Bannière Salon Beige

Partager cet article

Bioéthique / Homosexualité : revendication du lobby gay

La procréation est-elle un marché comme les autres ? avec Marianne Durano

Partager cet article

6 commentaires

  1. Démonstration implacable. Le livre semble passionnant.

  2. Dommage qu’elle n’ait pas parlé du droit de l’enfant ,et du désir de l’enfant, qui naitra un jour ,d’avoir un père et une mère

  3. Curieusement lorsqu’il s’agit d’avortement les hommes n’ont pas le droit à la parole : « pas d’utérus, pas d’opinion ».
    Pourtant ici, personne ne s’offusque de voir deux mâles, déployer toute leur science du dénigrement et de la dérision pour conspuer sans vergogne une femme qui ose se poser des questions sur la marche forcée vers toujours plus d’aliénation du corps féminin par la technique.
    Confits dans l’émotion, incapables d’argumenter, ils recourent à l’astuce habituelle dans l’espoir de la réduire au silence : ils accusent son discours d’avoir des « relents ». Les parangons de la tolérance sont en vérité des modèles de sectarisme.

  4. Toujours la même chanson et le même décor: la méchante et les dix gentils !
    On en a ras le bol !
    Cette femme est bien courageuse d’avoir accepté un tel scénario…BRAVO à elle !
    Le showbiz nous démontre une fois de plus que pour être des leurs il faut être c…
    Dommage !

  5. On remarquera ici l’acharnement de deux mâles sur une jeune femme qui pourrait être leur fille. Pas très féministe, comme attitude…

  6. Avant c’était : nos désirs sont des ordres.
    Maintenant c’est : nos désirs sont des lois.
    Et demain ?

Publier une réponse