Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

La prostitution et la pornographie forment le commerce illégal le plus lucratif d’Europe

Lu ici :

"L'exploitation sexuelle regroupe tout ce qui concerne la prostitution d'adultes et de mineurs, et la pornographie forcée ou infantile. Ce « marché » mondial génère la somme de 1 000 milliards de dollars, selon la fondation SCELLES qui lutte contre l'exploitation sexuelle. Il s’agit d’un des commerces illégaux les plus importants de la planète ; il est même le troisième commerce illégal le plus lucratif au monde, derrière ceux de la drogue et des armes. En Europe, il est le premier en termes de chiffre d'affaires.

Il y aurait entre 6 000 et 10.000 enfants prostitués en France (personnes ayant moins de 18 ans, selon le droit international des enfants). Si les autorités en minimisent bien souvent l’importance, les acteurs présents sur le terrain constatent que cette exploitation est en constante augmentation. Un chiffre qui s'ajoute aux 20.000 adultes qui seraient mis de force sur le trottoir dans l'Hexagone. À 90 %, il s'agit de femmes. La plupart de ces prostitué(e)s, des adultes comme des enfants, viennent d'Europe de l'Est et d'Afrique."

Pour ceux qui pensent encore, et cette idée est très répandue, que la prostitution relève du libre choix, il faut lire ce témoignage.

A quand une action du gouvernement contre ce fléau ?

Partager cet article

5 commentaires

  1. Sur 10 mineurs réfugiés arrivant en France, après 48h, 50% d’entre eux ont disparu on ne sait où ! Des filières de prostitution enfantine guettent leurs proies aux endroits où ils arrivent !

  2. Saint Thomas d’Aquin s’est prononcé, dans sa Somme théologique, pour la tolérance de la prostitution par le pouvoir temporel, bien qu’elle soit condamnable sur le plan religieux.
    Une interdiction de la prostitution aboutirait à l’explosion de la luxure, justifiait-il.
    C’est la lutte contre l’immigration de masse qui est nécessaire, et plus encore la lutte contre l’immigration à visée prostitutionnelle, puisqu’une grande part de la prostitution en France (et en Europe) est désormais d’origine étrangère.
    Il convient, en particulier, d’éliminer la prostitution comme motif de régularisation du séjour illégal, qui est une double aberration : elle incite à l’immigration illégale, et elle attire les immigrés les plus indésirables : ceux qui viennent pour se prostituer, et leurs proxénètes.

  3. Très curieusement, je n’ai lu nulle part d’information sur les ‘clients’ des enfants prostitués, ni sur la répartition des sexes de ces enfants.
    De quoi alimenter deux questions troublantes:
    – les ‘consommateurs’ d’enfants se retrouvent-ils prioritairement dans un certain milieu sociologique ? On se rappelle les prises de position étonnantes de certains personnages en vue, dans les colonnes du ‘Nouvel Obs’ ou de ‘Libé’.
    – la proportion de petits garçons serait-elle si importante qu’elle doive être masquée ? On parle en effet souvent des femmes ou des filles, et on oublie que les premières victimes de violences sont masculines, y compris dans l’enfance, y compris en ce qui concerne les violences à caractère sexuel. (voir par exemple “The Myth of Male Power” de Warren Farrel)

  4. Il faut bien que certains ministres et haut fonctionnaires s’amusent. Au moins, selon les informations, DSK n’usait que de majeures.
    L’affaire du ministre épinglé au Maroc avec des petits garçons rappelée par Luc Ferry n’a toujours pas été jugée même si on connait le nom de ce ministre et certains de ces amis.
    Pourquoi croyez vous que certains français rénovent des riads au Maroc ?
    Simplement par ce que le Maroc laisse les pédophiles à l’oeuvre sans doute pour mieux les manipuler par la suite.

  5. Sur le “témoignage” mis en lien, je serais par contre très réservé.
    Le “Figaro Madame” qui le publie est un organe extrêmement féministe, très en pointe sur les idées de “femme victime”, “droit à l’avortement et la GPA” et tout ce qui relève de l’idéologie du genre; le lecteur peut le découvrir en quelques lignes.
    Sur la prostitution forcée, il faudrait être de mauvaise foi pour la nier, surtout concernant les enfants.
    Il faudrait être tout aussi naïf pour nier la prostitution volontaire: une femme seule désirant “arrondir ses fins de mois”, ou qui choisit délibérément ce “métier”, en sélectionnant ses clients de manière artisanale… Les journaux d’annonces en sont pleins.
    Historiquement, il y a eu par exemple les “cocottes” du second empire (‘La dame aux camélias’); il y a 2000 ans, Marie-Madeleine exerçait également cette activité.
    Il ne s’agit pas de justifier ou condamner, mais simplement d’observer et éviter tout discours simpliste et militant.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Aidez le Salon beige à financer son développement informatique pour agir le plus efficacement possible contre les dérives de la loi prétendument bioéthique.

Aidez le Salon beige à préparer les prochains combats pour la loi de bioéthique