Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

La région Ile-de-France n’a jamais fait autant pour les associations LGBT ou le Planning familial que sous Valérie Pécresse

La région Ile-de-France n’a jamais fait autant pour les associations LGBT ou le Planning familial que sous Valérie Pécresse

La tête de liste de La République en marche Laurent Saint-Martin a attaqué Valérie Pécresse sur son soutien au mouvement pro-famille :

« Valérie Pécresse avait proposé de démarier des couples homosexuels, elle a participé à la Manif pour tous, elle a gouverné pendant cinq ans avec Sens Commun, elle fait un lien entre immigration et terrorisme. Je ne me reconnais pas dans cette droite conservatrice. »

Pierre Liscia, proche de Valérie Pécresse, a écarté ces critiques avec cette perle qui est un bon résumé du mandat de la présidente sortante :

« C’est de la caricature. Il s’agit de vieilles polémiques qui remontent à bientôt dix ans. Valérie a levé toute ambiguïté sur ces sujets. Qui peut croire aujourd’hui qu’elle est homophobe ou anti-avortement, alors que la région n’a jamais fait autant pour les associations LGBT ou le Planning familial ? »

Mais alors, qu’est-ce qui la distingue de LREM ? Depuis son entrée en campagne, Valérie Pécresse tente de séduire les macronistes. Elle n’a pas voulu reprendre sur sa liste des élus ayant de solides convictions comme Nicolas Tardy-Joubert (élu de Via et président de la Marche pour la vie) ni Caroline Carmantrand, Maire adjointe d’Asnières-sur-Seine à la famille et à la petite enfance et Conseillère régionale, ou encore Laurence Trochu, Présidente du Mouvement Conservateur. Valérie Pécresse a préféré faire figurer sur sa liste des soutiens de la majorité présidentielle, comme le maire du 9e arrondissement de Paris Delphine Bürkli, proche d’Edouard Philippe, plusieurs élus d’Agir comme Daniel-Georges Courtois, du MoDem et des UDI (Mustapha Saadi et Eric Schahl), ou encore Catherine Michaud, présidente de GayLib, numéro 10 sur sa liste.

Avec l’alliance de Renaud Muselier avec LREM en PACA, les électeurs LR se sentent de plus en plus orphelins. Comme l’écrit François Martin, membre fondateur du Fonds de Recherche Amitié Politique, dans VA :

Bien qu’il s’en défende, ce parti révèle aujourd’hui, sous la pression grandissante des urnes, son vrai visage : celui d’un groupe d’invertébrés, qui n’ont d’opposants que le nom, qui sont prêts à se vendre au premier offrant, et qui sont de fait déjà vendus au pouvoir en place. Toute honte bue, leurs oripeaux « d’opposition » tombent, et leurs habits LREM sont déjà visibles en-dessous.

Mais cette gauchisation touche aussi le RN :

De l’autre côté de la mer de la « droite hors les murs », au RN, le mouvement est le même, porté par une cause différente. Au lieu d’aller chercher, à près d’un an d’une échéance cruciale, des soutiens auprès des bourgeoisies conservatrices, essentiellement catholiques, dont elle ne pourra se passer si elle parvient au pouvoir, ni même pour le conquérir, il semble bien que Marine Le Pen, poussée par le petit cénacle fermé qui la conseille et qui, de fait, la gouverne, fasse le contraire : purger son parti des critiques possibles de sa ligne, se débarrasser de tous ceux qui pourraient, le moment venu, lui ouvrir des portes.

Alors que « l’Appel des Généraux » montre un fort soutien du peuple français, on cherche un politique :

Aujourd’hui, c’est clair, les électeurs conservateurs sont orphelins, et leurs élus, chassés de toutes parts, se cherchent une nouvelle maison, une maison qui ne demande qu’à être construite. A condition d’être eux-mêmes, et d’avoir foi en leur doctrine, l’avenir leur appartient, sans aucun doute. 

[…] Lors de la prochaine présidentielle, il en sera de même : impossible de masquer les enjeux nationaux, sécuritaires, le patriotisme, l’immigration, l’islam politique et séparatiste, la culture, l’Histoire, l’Europe, l’Éducation, le laïcisme pro-républicain et anti-France, les indigénistes, les lobbies féministes et LGBT, la PMA et la GPA, la fracture sociale, les Gilets Jaunes, l’écologie radicale, la censure médiatique, les petits arrangements des puissants, l’incompétence administrative, le naufrage de la justice, les « caveat » très nets de l’armée et de la police, le déni de démocratie, etc.

