Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

La République impuissante

La République impuissante

De Stéphane Buffetaut, vice-président du CNIP, ancien député européen, pour le Salon beige:

Il y a peu le Garde des sceaux, pris à partie par l’opposition au sujet de la multiplication des meurtres  à l’arme blanche dans nos rues et sur nos places, s’emporta et ironisa sur le fait que le Rassemblement national mettrait sans doute fin à cette délinquance grâce à un coup de baguette magique. Certes, venir à bout de la violence qui envahit nos villes et nos campagnes, qui a coupé de la communauté nationales des quartiers entiers, ne sera pas chose aisée. Surtout lorsque pendant des décennies on a laissé la situation empirer, notamment par déni idéologique qui empêchait de voir la réalité. Ou encore par une poisseuse complaisance qui faisait des délinquants et criminels des victimes ! Etrange retournement moral ou plutôt immoral.

Mais enfin, la difficulté ne doit pas empêcher d’agir. Au contraire, elle doit pousser à la faire et avec force. Rappelons quelques faits :

  • Le ministère de l’intérieur a recensé près de 70 « quartiers de reconquête républicaine », en français des zones de non droit où tout ce qui, de près ou de loin, touche à l’autorité de l’Etat (police, pompiers, ambulances, bus …) n’a plus droit de cité.
  • Le taux d’exécution de l’obligation de quitter le territoire était de 12,40% en 2019 (rapport de l’AN n°1990, annexe 28) et est tombé à moins de 10% lors de la crise sanitaire (Sénat rapport sur le projet de loi de finances pour 2022).
  • Les violences contre les forces de l’ordre ne cessent d’augmenter, le nombre d’agressions a atteint le chiffre de 37431 par an, 85 actes de violence journaliers contre la police nationale (Sénat, question écrite n°22983 2021) .
  • Le nombre d’attaques à l’arme blanche serait de 120 par jour (sénatrice Valérie Boyer, calcul tiré de l’INSEE par le Figaro).
  • En application de la directive dite « retour » du 16 décembre 2008, la loi Valls du 31 décembre 2012 a dépénalisé le séjour irrégulier qui n’est plus un délit pénal.

Qu’est ce que traduit tout cela ? La démission de République qui, en fait, a renoncé à assurer la sécurité, la tranquillité et l’ordre pour ses citoyens. Les arguments juridiques pour ne pas agir sont nombreux, mais enfin une directive peut-être modifiée, un traité amendé. Il faut simplement le vouloir.

Autre faiblesse de l’Etat régalien, la Défense. Le rapport d’information n°5054 de l’Assemblée nationale de février 2022, donne une image inquiétante de l’état de nos forces conventionnelles, alors que les menaces de conflit de haute intensité se font plus fortes, comme le démontre la guerre en Ukraine. En faisant du budget de la Défense une variable d’ajustement, nous avons dangereusement affaibli nos forces comme le montre l’évolution des chiffres de notre matériel et de nos effectifs :

  • Chars de bataille, 1349 en 1991, 222 en 2021, 200 prévus en 2030.
  • Avions de combat (air et marine), 686 en 1991, 254 en 2021, 225 prévus en 2030.
  • Grands bâtiments de surface, 37 en 1991, 19 en 2021, 19 prévus en 2030.
  • Effectif militaire, 453 000 en 1991, 203 000 en 2021.
  • Réservistes, 420 000 en 1991, 41 000 en 2021.

Or, si l’on réduit par trop les forces conventionnelles, la force de dissuasion, force de dernier recours, devient la force de premier recours, ce qui détruit toute la logique de la dissuasion.

Passons à l’Education nationale. Dans le classement PISA la France stagne. En 2019 elle se trouvait en 23ème place sur 79, place comparable à celle de 2016 malgré la progression des dépenses d’éducation. On soulignera que 57% des élèves français estiment que les enseignants ne s’intéressent pas à leur progression et que la France est un des trois pays où les  élèves font état des plus grandes inquiétudes en matière de discipline. Piètre résultat pour un budget de 55,2 milliards d’euros (loi de finances 2022).

La crise sanitaire a dévoilé l’état de déshérence de l’hôpital public. Depuis l’an 2000, 79 896 lits ont été fermés en France (France info) et le professeur Jean-François Delfraissy estime que 20% des lits d’hôpitaux sont inutilisés faute de personnel soignant. Le personnel de l’hôpital public compterait deux administratifs pour un soignant, proportion inverse de l’hospitalisation privée ! Les déserts médicaux ne cessent de s’étendre en partie en raison du numerus clausus qui avait été instauré en 1970 pour réduire l’offre de soins afin de faire baisser les dépenses de santé. Décision technocratique absurde qui conduit à aller chercher des médecins dans le monde entier faute d’en trouver en France.

Et que dire de la misère de notre patrimoine trop souvent laissé à l’abandon ?

