Bannière Salon Beige

Partager cet article

Non classé

Halte au feu : dialogue et manifestations ne sont pas incompatibles mais complémentaires

La récente déclaration de Mgr Vingt-Trois où il considère, à titre personnel, que la participation de l'épiscopat à des manifestations publiques n'est pas la meilleure solution, semble être exploitée par certains pour tenter à nouveau de diviser les catholiques sur le meilleur moyen de défendre la Vie. Ainsi, sur son blog, Patrice de Plunkett écrit à propos de la révision de la loi sur la bioéthique :

(…) aller nouer le dialogue avec les élus locaux et les scientifiques, c’est ce qu’il faut faire. Peser dans les débats des Etats-généraux, c’est l’objectif.  Sinon, QUOI ? Défiler entre cathos chimiquement purs, à se complimenter et se plaindre du malheur des temps ?  On connaît le bilan. En plus cette pureté-là ne dure pas ; on finit par copiner avec d’autres émigrés de l’intérieur, sans doute "de droite" mais peu chrétiens."

Plusieurs réflexions s'imposent.

Mpv2009affiche500x707 Tout d'abord, les propos tout à fait respectables de Mgr Vingt-Trois ne sont que le reflet de son opinion personnelle. Il n'exclut pas la possibilité de manifester, il pense seulement que "au moins sur le plan tactique, ce n’est pas la meilleure solution". Nous nous permettrons seulement de rappeler que 6 évêques français avaient soutenu la Marche pour la Vie en 2008 sans pour autant y participer. Il s'agissait de Mgr Cattenoz (Avignon), Mgr Bagnard (Ars Belley), Mgr Centène (Vannes), Mgr Fort (Orléans), Mgr Rey (Fréjus Toulon) et Mgr Aubry (Saint Denis de la Réunion). Espérons qu'ils soient plus nombreux en 2009.

Ensuite, dire de manière péremptoire à propos des manifestations "on connaît le bilan", est un peu court et mériterait d'être développé. Peut-être qu'un jour Patrice de Plunkett pourra nous dresser un bilan du dialogue entre les évêques et le pouvoir politique sur l'avortement, les recherches sur les cellules souches embryonnaires, la pornographie, le rôle des infirmières scolaires, le PACS etc… Pourquoi vouloir éliminer un mode d'action alors que les deux sont complémentaires ? Un élu sera toujours plus attentif à un dialogue si il sait que son interlocuteur est représentatif et capable de mobiliser. Sur la pertinence des manifestations, nous renverrons nos lecteurs sur cette libre réflexion toujours d'actualité du Salon Beige datée 2007 intitulée : "est-il donc "inefficace" de manifester pour l'abolition de l'avortement ?"

Enfin, nous aimerions savoir de quelle charité chrétienne Patrice de Plunkett s'inspire pour désigner certains comme des "émigrés de l'intérieur sans doute de droite mais peu chrétiens".  Certes, les manifestations pour la Vie ferait sans doute plus politiquement correctes si il n'y avait que des élus UMP en costume cravate, allant à la messe le dimanche comme Jacques Chirac ou assistant aux obsèques de soeur Emmanuelle aux côté de Nicolas Sarkozy. Au lieu de ça, il est vrai que l'on y rencontre des élus et membres du FN, du MPF, du MNR et du FRS. Libre aux défenseurs de la Vie d'autres formations politiques de participer à ces manifestations. Quant à savoir qui est très chrétien et qui l'est "peu", il ne me semble pas que cela relève de la compétence d'un journaliste-blogger…

23janvier022_1Alors, s'il vous plaît, monsieur Patrice de Plunkett, ne divisez pas et ne découragez pas tous ceux qui soutiennent et organisent chaque année cette belle Marche pour la Vie, qui a pour vocation de devenir le grand rendez-vous pro-vie annuel en France ! Et pensez aux manifestants anonymes parmi lesquels beaucoup sont concernés au quotidien par les problèmes bioéthiques (infirmières, médecins, travailleurs sociaux, membres d'associations d'aide aux futures mères…). 

