Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

« La propriété, c’est le vol »

D'Anne Merlin-Chazelas :

Images-4"Depuis qu’une loi du 5 mars 2007 (cadeau d’adieu du président Chirac, si je ne me trompe), ne donne que 48 heures au propriétaire ou occupant légitime d’un local squatté pour faire les démarches nécessaires pour récupérer son bien, une certaine gauche a adopté l’idée que, en cas de vol, la propriété du bien volé passe tout bonnement du volé au voleur.

C’est actuellement ce qui se produit quand le gouvernement veut faire évacuer la ZAD de N.-D. des Landes : fortifiés par les atermoiements du gouvernement, les zadistes se prétendent propriétaires légitimes des biens qu’ils ont occupés illégalement. Il est vrai que le gouvernement a donné des verges pour se faire fouetter en acceptant de reconnaître comme occupants légitimes ceux des zadistes qui ont un véritable projet agricole sur les terres qu’ils ont volées, qui ne seront donc jamais restituées à leur légitime propriétaire.

Quand viendront les inévitables procès intentés par les Zadistes qui auront été expulsés de ce qu’ils considèrent comme leur légitime propriété, je souhaite bien du plaisir aux autorités et aux policiers qui seront alors mis en cause…"

Partager cet article

7 commentaires

  1. Ils ne sse rendent même pas compte qu’ils réclament eux mêmes la propriété… au nom du vol

  2. Pas si désinteressés les SJW.

  3. Un fermier raconte que ces sympathiques pacifistes effrayaient les propriétaires en se présentant avec de gros nervis armés dans les fermes, comme des racketteurs, en leur disant “maintenant, ta terre, c’est a nous”.

  4. Contre sens sur la celebre citation de proudhon.

  5. Ils volent la propriété d’autrui. Zautorités, foutez les dehors ou foutez le camp.

  6. Avec cette loi, Chirac montrait qu’il avait perdu le bon-sens, bien avant que cela ne lui serve d’alibi pour éviter les procès.

  7. Comme les bobos qui occupent le squat de la rue de Rivoli, qui sont aussi odieux que médiocres.
    Ils se comportent tout à fait en propriétaires des lieux, alors que:
    1) ils ne le sont pas.
    2) ils vendent des croûtes.
    Mais pourquoi sont-ils encore là?
    AArrghhh que c’est agaçant tout ça!!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]