Bannière Salon Beige

Partager cet article

Liberté d'expression / Pays : Allemagne

La Stasi de retour en Allemagne

MdEqCwZ8_400x400En vertu d’une loi de censure entrée en vigueur le 1erjanvier, les réseaux sociaux ont obligation de supprimer sous 24 heures les messages à contenu pénalement punissable, sous peine de grosses amendes. C’est pourquoi Twitter et Facebook ont supprimé ce message de Beatrix von Storch, de l’AfD, à propos d’un message de la police pour la Saint-Sylvestre :

« Que diable se passe-t-il dans ce pays ? Pourquoi la police publie-t-elle désormais ses messages officiels en arabe ? S'adresse-t-elle par ce biais aux hordes d'hommes barbares, musulmans et violeurs pour chercher à les amadouer ? »

Le message a immédiatement provoqué des centaines de plaintes pour incitation à la haine, y compris de la part de la police… Beatrix von Storch a dénoncé des « méthodes dignes de la Stasi », et le co-président de l’AfD une législation liberticide.

À tous les lecteurs du Salon Beige en France, j’irai droit au but : pour poursuivre son travail le Salon Beige a besoin de vos dons. Le combat culturel que nous menons est violent et nos opposants disposent de moyens infiniment plus importants que les nôtres. Nous sommes en permanence ciblés par des personnes et des groupes qui savent utiliser l’argent, les médias et … la justice pour nous combattre et nous détruire.

Oui, notre existence dépend de vos dons. Nos besoins ne sont pourtant pas immenses, loin de là !
Il suffirait que chaque année 3 000 personnes fassent un don ponctuel de 50 € ou bien que 1 250 fassent chaque mois un don de 10 € pour que l’existence du Salon Beige soit assurée !

Vous savez le rôle que le Salon Beige joue chaque jour dans la lutte contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme; vous connaissez notre pugnacité à combattre chaque jour contre l’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, la PMA, la GPA et toutes les dérives libertaires.

Le Salon Beige ne remplace pas votre rôle dans ces combats, il les facilite, les accompagne et les stimule.
S'il vous plait, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

4 commentaires

  1. La réaction de Twitter et Facebook doit être mise en regard de l’analyse du responsable de la police de Berlin, reproduit par le Salon Beige ce matin même.
    Est-ce à dire que ces deux sites sous-traitent dans un pays musulman la modération des propos publiés?

  2. Le retour de la Stasi… ou sa continuation par d’autres moyens (ceux du mondialisme apatride). N’est-ce pas Vladimir Boukovsky (dissident,
    survivant des prisons psychiatriques soviétiques) qui avait prévenu : ” On s’apercevra un jour que le Mur de Berlin est tombé du mauvais côté”! (génial!)

  3. La cause invoquée par facebook pour justifier le refus de l’annonce de cette femme est “Volksverletzung”, ce qui je crois se traduirait en français par “incitation à la haine raciale” ou “crime raciste”

  4. Mais les médias s’émeuvent surtout de la suppression de la prétendue “neutralité du net” par Trump, expression qui laisse à croire qu’il serait devenu un senseur, alors qu’il s’agit seulement d’une mesure technique de gestion des flux, ce que saint-Xavier Niel avait pourtant mis en place unilatéralement chez Free.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services