Philippe Carhon

Partager cet article

28 commentaires

  1. On pourrait rajouter à l’intention de P. de PLUNKETT que les cadres ou militants politique de la droite non parlementaire (droite néo-païenne, NDPC) qui seraient selon lui : ”sans doute “de droite” mais peu chrétiens” ne sont jamais présents aux manifestations de rue contre l’avortement et pour la défense de la Vie. Pour une raison : eux qui croient aux déterminismes biologiques et sociobiologiques, refusent pourtant de considérer la facteur démographique, parce qu’ils refusent le principe que la Vie soit sacrée, ce qui est d’ailleurs étrange pour des néo païens. P. de PLUNKETT a été avant son retour vers la Foi de son baptême, très proche du GRECE et de ces milieux anti chrétiens, et il est parfaitement à même de savoir cela.
    En tant que journaliste et observateur de la vie collective en démocratie, il devrait savoir également que les causes qui mobilisent dans la rue sont plus ”visibles” que celles qui se réunissent en colloques et conciliabules parlementaires ou épiscopaux. Sauf si elles ont le soutien du Grand Orient, comme l’insignifiante ADMD.
    La rue appartient à celui qui y descend, chantait Patrice de PLUNKETT dans sa jeunesse. Il a vieilli.

  2. Il est toujours délicat de trouver le juste moyen efficace, fécond, … pour défendre la vie.
    On peut comprendre que la défense de la vie par manifestation ne paraisse pas utile. Surtout quand elle ne cartonne pas en terme d’effectifs (je veux dire arriver à un nombre qui rende la couverture médiatique inévitable).
    On a vite fait d’enterrer (comme P de Plunkett) ce genre d’initiative.
    Je ne pense pas que l’on puisse se payer le luxe de divisions.
    Soyons tous heureux de toutes les initiatives qui défendent clairement la vie.
    Et ne faisons pas l’erreur majeure de se séparer des jeunes dans ce combat. Ils ont leur mode de travail, d’expression, … ( Je pense en particulier au super jingle de la Life Parade – l’organisateur de cette marche n’hésite pas à aler sur les plateaux de TV pour témoigner, à rejoindre des réunions politiques, …)
    Ce n’est pas celui de gens plus mûrs (plus vieux ?) qui agissent de façon réfléchie et profonde. Il y a un âge pour tout.
    Mais de grâce, ne condamnons pas un mode d’action par ce qu’il ne nous semble pas le plus prioritaire.
    Il faut travailler en parallèle.
    Les participants de la marche pour la vie auront certainement plus de courage en rentrant chez eux pour se remettre au travail dans leur clinique, dans leur école, leur cabinet, leur famille, …
    Je pense que le premier acte politique pour le respect de la vie est de reprendre place dans le paysage politique, de donner visibilité à tous ceux qui souhaitent une autre société…
    Une autre chose encore.
    Je me souviens de prêtres qui condamnaient les temps de prière face aux avortoirs en disant que ce n’était pas cela qu’il fallait faire. Mais quand il leur était demandé ce qu’il fallait faire, il n’y avait pas de réponse…
    Enfin, Mgr Rey soutient la marche pour la vie et d’un autre côté il a monté une maison d’accueil pour la vie dans son diocèse.
    Comme quoi, ce n’est pas incompatible…
    Merci au salon pour son travail incessant
    Unissons nous pour cette cause primordiale
    Bernie

  3. Patrice de Plunkett n’est-il pas cet ancien mao-maurassien?
    Un royaliste de gauche, cela est largement suffisant pour comprendre que ce grand intellectuel aime s’écouter parler.
    Patrice de Plunkett vraiment très marqué par le Figaro et par Valeurs Actuelles.
    De fait, manifestement il restera toujours du Patrice Sicard chez Patrice de Plunkett .
    Valeurs actuelles qui affiche toujours en couverture son idéal maçonnique:”Il n’est de valeur que d’homme”
    On le dit converti au catholicisme par le Renouveau Charismatique (cha-cha pour les connaisseurs)
    Patrice de Plunkett: pas un maître à penser!

