Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture : cinéma / Histoire du christianisme

La rébellion cachée de la Révolution française en tournage

VConseillé par Reynald Secher, historien et spécialiste du génocide vendéen, Daniel Rabourdin, producteur français installé aux
États-Unis, ancien de la chaîne EWTN, tourne un documentaire sur la guerre de Vendée, intitulé la Rébellion cachée de la Révolution française. Ce docu-fiction, qui mêle interventions d'historiens et reconstitution, est payé par un financement participatif.

Les
scènes sont interprétées par les bénévoles de l'association les
Brigands du Bocage qui perpétue la mémoire des guerres de Vendée, et par
l'actrice Clémentine Stepanoff (dont l'un des ancêtres a combattu aux
côtés de Vendéens), elles sont tournées sur le secteur de Chantonnay,
depuis samedi et ce jusqu'au 22 septembre.

Le réalisateur primé Jim Morlino, de Naviis Pictures et directeur du film The War of Vendée, apporte son expertise. Soutenant la volonté de faire reconnaître aux Nations-Unies
le génocide Vendéen, ce documentaire dépeint l'héroïsme d'un choc de
géants, sous le règne de la Terreur
. Reynald Secher précise :

« C'est le comité de salut public qui a
conçu, organisé, planifié la mise en oeuvre de l'extermination des
Vendéens et l'anéantissement de leurs biens. C'est une mécanique qui a
imposé ce discours y compris dans l'opinion publique.
À l'heure actuelle on réfléchit sur les moyens pour arrêter cette
mécanique en publiant des documents, en demandant à l'assemblée
nationale par l'intermédiaire des députés, de reconnaître les génocides
vendéens, d'où ce film. »

Partager cet article

18 commentaires

  1. Bravo à Reynald SECHER, Daniel RABOURDIN et à tous les bénévoles.
    Il ne faut pas s’attendre à beaucoup de publicité dans les médias vecteurs d’opinion.
    On risque au contraire d’entendre qu’un tel film “est contraire à nos inestimables valeurs communes que sont la république et la démocratie”.
    Telle est la langue de bois, qui falsifie l’histoire.

  2. La République française se grandirait en reconnaissant le génocide vendéen. A défaut, sera-ce l’ONU qui le reconnaitra?

  3. Voir Mg Gaume et sa monumentale thèse sur les “origines de la Révolution française” au sujet de la conception de la Terreur par le Comité de Salut Public. Non, ce n’est pas ce comité qui est l’auteur direct de la Terreur, mais des membres “feujs” (désolé, mais le fait est avéré)de la secte des Illuminati créée par Weishaupt à Ingolstadt en Bavière. Cette secte était l’inspiratrice directe du Comité, dont elle modifiait les décisions à sa convenance, du propre aveu de Robespierre qui avait entrepris de révéler la chose publiquement, mais en a été empêché juste à temps par la secte qui l’a proprement réduit au silence d’une balle dans la mâchoire. Pour revenir à la Terreur, les méthodes employées n’ont rien de très originales. Elles avaient déjà été appliquées à grande échelle par Kramer, Cromwell, et la bande des potes à Henry VIII, lorsqu’ils eurent décidé de mener à bien la première révolution culturelle nationale anti-catholique de l’histoire européenne. Il n’y a donc pas que la Vendée qui a été affectée par les bandes infernales. Comme le raconte Taine, toutes les provinces du Sud-Ouest et de la Provence ont été ravagées par des bande de brigands dès 1791, lorsqu’il s’est agi de convertir la population bourgeoise aux idées jacobines des Illuminati qui prenait le pas sur la révolution monarchique. Dans ses “origines de la France contemporaine”, Taine explique comment les bandes de ravageurs ont transformé maintes bourgades en autant d’Oradour-sur-Glane, quand il fallait convaincre les populations locales de fournir leur contingent de conscrits, “volontaires” pour la levée en masse. Comme chacun sait, la conscription fut un des principaux leviers de l’insurrection,non seulement en Vendée mais dans beaucoup d’autres provinces françaises mises au pas par les colonnes infernales dont les méthodes aussi sauvages que brutales ont fini par avoir raison des résistances “réactionnaires”.

  4. Si ce film est interdit en France il sera dautant plus vu par d’autres moyens, et justement par ceux qui ont les moyens de détourner les interdits. Il fera le “buzz” comme on dit.

