Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

La responsabilité de la justice dans le meurtre d’Angélique

Disparue mercredi dernier à Wambrechies (Nord), la petite Angélique, 13 ans, a été retrouvée morte. Son assassin, David R., un ancien voisin de la famille, est inscrit depuis 2001 au fichier des délinquants sexuels pour de multiples agressions, et notamment un viol avec arme sur une adolescente de 13 ans qui lui a valu une condamnation à neuf ans de prison en 1996. Franck Delétraz écrit dans Présent :

Unknown-20"En attendant, il y avait de quoi rester bouche bée dimanche en écoutant Michel Sas, adjoint au maire de Wambrechies, nous expliquer tranquillement sur LCI que « ce monsieur était investi dans la vie de la commune et notamment des écoles que fréquentaient ses enfants » ! Ce qui aurait tout de même pu éveiller une certaine méfiance des autorités, quand on sait que cet individu était inscrit depuis 2001 au Fichier judiciaire national automatisé des auteurs d’infractions sexuelles, après avoir été condamné en 1996 à neuf ans de prison pour quatre crimes et délits commis entre le 4 et le 18 janvier 1994 : un « attentat à la pudeur avec l’usage d’une arme », une « tentative d’atteinte à la pudeur », un « vol avec violence » et surtout un « un viol avec arme », commis le 7 janvier 1994 sur une fillette de 13 ans. Remis en circulation en juillet 2000, grâce aux habituelles remises de peines et après avoir passé seulement six ans derrière les barreaux, David R., bien conscient du laxisme judiciaire qui règne dans notre pays, n’avait même pas jugé nécessaire de signaler son changement d’adresse, ce qui lui avait valu un simple rappel à la loi en 2014…"

Partager cet article

13 commentaires

  1. Il faut rétablir la PEINE DE MORT !!!

  2. Les assassins et les violeurs de cette enfant, ce sont les hommes politiques (ministre, hauts fonctionnaires, députés) qui ont élaboré, proposé et voté les lois ayant justifié la remise en liberté d’un prédateur, et le juge qui les a appliquées.
    Dans une société qui aurait encore un reste de dignité, tous ces gens-là, à l’annonce de ce crime, se seraient tiré une balle dans la tête sans attendre qu’on les dénonce publiquement.

  3. Une infirmière qui dans un moment de d’activité intense fait une erreur de dosage est responsable, un architecte est responsable sur 10 ans de ses constructions, un traiteur qui prépare un repas de mariage est responsable de la traçabilité et de la fraîcheur des mets servis, un mécanicien est responsable de la réparation des freins qu’il vous a réalisé…et ainsi de suite sauf pour la justice française qui, elle, est irresponsable!

  4. Le coupable ce n’est pas ce pauvre type mentalement inapte à vivre en société. Les coupables ce sont les garants du bon fonctionnement de celle-ci qui n’ont malheureusement de cesse d’essayer de la tuer pour la remplacer par une autre, meilleure aux vues de leur grand maître. cela implique de supprimer la chrétienne et tous ceux qui encore la représentent, même de loin.
    Le pauvre type, lui, au Moyen-Age, il aurait eu une chance inouïe par rapport aux autres. Il aurait eu la chance de savoir le lieu, l’endroit et l’heure de sa mort et on lui aurait donné tous les moyens pour s’y préparer pour peut-être demander pardon et devenir malgré tout l’ouvrier de la dernière heure. Comme le but de notre vie est d’aller au Ciel la société aurait tout fait pour qu’il y arrive et en tous cas elle aurait arrêtée de le mettre en condition d’aggraver sa damnation.

  5. Il faut aussi légiférer sur les films offrant de plus en plus des images suggestives dont certains pervers se nourrissent. Des acteurs, grassement payés, y étalent sans soucis de la morale leur actes intimes filmés dans toutes les positions.
    Nous retrouvons ces images malsaines dans les pub, mais aussi dans les sketchs flattant la liberté des meurs (scènes de ménages par exemple).
    Il faut se regrouper et militer contre ces cinéastes ou autres “artistes” inconscients de leur responsabilité en la matière.

  6. L’assassin de la petite Angélique, comme bon nombre d’autres pédophiles, est avant tout un malade qu’il fallait soigner. Et comme personne n’est en capacité de dire si ces malades seront un jour véritablement guéris,et quand ils le seront,il ne faut surtout pas les lâcher dans la nature. Ces gens doivent être enfermés pour le restant de leurs jours. Pas dans un prison mais dans un lieu clos. Et même si cette disposition est injuste à leur égard, elle est juste à l’égard des victimes qu’ils ont faites et de celles qu’ils seraient encore capables de faire.
    Enfin,actuellement, il est inadmissible que les autorités civiles et militaires des lieux qu’ils habitent ne soient pas informées de leur présence sur leur territoire.

  7. Ceci n’aurait jamais dû arriver, on continue encore à entendre des debats surrealistes de magistrats et d’avocats discuter du respect de la loi comme un bien superieur !!!
    La loi ne doit-elle pas s’incliner devant le bien ultime qu’est la vie d’un enfant ?

  8. Qui sert cette justice ? Le Bien commun, la protection du faible contre le fort, la défense de l’innocence face à la perversion meurtrière…?

  9. Ce genre de malade doit rester enfermé, à vie. Il y va, tout simplement, de vie des innocents. N’est-ce-pas sieur Badinter et consorts?
    Après tout, ce n’est pas pire que la vie des personnes séniles en EHPAD.

  10. Une double peine, et pour le récidiviste et pour le juge : la castration.

  11. Le problème des déviants sexuels, ils ont un point commun avec les drogués ou les alcooliques. Sevrés, il suffit qu’ils se retrouvent dans l’environnement de leurs penchants pour rechuter.
    “Une émotion bloquée dans le passé reste active. Toute situation ou personne qui la rappelle de près ou de loin risque de la déclencher.”
    http://ageheureux.a.g.pic.centerblog.net/image001texte.png

  12. En France la justice est empestée par la Maçonnerie, c’est elle qu’il faut chasser et remettre des Hommes DIGNES et non pourris comme nous subissons.

  13. la prison doit être considérée comme la protection de la société, et plus uniquement comme punition!
    ces dangereux individus fichés S ou autre lettre qui égorgent un vieux prêtre, assassinent une jeune fille après l’avoir violée n’auraient jamais du être en liberté!
    les juges portent un lourde responsabilité, comme les députés qui votent des lois laxistes!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services