Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

La RGPP et la politique (anti)familiale

La Révision générale des politiques publiques a notamment dans ses objectifs la réforme de la politique familiale, ou de ce qu’il en reste. Selon les décisions du 4 avril  2008 (pdf 2p), il faut

"prendre en compte, avant de créer de nouvelles dépenses pour la branche famille, les besoins de financement récurrents d’autres branches de la protection sociale (dépendance, retraites, santé…), dont les dépenses ont plutôt tendance au contraire à progresser spontanément plus rapidement que les recettes."

Autrement dit, l’argent de la branche famille ne sera pas donné aux familles. En outre, la RGPP distingue politique familiale et politique sociale, ce qui serait une bonne chose si l’Etat n’avait pas décidé de privilégier la seconde à la première :

  • compenser les charges liées à la présence d’enfants au sein de la famille = redistribution horizontale
  • aider les familles vulnérables = redistribution verticale

Et la première orientation de la RGPP est de

"privilégier l’objectif de redistribution verticale par rapport à celui de redistribution horizontale"

La seconde orientation est d’empêcher au maximum la mère d’éduquer ses enfants au foyer :

"améliorer le taux d’emploi féminin, en remettant en cause les dispositifs visant à inciter les femmes à se retirer du marché de l’emploi. Si le congé parental doit constituer un choix légitime, il convient de veiller à ce que le retrait du marché du travail ne devienne pas incitatif financièrement".

On comprend mieux l’intérêt du gouvernement dans le développement des crèches, qui constitue la 3e orientation. Tout est fait pour éviter que les familles aient des enfants.

Michel Janva (merci à ER)

Partager cet article

3 commentaires

  1. Tiens, la France suit l’exemple du Québec (la politique familiale = aide aux “familles” monoparentales et aide au retour au bureau grâce à des garderies le plus tôt possible).
    Bon déclin démographique !
    Ah, oui, les garderies ça coûte très cher et au mieux ça ne sert à rien :
    http://pouruneecolelibre.blogspot.com/2007/08/maternelle-publique-et-gratuite-sans.html

  2. L’Homme Nouveau est entrain d’être créé ! Il faudrait que les familles gobent que leurs enfants sont mieux élevés par des “professionnels” de l’enfance que par elles-même… Pourquoi donc la nation se suicide-t-elle ? C’est triste.

  3. Très désagréable de se faire expliquer par des jeunes femmes qui n’ont pas d’enfants les différents problèmes qu’elles ont remarqués et que vous ne savez pas traiter… et qui sont en fait des particularités communes à tous les enfants en bas age…(en halte garderie, par exemple)

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services