  4. Je regrette. Mgr Vingt-Trois ne s’exprime pas “à titre personnel”. Il est archevêque de Paris et président de la conférence épiscopale. Et c’est bien à ce titre qu’il se prononce contre les manifestations et pour les discussions entre gens bien élevés sur la bioéthique. Ce n’est pas le citoyen André Vingt-Trois qui est invité à dire son petit mot “responsable” dans l’élaboration de la prochaine loi de culture de mort, c’est le représentant de l’Eglise de France.
    (Il ne me semble pas que la conférence épiscopale soit dotée d’une quelconque autorité canonique. D’une part les évêques sont nommés par Benoit XVI et non par Mgr Vingt-Trois et d’autre part, bien que ce soit triste à écrire, tous ceux qui ont participé à des réunions des évêques de France savent qu’ils sont divisés sur de nombreux points.
    Mgr Rey pourrait en témoigner suite à l’affaire du Téléthon… L’accueil réservé à Lourdes Mgr Cattenoz suite à ses déclarations sur l’enseignement catholique fût glacial.
    Il n’est donc ni interdit ni impossible pour un évêque de participer à une manifestation.
    Philippe Carhon)

  5. je suis catholique et lorsque je vais à la Marche pour la vie, ce n’est ni pour complimenter ou être complimentée par les autres manifestants. Je trouve cette idée bien saugrenue.
    Quant à se plaindre, effectivement nous manifestons publiquement notre peine et notre refus de voir tous ces enfants tués dans le sein de leur mère.

  6. Il me semble que en Espagne le clergé est bien moins timide et ne craint pas de se montrer en public.

  7. Très bonne analyse Mr Carhon. Mr Plunkett soulève l’astucieux biais d’aller discuter “à l’extérieur” ce qui permet de se faire connaître et de mieux comprendre les opposants qui ne sont peut être qu’égarés. Néanmoins, où est la nécessité d’opposer et de diviser les gens de droite entre eux. N’y avait il pas une théorie “pas d’ennemis à droite” ? Par ailleurs, Mr Plunkett devrait s’aviser que sur Radio Courtoisie qui le reçoit à de multiples reprises à chacune de ses livraisons de livres, il croise parfois des gens “peu chrétiens”. Il doit donc cesser d’y aller. Mais à l’inverse il est peut être obligé d’y aller car n’étant pas reçu, ailleurs, chez les “non chrétiens” ? Visiblement la “jurisprudence Gaymard” n’a pas fait son chemin, rien ne sert de donner des gages à un UMPS qui hait les cathos et les natios : pour la gauche et ses affidés UMP, un catho c’est faf, même si il crache sur les “peu chrétiens” ça ne l’éxonère pas.

  8. Je ne veux pas accabler Mgr Vingt Trois d’autant qu’il s’engage au moins un peu dans le combat pour la vie. Après le débat sur la loi Veil, le professeur Nizan a dit que si les évèques avaient appelé à manifester, la loi ne serait pas passer. De la part d’un pro avortement, cette phrase à tout son poids qui peut peser sur bien de nos évêques d’alors. A l’époque nous étions allés voir Vingt Trois pour essayer de le rallier à nos actions et avoir le soutien de la hiérarchie de l’église catholique en France : nous avons été éconduits, avait il peur ? Jugeait il ce combat sans intérêt ? mystère. Mais c’est déjà un grand progrès que Mgr Vingt Trois s’exprime et se positionne sur ces sujets. Je ne sais quelle est la bonne tactique… Je crois surtout qu’il ne faut rien négliger. Pour ma part, je préfère les processions aux manifestations et je suis prudent avec les opérations de communication. Sinon c’est opération de com’ contre opération de com’, lobbye contre lobbye. Or le combat est celui de la foi et de la raison contre le mensonge, l’idéologie, le mal. Mais je ne négligerai pas d’aller à des manifestations pro vie. C’est toujours plus intelligent que de rester devant son ordinateur. Un peu de charité aussi pour nos évêques et nos prêtres qui ont malgré tout tenu bon dans la tourmente et ont répondu tant bien que mal à leur appel. Ce sont nos prêtres. Rien que pour cela, je dis mon profond respect à Mgr Vingt Trois moi qui donne bien peu de ma personne pour l’évangélisation.

