Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : L'Islam en France / Religions : L'Islam

La progression du salafisme et des frères musulmans est vertigineuse en France

Fondateur de la Société des Missionnaires de la Miséricorde Divine, l'Abbé Fabrice Loiseau explique le salafisme dans le FigaroVox :

XVMfc0a6fee-9ab4-11e5-816b-8b5fe6b79181(Mosquée intégriste à Lyon – Crédit photo J-P Rey)

"Après les attentats du 13 novembre, les responsables catholiques multiplient ‒ dans un souci de paix mais sans discernement ‒ les déclarations pour affirmer que l'Islam est une religion de paix. Les embrassades avec les imams viendront prouver que le vivre ensemble est la valeur suprême à préserver et que toutes les religions ont leurs intégristes à gérer. Mais peut-on comparer nos intégristes, seulement capables de jeter des chapelets et de l'eau bénite, à ces hommes qui tuent à coups de kalachnikovs? […]

Le mouvement salafiste est une réalité complexe et ses membres ne sont pas tous favorables au djihad armé. Cependant, sa théologie peut être source de violence. La progression du salafisme et des frères musulmans est vertigineuse en France: congrès au Bourget de l'UOIF, livre La voie du musulman prônant le djihad armé et l'application des articles les plus durs de la charia, interventions d'Hani Ramadan favorable à la lapidation des femmes, cheikh Karadawi faisant l'éloge des «attentats martyrs»… Intellectuels musulmans et imams eux-mêmes parlent de chaos pour la pensée musulmane contemporaine.

Si l'Église doit inviter à la paix sociale et au dialogue inter-religieux, elle doit aussi faire preuve de vigilance et de discernement. Ne cédons pas à la haine ni à la violence. Cependant le respect et le dialogue n'existent que dans la vérité. Benoit XVI, on s'en souvient, interpellait sur l'importance de la raison dans la compréhension de la Révélation afin d'éviter l'absurdité de la violence. On se souvient de la réaction de nombreux pays musulmans…

La question est précisément là: quelle est la place de la raison dans l'Islam? La théologie salafiste n'est-elle pas une cause importante de la radicalisation de milliers de jeunes? Luc Ferry le rappelait, la cause de ce terrorisme est religieuse. Il s'agit certes d'une vision dévoyée mais Daech cherche sa légitimité dans l'Islam des origines.

Nous sommes obligés de sortir des lieux communs pour aborder la question théologique, cause principale de cette radicalisation, particulièrement sur quatre points:

1) Croire au livre révélé comme parole incréée fait partie des piliers de l'Islam. Cela signifie que le Coran vient de Dieu, sans collaboration aucune avec l'esprit humain. Pour les salafistes, seul le sens premier du Coran est autorisé en matière de foi. Chercher à spéculer ou raisonner dialectiquement serait une innovation hérétique par rapport à la nécessité de suivre les fondamentaux des anciens.[…]

2) L'imitation du prophète est un pilier de la foi de l'Islam. Pour les salafistes, impossible de contextualiser les faits et gestes du prophète (hadits). Dans la Sunna, les hadiths de Bukhary, Muslim et Tabary révèlent le massacre d'une tribu juive, les assassinats, les mécréants brûlés … Certains comprennent alors que la stratégie de la terreur fut organisée par le prophète lui-même. C'est ce que revendique l'État Islamique ou l' Arabie Saoudite lors de leurs décapitations et des différents actes de barbarie. La sourate 9 ordonne de tuer les associationnistes (ceux qui associent l'humain au divin, c'est-à-dire les chrétiens qui proclament Jésus fils de Dieu). Ces condamnations peuvent être perçues par des esprits fanatiques comme permanentes.

3) Pour les salafistes, le monde se décompose entre terre d'islam et terre de combat. L'instauration de la charia devient une urgence en terre d'islam et son nombre important de prescriptions implique un régime islamiste. L'islam veut alors absorber la politique, la science, le culturel, la justice, l'hygiène, etc. La liberté religieuse devient très difficile. Impossible en terre d'islam de changer de religion. Nous ne pouvons, en tant que chrétiens, ignorer ces manquements à la liberté religieuse.

4) Les salafistes prévoient un sens de l'histoire inéluctable: le monde va devenir musulman avant le retour d'Issa (Jésus). Celui-ci enverra les chrétiens en Enfer parce qu'ils l'ont divinisé. Le djihad devient une urgence pour rentrer dans ces fins des temps. Une doctrine en cours explique que le djihad doit être une guerre permanente contre les non-croyants.

Sans une révision profonde de la pensée salafiste et de la théologie des frères musulmans, nous allons droit vers la terreur. Les imams modérés sont souvent dépassés dans leurs mosquées par la présence de groupes salafistes.