  5. C’est gens là sont des héros!
    Comme il a été dit au forum “Agir dans la sphère culturelle” de l’Université d’été de la LMPT, si nous en sommes arrivés là, c’est que les catholiques ont déserté aussi la sphère artistique.
    Celle-ci à été laissée (c’est moi qui le rajoute) aux homosexuels et aux pornographes, notamment dans ce qu’on appelle l’art contemporain.
    Pour réinvestir ce domaine, il faut de grands chercheurs et de grands artistes comme Reynald Secher et les auteurs de ce film-documentaire.
    Souvenons-nous de l’impact qu’avait eu le film merveilleux “Des hommes et des dieux”, c’est un excellent moyen de ré-évangélisation!

  6. Bravo et merci !
    Et oui la ripoublik est avide du sang des chrétiens depuis son instauration en 1792, quelle déchéance pour la France depuis !
    PAX +

  7. La république française est recouverte du sang innocent des chrétiens, elle est née d’un génocide, elle est maudite.

  8. En espérant que ce documentaire soit réalisé avec la plus grande rigueur, aussi bien historique que scénographique.
    Le manque de moyens matériels, comme on le remarque sur la photo, ne doit pas empêcher la réalisation d’un film de qualité que nous puissions diffuser auprès d’amis ou de connaissances, sans être obligés de leur demander d’être indulgents sur les mauvaises prises de vues ou la qualité médiocre des acteurs.
    Nous devons absolument pouvoir nous appuyer sur ce genre de support audiovisuel pour détruire enfin la chape de plomb qui pèse sur l’évocation des Guerres de Vendée. Il faut absolument que ce support puisse répondre à cela.

  9. N’oublions pas. Et c’est vital qu’un film sorte à ce sujet. Tant que nous vivrons ainsi que la mémoire de ces héros de la foi, le royaume de France vivra. Et renaitra.

  10. Nicolas Jaisson
    Vous faites bien de rappeler le sinistre Weishaupt si bien démantibulé par l’abbé Barruel, là est la clef réelle de la Révolution, Voltaire et Rousseau n’ont été que les idiots utiles, seuls, ils n’auraient jamais réussi.

  11. La république a la mémoire sélective , c’est connu .Ainsi on peut se permettre de donner des leçons….entre autre à Oradour où les Allemands ont utilisé les méthodes similaires à celles des ”Colonnes infernales” des républicains français
    Le génocide vendéen est encore nié , malgré les preuves accablantes apportées par Reynald Secher. Ce serait l’honneur de la république de le reconnaitre enfin;
    Je voudrais aussi rendre un hommage particuliers aux ”prêtres martyrs Ardéchois” assassinés en 1792 à Naves ( près de Les Vans en Ardèche ) : ils refusaient de prêter serment et s’étaient rangés auprès des troupes du contre-révolutionnaire ,comte de Saillans ,dans la plaine de Berrias ( rassemblements connus sous le nom de ”camps de Jalès”) .Cet épisode de la contre -révolution en Ardèche est aussi mis en doute , passé sous silence , même si la mémoire de ces prêtres est toujours honorée. Les hommes du comte seront massacrés par les ” patriotes”

  12. Vive Jim, Daniel, Fran, Clémentine, Reynald et tous les acteurs bénévoles. Merci pour ces moments extraordinaires !

  13. Je hais la Révolution Française, source de tous les malheurs.
    On ne devrait pas fêter le 14 juillet. Pour moi, c’est un jour de deuil.
    J’habite à Nantes, près de l’entrepôt des cafés, rue Lamoricière, où les femmes, les enfants, les prêtres étaient parqués avant d’être noyés dans la Loire. Il faut absolument lire les livres de Reynald SECHER décrivant les horreurs de Carrier et les colonnes infernales de TURAUD. Quand on pense que ce tortionnaire massacreur jacobin a toujours son nom sur l’Arc de Triomphe !

  14. Bravo bravo bravo

  15. ce film arrive à point nommé pour réveiller la flamme patriotique, et redonner confiance aux générations montantes : fortifier et défendre nos valeurs.

  16. La preuve d’une nation forte est la FOI en son idéal de toujours. Isabelle

  17. Ce film arrive à point nommé pour réveiller, fortifier et partager les convictions de nos générations montantes qui ont à vivre l’idéal que nous leur transmettons. Isabelle.

  18. J’ai lu avec beaucoup d’intérêt le livre de Renald Secher fondé sur les archives non détruites. Et c’est avec un plus grand intérêt encore, et je m’en réjouis, qu’un documentaire soit fait.Tout cela en attendant qu’un grand film soit tourné sur ce sujet. Natif du pays de Retz, à limite de la vendée, notre église a été incendié par les bleus, les prêtres déportés, la population de la commune réduite de moitié,mes ancêtres massacrés. C’est avec soulagement que le voile se lève sur la résistance glorieuse des vendéens contre la tyrannie.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.