  9. Je suis pleinement d’accord avec vous, pour défendre la vie, puisque je suis moi-même catholique et essaye de vivre ma foi le mieux que je peux.
    Néanmoins, pourquoi le “Salon Beige”, se focalise t-il toujours sur les questions se situant “au bas de la ceinture” ? Est-ce une obsession ?
    Le pauvre, le malheureux, le chômeur, l’exclu, n’ont-ils pas votre compassion? C’est pourtant un devoir pour un chrétien. La Bible n’est-elle pas remplie d’exemples de ce genre et que le saint pour la Bible est celui qui fait justice et honore le droit.
    Alors OUI, je suis pour la vie et soutiens toutes les initiatives en ce sens, mais j’aimerais que de temps en temps le “Salon Beige”, s’indigne quand un pauvre meurt de froid, qu’une femme s’est donnée la mort, parce qu’elle ne pouvait plus donner à manger à ses enfants …
    Pour moi l’un de va pas sans l’autre et ce n’est pas être de gauche que de défendre ses frères les plus vulnérables .
    Bien à vous en Christ !

  10. De toutes les interventions des évêques espagnols ou des Etats-Unis je n’ai pas souvenir qu’une seule, sur des sujets d’importance, aient été faites ” à titre personnel “.
    De plus lorsqu’un évêque se trouvant en France prend la parole pour s’exprimer ” à titre personnel ” il use (abuse?) de sa position officielle pour être entendu, et comme par hasard dans le cas qui nous préoccupe à l’opposé de ce que le simple bon sens imposerait à un évêque de l’église catholique (encore une fois voire les manifestations pour la famille en Espagne avec à leurs têtes des évêques catholiques, qui le sont 24h/24).
    Quant à Monsieur Plunkett et monseigneur Vingt-Trois il me font irrésistiblement penser à des gens qui se trouvent dans la même voiture que les combattants pour la vie, mais à l’arrière avec les pieds traînant sur le sol afin de ralentir au maximum la prise de vitesse de celle-ci.

  11. Réponse à Jean-François : non, le salon beige ne se focalise pas “au dessous de la ceinture” mais défend la culture de vie, et il faut du courage. Mère Teresa disait que l’avortement était la pire des choses dans le monde (je n’ai pas la citation textuelle sous les yeux, vous trouverez). Bien sûr, nous sommes conscients des malheurs du chômeur et de la mère de famille qui ne peut nourrir ses enfants, nous compatissons, mais il s’agit de faits ponctuels qui font pleurer les chaumières quand ils regardent la TV, ça ne va pas plus loin. Il y a des problèmes bien plus graves : l’euthanasie, la manipulation des embryons, l’eugénisme, l’avortement… Quelle civilisation préparons-nous pour nos enfants et petits-enfants ? Mon Dieu, que faisons-nous de votre belle création !

  12. Mgr Vingt-Trois a un curieux point de vue. N’a-t-il pas été question de la “visibilité de l’Eglise” à Lourdes? Apparemment il préfère que l’Eglise ou plutôt ses membres qui défendent la vie ne soient pas “visibles”…
    Bref, Mgr Vingt-Trois préfère mettre l’annonce de l’Evangile sous le boisseau.
    Quant à Patrice de Plunkett, je croyais que c’était un “converti” récent… Il n’en a manifestement pas le zèle.
    A-t-il oublié les manifestations pour la défense de l’école libre? Les cathos étaient descendus dans la rue et cela avait marché.

