Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

La pulsion totalitaire de l’antiracisme : derrière cette idéologie, c’est bien un racisme en sens contraire qui nous menace

La pulsion totalitaire de l’antiracisme : derrière cette idéologie, c’est bien un racisme en sens contraire qui nous menace

Dans Valeurs Actuelles, Laurent Dandrieu fustige le délire de l’antiracisme, ce nouveau totalitarisme, avec la censure de ce monument du cinéma qu’est le film Autant en emporte le vent :

S’il ne fallait qu’un exemple de la triste justesse de la prophétie de Houellebecq selon laquelle le monde d’après le coronavirus, ce serait le monde d’avant en pire, celui-ci serait suffisamment parlant. De même qu’il suffirait aussi à justifier l’intuition géniale d’Alain Finkielkraut, selon qui l’antiracisme serait le communisme du XXIe siècle : mêmes pulsions liberticides au nom d’une même bonne conscience inébranlable, même volonté de réécrire l’histoire avec l’encre de l’idéologie, même constat indiscutable que tous ceux qui n’aboient pas avec la meute ne valent pas mieux que des chiens…

Pourtant ce film avait permis à l’actrice Hattie McDaniel d’être la première interprète afro-américaine à recevoir un Oscar… Néanmoins, la censure a provoqué un effet Streisand (phénomène Internet qui se manifeste par la sur-diffusion d’une information faisant l’objet d’une tentative de censure) : la film est devenu N°1 des ventes sur Amazon, et une projection est programmée dans la salle mythique du Grand Rex à Paris le 23 juin.

Eric Naulleau rejoint l’analyse d’Alain Finkielkraut en déclarant que le déboulonnage de statues relève de méthodes staliniennes :

Vous avez aimé les Talibans, qui détruisaient les statues ? Voici les antiracistes. Dans la destruction des statues aux Etats-Unis, Black Lives Matter demande maintenant les têtes de Jefferson et Washington ! Prochaine étape: un nouveau nom pour la capitale fédérale ?

De son côté, l’Agrif rappelle qu’elle se bat contre cet antiracisme, qu’elle a parfaitement analysé, depuis des années :

Dès sa création au siècle dernier, l’Agrif dénonça les lignes de vertu d’un antiracisme univoque, frelaté, subversivement instrumentalisé, qui n’avait jamais considéré les racismes antifrançais et antichrétiens.

Elle mit enfin en évidence la progression de ce qu’elle désigna comme le « racisme antihumain » propagé par les nouveaux virus nihilistes et génocidaires du néo-totalitarisme d’un « meilleur des mondes » continuant les totalitarismes nazis et communistes.

Aujourd’hui, la loi des gangs de toutes couleurs fait chaque jour dans le monde des milliers de victimes; le racisme islamiste tue sans cesse sur tous les continents; le communisme continue en Chine et dans les autres pays sous sa dictature, de persécuter et de massacrer. Mais voilà d’une part que la mort sans doute très regrettable du voyou, lourd délinquant multirécidiviste Adama Traoré décédé il y a quatre ans, après une interpellation policière, est exploitée pour dénoncer du racisme dans la police et par delà le racisme qui serait un des traits de la société française. Au mépris de la réalité, au mépris de la vérité.

D’autre part, le très triste meurtre aux Etats-Unis, par un policier de Minneapolis du délinquant Georges Floyd est certes un acte nécessitant que justice soit rendue.

Mais l’entreprise de culpabilisation collective  de l’homme blanc est insupportable. Et insupportable l’avachissement mental qui pousse tous les collabos masochistes et aspirant à la dhimmitude, à mettre un genou à terre pour implorer toujours plus platement, un pardon pour des actes qu’ils n’ont pas commis.

Mais ceux-là ne sont que les politicards débiles et autres aplatis lobotomisés des faunes du boboland. Car, à force de cracher sur l’homme blanc, à force d’en prôner toutes les humiliations, les sadiques racistes de « l’antiracisme » peuvent finir par déclencher des réactions qu’il vaudrait mieux éviter pour la paix de l’humanité.

Comment les Français de couleur pourraient-il oublier que l’esclavagisme n’a pas été le monopole des européens ? Que l’esclavage a été pratiqué dans toutes les sociétés antiques, et de fait, plus ou moins longtemps, dans presque tous les peuples, y compris le peuple juif, puisque, notamment, une grande proportion des négriers des grands ports français étaient des juifs.

Comment pourraient-ils ne pas savoir surtout que les trafiquants de la main d’œuvre africaine vendue aux négriers étaient d’abord les rois nègres  et que l’esclavage inter africain sévissait partout en Afrique avant le temps de la colonisation?

Comment pourraient-ils occulter le fait que l’esclavagisme arabo-musulman sévissant partout, en Afrique, en Europe, en Asie, et jusqu’à nos jours a été le plus massif, le plus durable, le plus impitoyable, et le plus atroce puisque ayant pour but la fourniture de harems ?

