Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement

La République est en danger : des autocollants ont été collés

La République est en danger : des autocollants ont été collés

Des autocollants représentant un fœtus et un poignard ont été collés sur la devanture d’un centre du Planning familial situé dans le Xe arrondissement, dans la nuit de dimanche à lundi. Le Planning familial a déposé plainte. Caroline Rebhi, coprésidente du Planning familial, déclare :

«Ces images représentent un fœtus et un poignard, ce qui sous-entend que l’avortement serait un crime. Les autocollants reprennent notre charte typographique. Ils ont probablement été collés par des militants anti-choix. »

C’est la deuxième fois en moins d’un mois que des locaux du Planning familial subissent des dégradations de ce type. Des faits similaires se sont produits à Nantes le 21 mai.

« Ces attaques sont liées et accentuées par le contexte autour du projet de loi bioéthique, notamment sur les questions de PMA et sur l’allongement des délais d’avortement ».

« Les militants anti-choix sont bien organisés et très actifs au niveau national et européen, sans que l’on sache réellement de quel groupe il s’agit. Cette violence nous trotte dans la tête car nous savons que notre association peut être une cible ».

Élisabeth Moreno, ministre déléguée chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, a condamné les faits, rappelant que

« le droit à l’avortement est un droit inaliénable des femmes. Nous le défendrons partout où il sera remis en cause. »

Partager cet article

17 commentaires

  1. “dégradations” => coller un autocollant, c’est une dégradation ? ! ?

  2. «Ces images représentent un fœtus et un poignard, ce qui sous-entend que l’avortement serait un crime.” = > C’est vrai que de nos jours, c’est hyper violent de dire la vérité
    Pour être bien tolérant, comme tout le monde, il faut mentir, comme tout le monde

  3. En tous cas, le slogan de l’image que vous avez mis en illustration est absolument génial : “C’est trop facile de soutenir l’avortement quand tu n’est pas celui qui va être tué”, je vais m’en resservir abondamment, sur twitter et dans les salons.

  4. Il est étrange que cela les dérange de voir un fœtus poignardé puisqu’elles prétendent que le fœtus n’est qu’un tas de cellules …

  5. J ai beaucoup aimé aussi.

  6. “Cette violence nous trotte dans la tête car nous savons que notre association peut être une cible.”

    Meurtre, perversité, mensonge, inversion des rôles… Ça me rappelle quelqu’un… Mais qui ?

    « Il a été meurtrier dès le commencement, et il ne se tient pas dans la vérité, parce qu’il n’y a pas de vérité en lui. Lorsqu’il profère le mensonge, il parle de son propre fonds ; car il est menteur et le père du mensonge » Jean 8, 44

  7. L’avortement est et restera un crime, quoiqu’en disent certains et certaines, identifiées Planning Familial ! Ne jamais oublier que la Weill, heureusement disparue, a été la grande instigatrice !

  8. La Veil (la Weil c’est la philosophe!)

  9. D’ailleurs, nous-mêmes avons été avortés et sommes là pour témoigner de la beauté de ce geste … :

    [CP] Une nouvelle fois, une des antennes du Planning Familial est attaquée ! Tout le soutien aux militantes du Planning Familial ! L’avortement est un droit fondamental !
    @olivierveran
    @1ElisaMoreno
    @Anne_Hidalgo

    Alors, pour être cohérent, avortez-vous !

  10. Pire que la république c’est la France qui est en danger et cela depuis le 14 juillet 1789 et même avant (les états généraux que Louis XVI a payé de sa vie pour avoir fait confiance aux détracteurs de la France qui se faisaient passe rpour des “démocrates” mais étaient déjà des “démocrasseux”).

    • Puisqu’on est le 17 juin.. rappelez la date ! 17 juin 1789 : les États généraux (ou plutôt les États généraux et le bas clergé) se proclame Assemblée nationale. C’est LA date clef du début de la Révolution.
      Rappelez le au lieu du 14 juillet qui n’a que peu d’intérêt !

  11. “Anti-choix” disent-ils pour faire taire l’opposition, pour clore le débat. N’est-ce pas contradictoire ?

    Le choix libre nécessite la connaissance la plus complète possible des alternatives.
    Le fœtus est un amas de cellules ? Bien sûr, comme tout être matériel, et alors ?
    Or, quand il s’agit de considérer les fœtus déjà bien vivants comme des êtres humains, ils se brouillent et invoquent le mot magique “anti-choix” qui décrédibilise à coup sûr l’adversaire comme le fait si bien le “point de Godwin” éructé par les sans-arguments. C’est l’argument boule-quies contre les pro-vie.

    A propos de Godwin, cela rappelle justement les exterminations dans les camps nazis :
    Qu’est ce qui facilitait ces exécutions de masse ?
    > C’est que l’on déshumanisait les futures victimes, dans leur esprit, tout d’abord, mais aussi dans l’esprit de leurs propres bourreaux.
    “Plus jamais ça” a-t-on dit. Et pourtant…

    Alors, “Anti-choix” ou “Anti-Shoah” ?

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services