Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : L'Islam en France / France : Laïcité à la française

La réponse est dans un rétablissement du respect de la loi et de la morale naturelles dans la société

Dans Présent, Jeanne Smits réagit à propos du congrès de l'UOIF et la réalité de l’islamisme en France :

"La réponse française est entravée par le discours et la loi sur la non-discrimination, et par le relativisme d’Etat. Le jugement de valeur est interdit, la préférence religieuse est hors-la-loi. La tentation est grande alors de se laver les mains de tout, et de remplacer la vérité et la justice par la « laïcité », ou de céder à l’illusion qu’on peut contrôler le danger en changeant la substance de l’islam pour le rendre laïco-compatible – c’est le choix de Sarkozy.

La réponse encore plus laïque consiste à imposer les mêmes limites exactement à toutes les religions – en considérant l’islam comme une religion pure et simple, sans tenir compte de sa dimension politique et expansionniste – en interdisant leurs signes extérieurs par exemple.

C’est la loi sur la burqa, et jeudi au lycée Edmond-Rostand de Saint-Ouen-l’Aumône dans le Val-d’Oise, le rappel à l’ordre d’une jeune fille dont la jupe trop longue a été jugée « non conforme » au code vestimentaire et « à connotation religieuse » (elle avait ôté son voile à l’entrée). On en arrive à l’absurdité d’interdire un vêtement décent alors que les trottoirs de nos lycées se remplissent chaque jour de jeunes filles qui semblent faites pour eux…

Marine Le Pen, elle, souhaite interdire les signes religieux pour tous dans les lieux publics, notamment dans les trains, lors des sorties scolaires. « Cela signifie que les nonnes voilées ne peuvent plus prendre le train ? », lui a demandé 20 minutes [voir ici]. Réponse : « C’est assez dramatique de voir que vous ne savez pas que la laïcité à la française fait qu’on n’a jamais demandé à des religieux de s’habiller autrement qu’en religieux. » Sauf par le décret du 28 avril 1792, sauf par l’exil des congrégations à partir de 1901 et ses 30 à 60 mille départs, et les religieux « clandestins » qui ne pouvaient plus porter l’habit religieux en public…

La réponse n’est pas là. Elle est dans un rétablissement du respect de la loi et de la morale naturelles dans la société. Elles sont – notamment sur le mariage – islamo-incompatibles. Et si on commençait par là ?" 

Partager cet article

5 commentaires

  1. La vraie réponse à “l’islamisation” est démographique. L’islamisation n’est qu’une conséquence, parmi d’autres (africanisation, insécurité, délitement du sentiment national….) d’un seul et même phénomène : l’immigration de masse.
    Mettons en place une immigration zéro, expulsons les clandestins et relançons la natalité.
    Cela sera beaucoup plus intéressant de que de chercher à justifier l’invraisemblable, c’est à dire l’interdiction de prendre le train pour les femmes musulmanes voilées tout en l’autorisant pour les religieuses catholiques….

  2. “Commencer par là”… signifierait déjà de savoir ce qu’est la… loi et la morale naturelles. Or même celà, les hommes l’on oublié.
    Quand vous prononcez ces mots devant une personne âgée qui a fait ses études dans l’enseignement catholique : elle vous écoute et vous comprend. Si vous dites ces mêmes mots devant un “quadra”, il a entendu parler des mots utilisés par vous mais en ignore la signification déjà. Maintenant, prononcez ces mêmes mots toujours devant un jeune de 20 ans : il ne sait même pas si ce que vous dites est encore du français !
    Je crois qu’on n’a pas vraiment compris encore les véritables ravages causés par le système scolaire français dans les cervelles…
    Pourtant il suffit d’écouter le chef de la nation parler des “catholiques” comme étant des “musulmans d’apparence”. Celà suffit pour être alerté, non ?

  3. Aucune laïcité ne pourra s’opposer à l’islam. Notre laïcité est une invention diabolique contre l’église catholique qui pourtant est la seule à pouvoir s’opposer – pacifiquement mais efficacement – à l’islamisation.
    Par où commencer, en effet? Par la pratique religieuse bien évidemment. Ne soyons pas pessimistes, beaucoup de jeunes comprennent très bien ce qu’est la morale naturelle et la pratique religieuse. Ceux-là n’écoutent pas les conférences de Carême de ND de Paris! Ils s’agenouillent à la consécration et chantent de tout leur coeur, même le chant grégorien!
    Mais sur le plan politique, comment faire? Je ne vois toujours qu’un candidat ouvertement anti-islamisation: c’est une femme!

  4. Rien d’étonnant à cela, ainsi que le souligna jejomau, l’éducnaze depuis la libération est entre les mains préemptives des communistes, alors très en vogue et, ce, avec la disgrâce (pour ne pas dire ’’grâce’’) de la complicité notoire de De Gaulle, flattant le populaire…
    Or, c’était bel et bien le prix à payer pour se maintenir coûte que coûte au pouvoir sans trop de soucis, sacrifiant à jamais la jeunesse française à l’idéologie marxiste ; par ce choix, il prit une lourde hypothèque sur l’avenir patriotique de la France de Tradition catholique.
    Et, aujourd’hui, nous en récoltons toujours les fruits pourris en putréfaction.
    Son père royaliste anti-dreyfusard n’a sans doute pas apprécié le deal ?

  5. Merci à PGANNAT d’avoir si bien exposé la situation. Je n’ai rien à ajouter sinon: votez MLP: pourquoi?: c’est dans le commentaire précédent: voter pour le plus proche contre le plus lointain.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services