Il est temps que les Français de toutes couleurs s’avisent de la perversité de l’antiracisme dont on les matraque sans cesse et s’aperçoivent que derrière cette idéologie, c’est bien un racisme en sens contraire qui les menace.

Partager cet article

12 commentaires

  1. “le très triste meurtre aux Etats-Unis, …”: “meurtre” ? Vraiment ? Êtes-vous bien certain ?

    Christian Bless
    1041 Poliez-le-Grand

  2. Très illustratif de cette tendance, à voir absolument (2’20”) : https://t.co/JS0iJQbXVL

  3. Évident que la France et sa police sont les moins racistes au monde.
    Cette simultanéité des manifestations dans mensonge des pays prouve l’existence d’un chef d’orchestre derrière tout cela. Et devinez qui est le chef d’orchestre ?… Toujours le même. Ça commence par un S et ça finit par un S. Comme SS.

  4. Que diraient-ils si demain matin nous allions créer la “Ligue des noirs nouvelle génération 2.0” avec pour objectif de dénoncer tous les immigrés sarrasins en les traitant de descendants négriers ayant contribué à la plus grande traite des noirs de toute l’histoire ?

    On dira à juste titre que je délire et qu’ils n’y sont pour rien !
    Alors…

  5. Comme toujours, très bonne argumentation de l’AGRIF : clair, net, précis, compréhensible pour tous. On est loin de toutes les argumentations “alambiquées” (souvent aussi sottes que “grenues”) du politiquement correct ambiant proposées au plus haut niveau de l’Etat par des gens qui manifestement manque de la plus élémentaire culture historique, voire de culture tout court, à moins qu’ils ne le fassent exprès (j’en doute), ce qui serait alors encore plus grave.
    En attendant, le résultat est le même : déculturation de base dès l’école et élucubration de minorités agissantes dont les meneurs -eux- ne sont pas incultes, type Mélenchon, véritable gredin de la Ripoublique.

  6. Attention ! Dans l’antiquité, le peuple juif a été le seul à ne pas pratiquer l’esclavage ( A.T. oblige).

    • Les juifs de l’Antiquité pratiquaient l’esclavage (Joseph fut vendu comme esclave par ses frères). Il s’appliquait aux peuples vaincus à la guerre mais aussi à la personne ruinée rachetant ainsi ses dettes. C’était un esclavage codifié, plutôt bienveillant, la vie de l’esclave n’appartenant pas à son propriétaire mais à Dieu. Vous trouverez les détails sur le statut d’esclave chez les juifs en quelques clics.

    • en êtes vous si sur, n’est il pas dit “la septième année libère ton esclave”?
      il y a eu des esclaves dans toutes les sociétés

  7. Il est normal que cet ” … antiracisme univoque, frelaté, subversivement instrumentalisé” n’ait jamais “considéré les racismes antifrançais et antichrétiens” puisque “français” ou “chrétien” ne sont pas des races mais respectivement des personne de nationalité française ou des personne de religion chrétienne.

    Ces comportements sont condamnables en tant qu’on s’en prend à des « personnes » pour des raisons de nationalité (voire d’origine) ou de religion. Mais cela ne doit pas interdire de critiquer un pays (sauf si on y vit en tant qu’étranger) ni une religion.

    Si quelqu’un est anti français en France et de nationalité étrangère, il doit être expulsé pour des raisons de sécurité et de souveraineté, pas pour racisme. D’une manière plus générale, il doit être jugé car il s’en prend à une personne en raison de sa nationalité.

    Si quelqu’un est ouvertement anti chrétien, il doit être expulsé s’il est étranger car il s’en prend à des personnes pour des raisons liées à leur croyance, qui plus est, à la culture profonde du pays. Quelle que soit la culture, c’est ce que j’ai toujours constaté dans les pays où j’ai vécu, en Afrique ou en Orient. Il fallait mieux garder un profil bas et c’était très bien ainsi !

    En revanche, que l’on critique non pas les personnes mais les idéologies, les philosophies, les systèmes économiques ou les religions, … avec de bons arguments vérifiables, c’est un droit que l’on ne peut nier, voire dans certains cas, un devoir. De préférence, si on est dans son propre pays.

    • D’accord avec vous, parler de “racisme anti-chrétien” est aussi stupide que de dénoncer un racisme “anti-musulman” comme certains qui assimilent “islamophobie” et racisme. Dans racisme il y a race, personne n’a jamais prétendu que les chrétiens (ou les musulmans) formeraient une race, “race chrétienne” qui englobe des Polonais, des Mexicains, des Philippins, des Congolais, etc. Je rappelle qu’on devient chrétien par le baptême et non par les gènes, et que saint Augustin était de la même “race” que les Algériens musulmans Dénonçons la christianophobie, mais sans assimiler ça à du racisme, à moins de tenir à se ridiculiser et à se décrédibiliser.
      Il y aurait moins de racisme si on arrêtait de parler de racisme pour tout et n’importe quoi

  8. que les blancs s’autoflagellent
    que les chrétiens battent leur coulpe
    que les policiers n’arrêtent plus les racailles
    etc.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services