Tout ceci démontre l’impuissance de notre république. Pourtant les Français financent l’Etat le plus cher du monde et sont en droit de demander des comptes. Avec une dette publique de 2 813 mds d’euros, des dépenses publiques qui représentent 59,2% du PIB, des prélèvements obligatoires qui atteignent 44,5% du PIB (source INSEE) les citoyens peuvent se demander où est englouti leur argent alors que la République s’avère incapable de remplir correctement ses fonctions régaliennes.

L’Allemagne, qui n’est pas sous administrée, compte 56 fonctionnaires  pour 1000 habitants. La France 85 pour 1000 habitants soit 600 000 fonctionnaires de plus que l’Allemagne qui compte pourtant quinze millions de plus d’habitants. Il se trouvera toujours un idiot pour demander si l’on estime qu’il y a trop de policiers, de magistrats ou d’infirmières. Evidemment non, mais il y convient de réduire les normes qui empoisonnent la vie des Français, de supprimer des services inutiles, pour diminuer le nombre de bureaucrates qui pèsent de façon soviétique sur la nation.

Notre pays est aussi celui de l’assistanat et de l’ouverture au monde des minimas sociaux. Ce qui n’est pas tenable. Lors du lamentable épisode Hollande/Leonarda, le père de celle-ci, de nationalité italienne, avait expliqué qu’il était venu en France parce qu’il avait fait les comparaisons et que c’était en France qu’il y avait les meilleures aides. Nous ne pouvons financer la misère du monde.

La République, cinquième du nom, se révèle incapable de se réformer en profondeur et s’enfonce dans l’impuissance et le renoncement, alors que le centralisme ne cesse de croître et que l’Etat étouffe la société. Toutes les républiques précédentes en sont mortes et ont fini dans le coup d’Etat, éventuellement habillé de légalité, où la défaite. La Vème est entrée en phase terminale. Qui achèvera ses souffrances ?

Partager cet article

8 commentaires

  1. “La Vème est entrée en phase terminale. Qui achèvera ses souffrances ?”

    Le califat ?

  2. et si on disait enfin aux Français la vérité :
    la mission de la République est de détruire la France , en hachant ses racines chrétiennes millénaires,
    en important des djihadistes, en imposant les mœurs de Sodome, en pourrissant la vie des honnêtes citoyens en donnant carte blanches aux criminels..
    une fois de plus, la République nous envoie au fond du gouffre.

    • Merci , cadoudal , pour votre commentaire , j’allais écrire la même chose . Il faut croire qu’il y a encore une majorité de dégénérés pour se réjouir du système ripoublicain !…. La fin sera dramatique si cela continue !

    • Merci cadoudal. Comment ne pas être d’accord avec ce que vous dénoncez ?
      Mais gardons espoir. ” L’année des deux printemps, la République mourra dans l’opprobre général”. (Abbé Souffrant)

  3. Ceux qui lisent habituellement mes commentaires diront que je radote en donnant ces solutions a diffuser et a marteler autour d’eux que sont le retablissement des lois et articles de la France en conformite avec le proto-commandement et le decalogue divins et l’abrogation immediate des lois en contradictions avec les memes lois divines.
    A cet effet, si le gouvernement qui je le rappelle soumet les lois que LUI veut faire passer , au vote de l’Assemblee Nationale, et non l’Assemblee qui propose les lois , refuse de s’engager dans cette voie; il sera necessaire que le peuple le soumette a pression totale jusqu’a ce qu’il cede.
    Il est donc necessaire que le bouche a oreille fonctionne intensivement, meme plus que les reseaux sociaux car ceux ci ne generent pas de contact de personne a personne pour controverser en toute franchise sur le sujet.
    C’est un travail assidu a entreprendre individu par infividu autour de soi
    , en meme temps se former a defendre la democratie équitable (voir precision sur le site de l’ Alliance Royale..
    Des que ces 2 grandes reformes seront mises en place, la France ira immediatement mieux car Elle vivra de nouveau en union de Justice avec Dieu et Elle ira mieux crescendo.
    Il sera alors temps que les peuples des Provinces de France metropolitaine et ultra-marine fassent par referendum l’Appel au Roi..

  4. Prions pour obtenir du Ciel le roi dont nous avons besoin et la conversion des cœurs.

  5. Personne ne parle de supprimer des infirmiers des policiers des gendarmes par contre de supprimer des gratte-papiers qui nous pourrissent la vie alors là oui allons-y gaiement. Par exemple quand je suis convoqué à l’hôpital pour voir un toubib parce que j’ai eu la chance que l’hosto me refile un staphylocoque doré, je dois passer devant deux gratte-papiers, une suffirait largement mais non il en faut deux. Je suis pour la suppression de au minimum la moitié des fonctionnaires et on serait bcp mieux et il ne faut pas oublier les territoriaux pléthore là aussi tout comme il y a pléthore de sinistres, députés sénateurs et bien sur au niveau local de département, régions communes communautés de communes tous ces parasites qui gangrènent le pays et tuent les contribuables

  6. quand on veut on peut ! mais quand ils s’en contrefichent…

Publier une réponse