  13. Je ne suis pas Française, donc pardonnez-moi d`intervenir , mais quand je lis qu`un évêque juge qu` une marche pour la vie “au moins sur le plan tactique, ce n’est pas la meilleure solution” je bondis.
    Quelle est donc la bonne stratégie?
    Le silence ?
    On voit les fruits apportés par le silence, l`absence dans le débat, ou encore pire la docilité ou la lâcheté devant le pouvoir.
    Je suis au contraire heureuse que les catholiques osent affirmer en public, haut et fort, leurs valeurs fondamentales et il me semblerait correct qu`ils reçoivent le soutien de leurs autorités religieuses.
    Si Mgr. Vingt-Trois n`aime pas marcher, il devrait au moins porter un soutien clair à ceux qui marcheront en janvier, c`est le minimum que l`on peut attendre de lui.
    En Italie aussi les évêques se joignent rarement aux manifestations publiques, mais témoignent toujours et avec grande clartè e vigueur leur soutien aux laïcs qui s`engagent sur le terrain.
    Agir sur le terrain, aussi en manifestant dans le calme, et agir plus discrètement dans les couloirs du pouvoir, sont deux “tactiques” qui ne s`excluent pas mais au contraire se complètent.

  14. Au vu de cette dialectique de salon et de novelliste, on est heureux de pouvoir enfin comprendre que le très catholique Lech Walesa lorsqu’il manifestait à Gdansk avec le soutien du futur Jean-Paul II contre l’anti-humanisme totalitaire du régime communiste qui incluait avortement et euthanasie , était “sérieux” puisqu’il a réussi!
    Je me demande finalement si Monsieur de La Palisse n’ a pas trouvé plus fort que lui!
    Il n’y a cependant pas lieu pour autant de se fâcher: continuons selon l’exemple ,en effet de ceux qui réussissent, et demeurons miséricordieux pour ceux dont les vertueuses méthodes “d’écoute et de dialogue ” n’auront en rien freiné le déferlement hallucinant de la culture de mort .
    Si ils maintiennent tant leurs méthodes que leur superbe , ce que nous ne leur souhitons pas, ils auront à en rendre compte, avec moins de confort assurément, devant la justice céleste.

  15. Mgr Vingt-Trois ne peut intevernir que si la foi ou les moeurs sont en danger.
    Or ici, il agit contre les laïcs qui ne commettant aucune faute morale luttent contre l’avortement.
    Il s’agit d’un cléricalisme intolérable, pas plus tolérable que le laïcisme.
    Mgr Vingt-Trois commet une faute publique extrêmement grave contre les gens (pas forcément catholiques) qui luttent pour les droits de l’homme (pas le droitdelhommisme, les droits de l’homme)

  16. Il y a un Saint Patrick, il y a un bienheureux Oliver Plunket décapité en 1681. D’un côté ou de l’autre notre journaliste a des ancêtres qui manifestaient !

  17. Si Mgr Vingt Trois n’aime pas les manifestations, je suis prêt à le suivre pour une procession, à suivre le Saint Sacrement, de Notre Dame au Sacré Coeur, pour prier avec lui pour que nous cessions de tuer les enfants dans le sein de leur maman. Prends ta crosse ! Je suis ! Nous marchons avec toi ! C’est en effet ce que j’attends de mon évêque. De mon Cardinal.

  18. A Mourre :
    Valeurs Actuelle, au conservatisme devenu très planplan, et au philosionisme non dissimulé, n’est pas ma tasse de thé. Mais, en toute justice, il convient de redresser une mauvaise interprétation d’une formule déformée… “Il n’est de richesse (et non de “valeur”) que d’hommes” est une formule de Jean Bodin, penseur du XVIe siècle mort avant que la FM ne soit née. Cet aphorisme concerne précisément l’économie, au même titre que les “labourages et pâturages” chers à M. de Béthune, son contemporain. Il ne s’agit pas de philosophie.

  19. “Catholiques”
    de toutes tendances,
    TOUS à la manif pour la Vie !