Si l'enjeu du dialogue est vital, il ne doit pas être aveugle. Aujourd'hui, à l'heure où nous pleurons nos morts, la naïveté et l'alignement sur une pensée unique deviennent gravement coupables. Saurons-nous trouver la force de parler en vérité?"

Partager cet article

20 commentaires

  1. Tant que les chrétiens n’auront pas compris cette réalité « que l’islam ne reconnait pas la Sainte Trinité » nous serons entraînés dans l’abîme.
    On comprend le musulman, ses actes sont couverts par Allah son dieu. En tant qu’individu, il ne se juge pas Responsable devant la Loi promulguée par le Parlement.
    Nous recevons de plein fouet « le choc des cultures » que les bisounours ne veulent pas reconnaître.

  2. Vu combien c’est dur de promouvoir une veillée pour la vie dans le sein même de nos diocèses (j’en parle en connaissance de cause) je vois mal comment en France on trouvera la force de parler en vérité. Depuis 1905 l’église de France a une peur bleue des destructeurs armés de leur truelle. Il faut dire que la destruction fut telle qu’ils préfèreront continuer à cajoler la dernière brebis même si elle est galeuse que de sortir de leur bergerie pour ramener toutes celles perdues car trop nombreuses et trop compliqué.. Veritas, veritas, quid est veritas…

  3. L’Islam n’est pas une religion de paix !
    Il suffit de lire le Coran !
    Les premières pages suffisent déjà…
    Les salafistes ne font que lire et appliquer.
    Les autres ne lisent pas et pratiquent à la manière de nos catholiques qui vont à la messe par habitude sans RIEN EN SAVOIR et SANS RIEN EN COMPRENDRE

  4. Les islamistes salafistes soutenus par l’Arabie Saoudite et les islamistes Frères Musulmans soutenus par le Qatar et la Turquie sont deux dangers pour la France et les français…Les Frères Musulmans sont plus dangereux pour la France que les salafistes! Les salafistes peuvent certes faire quelques milliers de morts en France, mais ils ne pourront jamais prendre le pouvoir… ce qui n’est pas le cas des Frères Musulmans que le terrorisme islamiste salafiste nourrit! En effet par aveuglement ou intérêts nos hommes politiques, nos medias et certains intellectuels se jettent dans leurs bars et leurs demandes des solutions!Au fou!
    C’est de la prise de pouvoir par les Frères Musulmans dont parle HOUELLEBECQU ou SANSAL!
    Au fait demain on vote!

  5. Déjà, mon père, de grâce, ne dites pas/plus « le Prophète » comme un journaliste du service public de base.
    Dites « Mahomet », ou « le fondateur présumé de l’islam ». La reddition commence déjà par les mots…
    Je ne vous apprendrai pas la triste fortune actuelle de l’expression coranique « gens du livre ». [On peut accuser beaucoup de gens de reddition de l’esprit par les mots, mais sûrement pas l’abbé Loiseau, dont le « job » essentiel consiste justement à convertir les musulmans ! Il fait partie des rares clercs à être lucides sur le sujet, alors pitié, laissons-le employer les mots qui lui conviennent ! MB]

  6. C’était déjà évident il y a trente ans.
    Mais nombre de catholiques ne peuvent envisager que le pire puisse survenir ici bas, dans ce monde, plus que jamais marqué par le péché « . Or, comme l’affirme le Père Verlinde, cette énorme quantité d’avortements, de par le monde, et bien d’autres offenses graves, donnent de la puissance à l’esprit du Mal, lequel a, entre autres buts, celui de nous faire souffrir pour en conduire certains à la révolte contre Dieu.
    La formule : « dans cette vie où nous attendons le bonheur que Tu promets » est comprise par beaucoup comme la garantie d’un avenir radieux en ce monde ! Exit le sens de la Croix et de nos croix… Ils devraient relire la vie de Sainte Bernadette à qui La Vierge disait: « Je ne te promets pas le bonheur en ce monde, mais dans l’Autre. »
    Il faut dire que si, dans la liturgie, « l’avènement de NSJC » était évoqué avant, et non pas après, le bonheur promis, c’eut été plus clair.

  7. Un abbé très lucide; puisse-t-il y en avoir beaucoup plus dans le clergé…

  8. Il y a au moins 80 mosquées salafistes identifiées en France . Cazeneuve en fait fermer 3 !!!!
    Combien de morts français faudra t il avant qu’elles soient toutes interdites et les immams expulsés ?

