Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

La révolution LGBT mange ses enfants

La révolution LGBT mange ses enfants

Rififi au sein de la Dilcrah (Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT) : à la suite d’une enquête publiée en mai par Mediapart, Karine Espineira, sociologue et auteur de nombreux ouvrages sur les transidentités, a pris la décision de quitter le conseil scientifique de la Dilcrah, an raison de la présence au conseil scientifique de l’Observatoire de la petite sirène du sociologue Smaïn Laacher, actuel président du conseil scientifique de la Dilcrah. Or, cet observatoire est jugé « transphobe » par de nombreuses organisations LGBTQI+, qui dénoncent son lobbying auprès des médecins et des politiques pour empêcher des transitions de mineurs.

Rappelons que la Dilcrah est organe sous tutelle du premier ministre, chargé depuis 2016 de la lutte contre la haine et les discriminations anti-LGBT.

Le gauchisme est une maladie mentale : vous trouverez toujours un extrémiste plus extrémiste que le voisin.

Partager cet article

2 commentaires

  1. “Lutter contre la haine” me laisse rêveur, autant que “parler du silence de Dieu”. Ces oxymores cachés sont révélateur de l’anémie désespérante de la pensée publique contemporaine.

  2. mille excuses il faut ajouter un s à révélateurS.

Publier une réponse