Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

La “serial copieuse” de Sciences Po, ou le temps des imposteurs

Directrice exécutive de l'Ecole de journalisme de Sciences Po, Agnès Chauveau a été mise "en congé" car elle est suspectée de plagiat au détriment de plusieurs de ses confrères journalistes. En effet, elle omettait régulièrement de citer ses sources, et le "détecteur de mensonges" Plagiarism Checker  (outil de vérification de plagiat), a pu démontrer qu'elle utilisait dans ses articles des paragraphes entiers, "pompés" chez ses petits copains, sans préciser d'où le texte provenait. "Arrêts sur images" la traite de "serial copieuse". On pourrait aller plus loin et la qualifier de "serial voleuse", mais ce serait sans doute l'accabler inutilement. Sciences Po, école que l'on qualifie volontiers de "prestigieuse", aurait-elle à sa tête des imposteurs ?

Vous souhaitez que votre patrimoine serve à défendre vos convictions, plutôt qu'être dilapidé par un Etat prédateur et dispendieux ?

Savez-vous que le Salon beige est habilité à recevoir des legs ?

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

7 commentaires

  1. Il y a un “s” à “Sciences Po”.
    [Corrigé. Merci ! MB]

  2. “Science sans conscience n’est que ruine de l’âme”
    François Rabelais

  3. Et pourtant c’est bien ce qu’on apprend dans nos écoles de journalisme : photocopier des dépêches elles-mêmes mauvaises traductions de communiqués. Une bonne directrice en somme qui applique ce qu’elle enseigne

  4. Ces imputations sont pour le moins douteuses. Il n’y a aucune indication claire et indiscutable de plagiat. En revanche, il ne manque pas de délateurs. Sale manie française…

  5. Il suffit de regarder la production de “Sciences Po” sur les dernières décennies pour se rendre compte que cette “école” doit être fermée définitivement de façon urgente !

  6. Ce n’est pas sciences Po, c’est Sciences Bobo.

  7. Êtes-vous, “Robert Marchenoir | 19 nov 2014 21:19:12” allé regarder l’article en lien? Il y a bien un exemple de plagiat avéré: recopie, mot à mot, sans guillemets et sans mention de la source, d’une phrase de cinquante-et-un mots (plus de trois lignes), “empruntée” à Médiapart: l’article en lien dit clairement “Par exemple, dans un article sur le rôle d’internet dans la conversion de Français au djihad, tout un passage est repris d’un texte de Mediapart, sans pour autant qu’il soit mentionné” et fournit une capture d’écran comportant les deux textes.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services