  9. pour les salafistes, il n’y a que le sens premier du Coran qui compte : simplement parce qu’ils n’ont rien dans le cerveau. On a des barbares en face de nous complètement incultes. Même au Moyen-Age, nos peuples nous laissent coi devant leur génie à maîtriser les techniques, à élever des cathédrales et dans toutes sortes d’autres domaines.
    Mais avec eux, on a affaire à des animaux enragés, c’est tout…

  10. Qui nourrit ce petit monde????

  11. Mon père votre intervention est intéressante;cependant je pense qu’il y a une volonté politique de vouloir humilier les catholiques,de leur faire peur;de les isoler de leur racines (la chronophobie scolaire laicarde faisant son oeuvre)les salafistes font du bon travail comme aurait dit un de nos ministres;notons aussi tous ces lieux de (culte) érigés avec quel argent! et ces princes de la prelature qui se vante de réciter la profession de (foi)musulmane au chevet des mourants donc on peut malheureusement penser que certaines propheties vont se realiser tant pis pour nous on nous avait prévenu

  12. « Tuez les tous, Allah reconnaîtra les siens ».
    Dixit avec une petite modification chronologique Simon de Montfort (à l’époque lors de l’hérésie cathare).

  13. D’accord avec Cléopâtre, il faut perdre cette habitude d’appeler « prophète » le chamelier de La Mecque.
    Le salafisme me semble une espèce de pharisaïsme : remarquant qu’un collègue musulman portait de bizarres pantalons courts, je me suis renseigné ; pour les musulmans les plus rigoristes, porter un pantalon de longueur normal est de de l’orgueil. On trouve aussi des forums internet ou l’on chipote sur la façon de tailler la barbe, ou le port de la cravate. Aucune réflexion sur la portée morale des actes, mais une vision réglementariste de la religion, l’opposition n’est pas entre le bien et le mal, mais entre l’obligatoire et l’interdit.
    A force de vouloir imiter l’illuminé de La Mecque, pourquoi n’échangent-ils pas leurs voitures contre des chameaux ?!

  14. Oui professeur Tournesol , puisque c’est la Cop 21 , qu’ils échangent leurs voitures contre des chameaux . Ce sera bénéfique pour tous !

  15. « Pourquoi n’échangent-ils pas leurs voitures contre des chameaux ? » demandez-vous prof Tournesol !
    زل الشيخ الوهابي من سيارته الالمانية … ركب الاسانسير الفرنسي … فتح بابه الايطالي … رش قليلاً من عطره الهندي بسبب رائحة المريدين المزعجة … أدار مكيفه الكوري … رفع كمجلبابه التايواني … نظر في ساعته السويسرية … تذكر أن عليه الاتصال بخادمه البنغالي ومربية أولاده الاندونيسية … تحدث قليلاً من جواله الفنلندي … وضع أمامه ميكرفوناً هولندياً … أخرج قلماً صينياً غالياً … فتح أجندته السويدية …
    وقال : إياكم وربطات العنق – إنها رمز للغرب الكافر !!!
    Traduction : Traduction : L’imam wahhabi est descendu de son auto allemande… il a pris l’ascenseur français… a ouvert sa porte italienne… a aspergé une fragrance indienne pour masquer les mauvaises odeurs… a mis en marche son climatiseur coréen… a retroussé les manches de sa djellaba taïwanaise… a jeté un coup d’œil sur sa montre suisse… s’est rappelé soudain qu’il devait communiquer avec son serviteur bengali et la gardienne d’enfants indonésienne… il a donc appelé avec son portable finlandais… il a placé devant lui un micro hollandais… a tiré de sa poche un stylo chinois de valeur… a consulté son agenda suédois… et
    …s’est adressé à son auditoire en ces termes: “Il vous est défendu de porter la cravate car c’est le symbole des mécréants occidentaux ! “

  16. « Quand l’islam s’installe, c’est le désert qui avance. »
    Dicton de l’Inde.

