Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / France : Société / Immigration

La propagande politique à l’école, ça n’existe pas (comme le gender) [Add.]

La preuve en images :

CuWTSILWgAAkwA7

"Pour l'Education nationale, est-il inconcevable de refuser l'ouverture des frontières aux migrants ? C'est ce que suggère la capture d'écran d'un manuel scolaire – semble-t-il d'éducation civique – diffusée sur Twitter le 9 octobre.

On y lit l'intitulé d'une double-page d'exercices : «Que pensez-vous de l'arrivée de migrants en France ?», suivi de l'objectif : «Trouver des arguments pour débattre ou défendre son point de vue à l'oral». Seul hic : les trois personnalités parmi lesquelles l'élève est amené à choisir, afin de s'entraîner à défendre une opinion, sont toutes fortement susceptibles d'avoir les mêmes idées sur la question migratoire : il s'agit d'«un réfugié afghan», d'un «maire d'une commune prête à accueillir des réfugiés» et du «directeur de l'association Terre d'asile»…"

Addendum : Afin de permettre au Salon beige d'élargir ses recherches sur ce sujet, je fais appel aux parents dont les enfants auraient ce manuel afin qu'il me communique ses références exactes (classe, éditeur, année) ainsi que d'autres exemples de ce type.

Merci à J. : "Cette page est extraite du manuel Histoire géographie 4° Hachette (sous la direction de C. Lécureux et A. Prost) Nouveau programme 2016. Dépôt légal mai 2016. Page 220 ( Thème 2: les mobilités humaines transnationales) Elle est proposée dans le cadre d'un parcours citoyen.

Sans-titre

Partager cet article

14 commentaires

  1. En plus du bourrage de crâne, « l’école de de la république » pervertit notre langue en enseignant que citoyen serait un adjectif. Même pour Larousse, c’est un nom…

  2. Cela fait penser au très classique sondage dont la question et les choix possibles sont :
    Pensez-vous qu’y a :
    1) pas assez d’immigrés en France
    2) vraiment pas assez d’immigrés en France
    3) pas du tout assez d’immigrés en France

  3. Il serait bon de connaître l’éditeur de cet ouvrage de propagande.

  4. Il n’est pas légitime de poser ce genre de question à un mineur dans une école qui se dit neutre politiquement.
    Le jeune sent qu’il n’a pas le choix et qu’il n’a droit qu’à une seule réponse.
    S’il a le courage de s’écarter du politiquement correct, il sera fiché, lui et sa famille, par l’enseignant, son directeur d’établissement, les enfants d’immigrés présents dans sa classe.Il pourra même subir une rétorsion (même inconsciente) au niveau de ses notes, de ses appréciations et même de l’attitude de l’enseignant et de ses camarades envers lui.
    Ce procédé est digne d’un régime dictatorial.

  5. Ce qui me met dans une colère noire, ce n’est pas le travail de sape de la « gôche » pour détruire notre école, c’est le fait avéré que la « droâte » ne fera rien pour renverser la vapeur !
    Ca fait quarante ans qu’ils obéissent au doigt et à l’oeil de leurs maîtres solférinesques, sans jamais rien oser pour relever notre pauvre lamentable éducation dite nationale… parce que ça aussi, ça devrait changer de nom ! Et reprendre le noble terme d’ Instruction Publique !

  6. 95 % des réfugiés sont des hommes, mais là on vous montre une femme avec un enfant, histoire de toucher la corde sensible

  7. C’est ce qu’on appelle aujourd’hui en France un débat.
    êtes vous plutôt pour ou carrément pour ce que veut le gouvernement?

  8. Propagande soviéto-goebbelsienne.

  9. Le gamin français de souche dans une classe du 9-3, s’il en existe encore un, aura une réponse forcément très réaliste.
    On l’appellera Docteur Livingstone je présume.

  10. Monsieur,
    Pour répondre à votre demande d’informations:
    Cette page est extraite du manuel Histoire géographie 4° Hachette (sous la direction de C. Lécureux et A. Prost)
    Nouveau programme 2016. Dépôt légal mai 2016.
    page 220 ( Thème 2: les mobilités humaines transnationales)
    Elle est proposée dans le cadre d’un parcours citoyen.
    madame Janci

  11. L’autre solution pour les élèves est de dire ce qui est attendu par le professeur.
    Juste veiller à ne pas se corrompre le cerveau.
    Néanmoins ça fonctionne!

  12. Ce qui est curieux c’est qu’il existe (au moins ?) 2 manuels de 4e du même editeur (Hachette ) mais l’aurtre est sous la direction de Nathalie Plaza et Stéphane Vautier et ce pour le prog 2016.
    C. Lécureux et A. Prost :
    http://www.enseignants.hachette-education.com/college/pages/catalogue/fiche-livre/histoire—geographie-4e-7517593.html
    Nathalie Plaza et Stéphane Vautier :
    http://www.enseignants.hachette-education.com/college/pages/catalogue/fiche-livre/histoire-geographie-emc-cycle-4—4e—livre-eleve—ed–2016-2081681.html

  13. – Dans l’autre livre de chez Hachette – taper p 277 :
    http://fr.calameo.com/read/0048229537db6323af8ed
     » Pourquoi les migrations féminines sont-elles en pleine expansion ? » Avec une citation comme quoi les « femmes constituent 49 % des migrants ».
    Comment peut-on mentir à ce point là ?
    – Dans le Belin 4e p 217 : il y a déjà le petit Aylan…
    Et que l’on se rassure, tout cela n’est pas de l’Education civique comme le pensait P Carhon… mais seulement de la « géographie »… si, si

  14. Sans doute un certain nombre d’enfants, pour ne pas être repérés par un professeur au cerveau dégénéré, font mine de le suivre, de le croire mais au fond d’eux mêmes le méprisent.
    Quand j’étais enfant, certains de mes profs ne valaient pas tripette, nous le savions mais évitions une confrontation condamnée à un échec évident.
    Le but étant de passer en classe supérieure et d’avoir ses diplômes, inutile de polémiquer à l’école.
    Je doute que la théorie du genre, tellement décalée de la réalité rencontre le moindre succès quelconque chez nos têtes blondes.
    Malgré tous les efforts des tarés qui s’y reconnaissent, un garçon voudra toujours être pilote de chasse ou pompier et une fille, infirmière ou vendeuse. Il suffit d’observer une cour de récréation.
    La lutte contre les pseudo stéréotypes n’y pourra jamais rien.
    Ces polémiques pour éliminer les idioties des décérébrés, souvent nécessaires, sont du ressort des parents.

Publier une réponse