délinquants se sont sans doute alors empressés d’aller parader dans leur quartier…

  3. rien que des “chances” , ces cazisolés ,porteurs “d amour et de paix” des déséquilibrés , des “ivre-il…” et des padamalgam !!! ouf c est pas fini on passe le relais qui dit mieux ?

  4. Une dame tenant une librairie/presse du coté du Bourget a tenu également longtemps.
    Bravo à toutes deux…et merci pour nos aînés qui ne peuvent plus quitter ces quartiers.

  5. Quel admirable courage !
    Si tous les français prenaient modèle sur elle, notre société irait mieux.
    Et s’il est vrai qu’Eric Zemmour déplore la “féminisation” de notre société à juste titre, le constat que nous pouvons faire, historiquement et singulièrement pour la France, c’est que notre salut est souvent venu par les femmes.
    Je ne doute pas qu’il en sera de même pour les temps qui viennent.

  6. Admirable courage, quel exemple !

  7. Sujets de Valls et bénis par Taubira : ils ne risquent rien !

  8. Oui ..l’un des deux a été remis en liberté .
    Comme ça on pourra au moins le prendre en flag …
    Courage ma belle !

  9. L’épicière (une immigrée extra-européenne) n’a pas été très vérace…
    http://www.leparisien.fr/corbeil-essonnes-91100/corbeil-l-epiciere-qui-se-disait-rackettee-n-avait-pas-tout-dit-07-05-2015-4754249.php
    Le Parisien papier publie la photo de cette dame, à date pas l’édition Internet.

  10. L’histoire de cette gérante illustre bien le dilemme vécu au quotidien par les derniers français de souche, survivants comme des fantômes témoins d’un passé heureux dans les quartiers conquis par l’immigration musulmane. Comme ils ne sont pas musulmans, ils ne sont pas placés sous la protection de la Sharia devenue la loi commune de ces quartiers. D’un autre côté l’état français, dont la mission serait de les protéger ne souhaite pas déclancher d’émeutes toujours coûteuses et donnant une mauvaise image dans les médias en faisant intervenir police et justice trop énergiquement. D’un autre côté leur présence exaspère leurs voisins musulmans. Par leur seule présence ils empêchent comme témoins de former un monde musulman clos où plus personne n’aurait droit de regard quant à la criminalité quotidienne qui s’y déroule. Ils sont donc soumis à une hostilité et un harcèlement quotidien pour les écoeurer et les amener à partir. Et si jamais ils se plaignent ils savent que les médias leurs donneront systématiquement tort. En effet l’idéologie antiraciste ne voit les musulmans, les juifs et les homosexuels que dans le rôle de victimes de la société. Le fait que les musulmans, les juifs ou les homosexuels puissent eux-mêmes être intolérants vis-à-vis de ceux qui commettent la faute de ne pas leurs ressembler n’a pas droit de cité. Ou seulement si les groupes de victimes sont en conflit entre-elles. Par exemple si des musulmans attaquent des juifs ou des musulmans des homosexuels, mais non si ces groupes s’en prennent à des catholiques Français de souche. Ces derniers ne peuvent plus que souffrir en silence.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]