  17. « Peut-on comparer nos intégristes, seulement capables de jeter des chapelets et de l’eau bénite, à ces hommes qui tuent à coups de kalachnikovs? »
    Je me retrouve avec 80 % du texte du Père Loiseau et seulement avec 20 % des commentaires, et je sens qu’en faisant moi-même mon commentaire, je vais accroître le nombre de nos désaccords…
    Je réponds : OUI, on peut comparer nos intégristes avec les leurs, mais avec quelques siècles d’écart ! L’Islam est une religion qui a moins vécu que la nôtre et je la taxerai d’immature, pour ma part. Il y a en effet ceux qui justifient l’usage de la violence par la religion. Aujourd’hui ceux que nous nommons « terroristes », leurs maîtres à penser et leurs disciples. Mais il y a aussi des Musulmans éclairés, capables de recul par rapport aux textes et tout en étant « religieux », ouverts à la rencontre et au voisinage avec l’autre. Ne me dites pas que vous n’en connaissez pas ?! Et il y en avait hier d’autres du même acabit, chez eux… comme chez nous. Je voudrais citer ainsi, ne nous en déplaise, un certain Bernard de Clairvaux, SAINT Bernard de Clairvaux, qui appela à la 2ème Croisade : « Pour les chevaliers du Christ, au contraire, c’est en toute sécurité qu’ils combattent pour leur Seigneur, sans avoir à craindre de pécher en tuant leurs adversaires, ni de périr, s’ils se font tuer eux-mêmes. Que la mort soit subie, qu’elle soit donnée, c’est toujours une mort pour le Christ : elle n’a rien de criminel, elle est très glorieuse. […] Ainsi, disais-je, le chevalier du Christ donne-t-il la mort sans rien redouter ; mais il meurt avec plus de sécurité encore : c’est lui qui bénéficie de sa propre mort, le Christ de la mort qu’il donne. […] Quand il met à mort un malfaiteur, il n’est pas un homicide, mais, si j’ose dire, un malicide. Il venge le Christ de ceux qui font le mal ; il défend les chrétiens. S’il est tué lui-même, il ne périt pas : il parvient à son but. » (In Saint Bernard, De laude novae militiae, cité par Jean Richard, dans L’Esprit de croisade, Paris, 1969).
    Une nuance à mon propos, toutefois : il y a intégristes catholiques et intégristes catholiques. De même qu’il y a salafistes et salafistes, tel que le suggère le Père Loiseau.
    [Pour rappel : les Croisades furent montées pour défendre les Lieux saints et les Chrétiens d’Orient (déjà !) contre les musulmans qui les martyrisaient et les chassaient, voire les mettaient en esclavage alors qu’ils étaient implantés là depuis toujours, bien avant l’islam… Quant à Saint Bernard de Clairvaux, le passage que vous citez fait référence à l’ordre des chevaliers du Temple, soldats du Christ, dont il a participé à établir les statuts, et dont la mission était la défense des lieux saints et des chrétiens d’Orient. Wikipedia : « Il explique que pour un chrétien il est plus difficile de donner la mort que de la recevoir. Il fustige le « chevalier du siècle » qui engage des guerres. Il rappelle que le Templier est un combattant discipliné sans orgueil et sans haine ». C’était un homme d’autant plus intransigeant pour les autres qu’il l’était pour lui-même mais l’époque (le Moyen-Age) avait besoin d’hommes comme lui et a d’ailleurs reconnu sa valeur. C’est toujours dangereux de vouloir juger une époque avec le prisme actuel : on y risque de sérieux anachronismes et une compréhension erronée de l’histoire. Pour ce qui est des « intégristes » actuels, ils n’existent réellement que dans l’islam. L’abbé Loiseau explique d’ailleurs que ce sont ces salafistes qui appliquent l’intégrité du coran, à la lettre. Si l’on pouvait avoir à notre époque un peu plus d’intégristes de l’Evangile, de fondamentalistes de l’amour enseigné par le Christ (« aime ton prochain comme toi-même »), de radicaux des Béatitudes et des 10 Commandements, le monde tournerait nettement plus rond, non ? MB]

  18. @jejomau: je suis désolée mais j ai du mal à saisir votre commentaire.
    Pensez vous que les arabes soient des animaux enragés? Que les musulmans soient des animaux enragés? Les terroristes?
    Pensez vous que les salafistes n aient pas d âme?
    Pensez vous que la maîtrise de techniques soit garante du génie d un peuple?
    J avoue que vos comparaisons me laissent étonnée. Mais peut être vous ai je mal compris?

  19. @Arwen
    Savez-vous au moins ce qu’est la Sainte Trinité. J’ai peine à le croire.
    Reprenez le 1er Epitre de Jean et lisez bien.
    Vous le rapprochez du coran et … peut-être comprendrez-vous ?

  20. @Poil-à-gratter
    Le mot d’intégriste donné à une frange de catholiques attachés à la forme traditionnelle de la messe n’a AUCUN SENS antérieurement au Concile Vatican II.
    En ce qui concerne les croisades, les Papes eux mêmes ont appelé à la faire !
    L’Église n’a jamais interdit de se défendre ni de se porter au secours des opprimés.
    Le Christ lui même n’a jamais fait le moindre reproche aux hommes d’armes, ne leur a jamais demandé de changer de métier et à même guérit pour des Centurions !
    Votre commentaire est consternant à tous points de vue et dénote une méconnaissance autant de l’Islam que du catholicisme ou de l’Histoire.

Publier une réponse