Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

La réforme du code du travail oublie les 3 tabous

Marie-France Lorho, longtemps première adjointe du maire Ligue du Sud d’Orange, Jacques Bompard, vient de lui succéder à l'Assemblée. Extrait de son entretien dans Minute de ce jour :

2837_page_01"L’actualité politique de la rentrée, c’est évidemment la réforme du Code du travail. Quelle est votre position sur les propositions du premier ministre ?

Je viens vraiment du monde de l’entreprise. Je ne suis pas un Macron évoluant entre l’agence Havas, les ministères et la banque Rothschild. Je sais donc qu’il faut rompre certains dogmatismes pour libérer les organes économiques.

Je regrette le fonctionnement par ordonnances, je regrette que madame Pénicaud soit embuée dans des procédures liées à Business France et je regrette que l’on ne brise toujours pas trois grands tabous : celui du traitement social du chômage, celui des 35 heures et celui des centrales syndicales non représentatives.

Sur le reste, c’est un gouvernement de commis de la grande finance. Sur certains points, par hasard, la grande finance peut avoir besoin que l’économie française aille mieux. C’est une des difficultés politiques dans l’analyse de ce texte."

Partager cet article

1 commentaire

  1. Et puis ça serait bien d’autoriser la préférence nationale à l’embauche… J’ai dit autoriser, pas imposer, ne rêvons pas…

Publier une réponse