  20. Je m’étonne du commentaire de Jean-François assimilant la lutte contre l’avortement à une question “en dessous de la ceinture”, comme s’il s’agissait seulement de morale sexuelle ! Lutter contre l’avortement, ce n’est pas seulement prendre position contre les conséquences d’une sexualité déréglée, comme on prendrait position contre la FIV ou le préservatif. C’est avant tout tenter de réveiller les consciences pour que cesse enfin le massacre des innocents, l’assassinat en masse d’enfants sans défense. On est très loin de la morale sexuelle, et c’est pourquoi il est si triste de voir si peu de non-chrétiens engagés dans ce combat, qui devrait mobiliser quiconque a encore un peu le sens de ce qu’est l’humain.
    Par ailleurs, pour en revenir au post, on sait depuis longtemps que M. Plunkett, archétype du conservateur vaincu d’avance, surtout attaché à conserver sa respectabilité, préferera toujours avoir tort avec ceux qu’il considère comme fréquentables que raison avec les pestiférés. Cette peur absolue de cotoyer des pestiférés qui constitue ce qu’il y a de plus solide et de plus constant dans sa pensée me paraît, pour le coup, assez peu chrétienne, pour parler comme lui. J’ai toujours été surpris de l’attention qu’on prêtait aux propos de ce tout petit monsieur.

  21. Manifester, cela ne sert à rien ?
    Oh non nous ne le croyons pas ! Au contraire, il est important de témoingner dans un monde où la culture de mort fait désormais partie du quotidien. C’est un moyen visible de montrer que tous n’adhèrent pas au consensus actuel et que non, ni l’enfant ni la femme ne sont des objets! Certes il existe différentes façons de défendre la vie, mais toutes sont complémentaires et chacune a besoin du soutien de l’autre.
    Ce n’est pas en divisant que l’on vainct.

  22. Merci à “exbridge” pour son post.
    Un autre post sans identifiant parle du peu d’intelligence de ceux qui reste derrière leur ordinateur.
    J’aimerai à ce propos dire que grâce au salon beige ou d’autres, le petit peuple qui n’a jamais voix au chapitre peut s’exprimer et tenir des raisonnements qui valent largement ceux de monsieur Plunkett …
    Par ailleurs cela permet au même petit peuple de faire savoir à ses pasteurs (mgr Vingt-Trois et d’autres)que leurs brebis n’ont pas vocation à devenir des moutons de panurge.
    L’ordinateur au même titre qu’une manifestation ou la publication d’un article ou d’un ouvrage peut parfaitement servir à l’expression de la vérité. C’est d’ailleurs pour cela que les blogs sont à mon avis une bien belle épine dans le pied de ceux qui nous pré-digère l’information.
    J’en veux pour preuve qu’au sommet de l’Etat on a pris la mesure du danger en nommant un fonctionnaire de plus, chargé de surveiller tout ce qui peut se dire sur le web.

  23. Il y a deux positions décrites qui me gênent beaucoup.D’un côté le vertueux qui noue le dialogue, de l’autre l’imbécile qui manifeste.
    Ce manichéisme caricatural me paraît très risqué.Depuis des décénnies, voir plus,le leit-motiv “nouer le dialogue” est synonyme de consensus mou, car il ne faut surtout vexer personne.
    S’assoir à la table des débats : OUI
    Si c’est pour ne pas y faire part de notre position ferme (et non pas fermée):NON.
    Dans ce cas la manifestation, même s’il est vrai qu’elle présente des aspects limitées e termes de discussion a le mérite de faire entendre une voix forte et de réunir,fortifier et souder les chrétiens, ce qui n’est pas un luxe me semble-t-il.
    Enfin, de grâce arrêtons de jouer au “distributeur de brevet de bonne conduite”, n’oublions pas que nous sommes tous pécheurs et qu’un tel comportement n’arrange pas nos affaires.
    signé: un homme de dialogue qui se manifeste.

  24. L’évêque d’Arras Saint Omer et Boulogne, Mgr Jaeger a fait un communiqué stipulant qu’il ne se reconnaissait pas dans la manifestation qui a eut lieu a Arras. Il a néanmoins rappellé que lEglise avait un combat pour la vie.
    Mouais… drôle d’évêque.