Tous ces thèmes dont il ne faut pas parler, qu’il ne cesse de répéter à longueur d’année, et dont l’Appel des Généraux a si opportunément rappelé l’essentiel, personne ne pourra éviter qu’on en parle, encore et encore. […]

Fuite terrorisée des vieux LR soviétoïdes vers un pouvoir décomposé et finissant, « autisme » politique du RN, électeurs conservateurs orphelins, droite nationale en plein essor, armée et même police qui se positionnent politiquement, opinion totalement en phase, catalyseur zemmourien, la recomposition de la droite a commencé, incontestablement. Plus vite ce processus se poursuivra, plus vite la France disposera de l’alternance dont elle a tant besoin, celle qui répond aux aspirations profondes des français.

Partager cet article

11 commentaires

  1. Dans toute cette liste (enjeux nationaux, sécuritaires, patriotisme, immigration etc), OU EST le principal : à savoir la lutte contre la tyrannie sanitaire ???? Le journaliste de “VA” ne voit pas que c’est là, la priorité absolue ????

    C’est l’avenir des peuples LIBRES qui sont en jeu. Ça dépasse largement la France et nos problèmes franco-français !!

    • Peut-être n’y-a-t-il aucun commentaire sur la tyrannie “sanitaire”, car il n’y a pas de crise sanitaire, à part dans le tête de certaines personnes qui croient tout ce que leur dit la télé ? Il n’y a pas de pandémie, ni de crise sanitaire, ou uniquement dans la tête de Macron et son gouvernement. Il n’y a pas de saturation des hôpitaux etc…. Arrêtez de tout focaliser sur cette chimère inexistante

  2. Gauchisation de LR et de RN

    Qu’on ne me parle pas alors de “droitisation”. Je ne suis même pas certain que cette droitisation touche le peuple français !!! On pouvait le penser en 2013 avec les manifs LMPT… maintenant on en doute !

  3. Ouais… Du côté RN aussi, il y a ambiguïté.
    La garde rapprochée choisie par Marine semble très marquée tendance LGBT, ce qui se ressent dans la mise à l’écart des candidats locaux pas assez LGBT- (ou Macron-PS-?) compatibles. Mais également dans le renoncement, sauf erreur, à la souveraineté monétaire et territoriale: que veut-elle faire si elle se soumet d’emblée à l’UE actuelle?
    Tout n’est pas perdu car des personnalités fortes émergent dans le Sud (curieusement attaquées: par la ligne “officielle” RN?) Mais il est bon de voter non sur une étiquette mais sur une personnalité et sa liste (qui figure dans les premiers éligibles?)

    • Tout cela était prévu depuis la defaite de Gollnisch. Pourtant on a tout fait pour le faire élire : on a fait adhérer les amis etc… mais c’était truqué à l’avance

      Cette dérive du FN : on l’annonçait à l’époque . On a eu raison sur tout..

      Comme d’habitude

  4. En 2008, Valérie Pécresse, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, a reçu le Prix de la CARPETTE ANGLAISE pour « avoir déclaré que le français était une langue en déclin et qu’il fallait briser le tabou de l’anglais dans les institutions européennes. *»

    A-t-on vraiment besoin de ça en France ?

    (* Source Wikipedia)

    • Vous avez raison, il faut toujours l’avoir à l’esprit. Dailleurs je l’ai toujours appellé ainsi “P comme….. (je censure) etc… P….. bougresse… Pécresse !!!”

      Elle est caractéristique de ces élus de fausse droite particulièrement catastrophique

      Et dire que certains FN ont voté pour elle au second tour des regionales de 2015…… Je l’avais pourtant dit, à l’époque, qu’il fallait mieux une forte opposition FN plutôt qu’une victoire LR…..
      C’est pénible d’avoir toujours raison

  5. Quelle différence entre Valérie Pécresse et Marisol Touraine ? Sans doute autant qu’entre LR et LREM…

  6. Ah ah, les 20 et 27 juin, si pas de candidat RN ou plus catho, pas de bureau de vote !!! Canapé ou fauteuil.
    Ces gens là ont ils un reste de dignité ? Dans le genre girouette, pas mieux que LR. Une vraie caricature.
    Un seul est fidèle, son Royaume est ailleurs et Lui seul doit avoir notre adhésion inconditionnelle.

  7. Il ne faut voter ni LR, ni RN. Encore moins LREM, et bien évidemment encore moins tout ce qui st gauchiste et à gauche, PS, LFI etc…
    Il ne reste plus rien, il ne faut plus voter. Cela ne sert à rien, tout est truqué, comme aux USA, et cela depuis 2017, à mon avis. Macron n’a pas été élu, les élections ont été truquées.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]