  25. Manifester est très utile si le nombre de manifestants en impose. Si le défilé ne comporte que trois pelés et quatre tondus, malgré tout le mérite de ces derniers, cela peut avoir un contre-effet : laisser à penser qu’il n’y a que très peu de défenseurs de la vie. Là, l’Eglise a un très grand rôle à jouer pour mobiliser ses ouailles, comme elle l’a fait pour la venue du Pape. C’est ce que nous devrions demander aux évêques : qu’ils donnent des consignes à tous leurs prêtres pour que chaque paroisse envoie des représentants. S’ils le faisaient, ce ne serait déjà pas si mal, à défaut de leur propre engagement “visible”.

  26. Les apôtres des temps modernes ( nos évêques) ont été tansformés en bureaucrates.C’est une constatation: cpdt je me refuse à saisir la 1ère pierre..Tt le monde n’a pas la vocation au martyre.Ceci expliquant la chute du catholicisme chez nous,pendant qu’il fleurit en Asie où il y a des témoins qui sont debout et qui font face……En Inde, en Chine comme hier en URSS.

  27. Manifester est non seulement un droit mais une obligation, celle de la visibilité et du témoignage. Nous serions d’ailleurs bien les seuls à nous dispenser de cette forme de militantisme qui ne contrarie d’ailleurs nullement d’autres formes d’action. C’est de la mauvaise foi que de laisser croire qu’il puisse en être autrement.
    Mais s’engager pour la vie, c’est mettre à jour la cohérence d’un choix politique. Faire du social, tout le monde peut le faire, vouloir rendre notre société plus accueillante et moins violente tout le monde peut l’affirmer. Mais il n’y a qu’une cohérence avec ces principes par une prise de position sans ambiguïté qui puisse démontrer à tous que ce n’est pas qu’une posture.
    Défendre le droit des immigrés à demeurer en France même illégalement flatte le sentiment et ne coûte rien politiquement.
    Défendre les enfants avant la naissance est ardu, s’oppose à des habitudes contractées depuis des décennies d’égoïsme et de fatalisme, et coûte très cher politiquement. Donc ce ne peut être ni une posture ni une manoeuvre démagogique.
    Pour cela, nos évêques ne sont pas prêts et leur péché de silence devant des lois odieuses les poursuit de son ombre. Il est plus commode pour eux, excepté les quelques courageux, de s’en tirer par une pirouette lâche.
    Quand au libéral Patrice de Plunkett, si un jour il est en danger pour sa vie, il sera bien content de se voir secouru par une personne qui ne lui plaît pas en temps normal. Les préjugés sont un luxe de riche et de libéral. Alors plutôt que de flatter le conformisme politique du clergé, qu’il pense d’abord à la dignité humaine dès la conception qui est la seule obligation grave pour un catholique par des moyens légitimes;
    Seule la charité chimiquement pure jugera nos actes.
    Alors, tous ceux qui peuvent, à la prochaine manifestation pour le respect de la vie. Les absences seront remarquées.

  28. J’intervenais, fut un temps, régulièrement sur le blog de M de Plunkett.
    Hélas, ce Monsieur, qui a de grandes qualités par ailleurs, s’est fait petit à petit une spécialité de s’en prendre à tout ce qui peut ressembler :
    1) à un catholique se déclarant de droite comme s’il s’agissait d’une tare
    2) à un catholique préférant prier dans le rite traditionnel toujouts suspect
    3) à un catholique osant parfois douter des nouvelles vulgates (réchauffement de la planète ….)
    4) à un catholique qui ose parfois dire à nos évêques ce qu’il pense de leur frilosité
    Curieux cette hargne à dispenser des bons ou des mauvais points de bon ou de mauvais chrétien.
    Et pourtant, j’aime bien M de Plunkett et ses colères.
    Mais j’aimerai mieux encore qu’il les réserve à d’autres qu’à ces catholiques que je citai précedemment

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.