Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

La presse unie autour de Notre-Dame de Paris

La presse unie autour de Notre-Dame de Paris

Le Salon Beige est visité chaque jour par plusieurs dizaines de milliers personnes qui veulent participer au combat contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme.

Je ne souhaite pas que le Salon Beige devienne une galerie commerciale avec des publicités voyantes, mais au contraire qu’il reste un outil de combat culturel.

Le Salon Beige est un lieu où chacun trouve les informations et les argumentaires dont il a besoin pour sa réflexion personnelle. C’est un lieu gratuit et une bibliothèque de référence vivante.

Si chaque personne lisant ce message donnait, notre levée de fonds serait achevée en une heure.

Aujourd’hui, je vous remercie de faire un don de 5€, 20€, 50€ ou de tout autre montant à votre portée, afin que le Salon Beige puisse poursuivre son combat.

Merci,

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

8 commentaires

  1. On nous annonce les dons de grands mécènes (Pinault, Arnaud) pour des montants impressionnants. Mais quand on regarde les dispositions de la loi de finances 2019, on peut y trouver la disposition suivante :
    “Les entreprises qui effectuent des versements à des organismes visés à l’article 238 bis du CGI peuvent bénéficier d’une réduction d’impôt égale à 60 % du montant du versement, dans la limite de 5 ‰ de leur chiffre d’affaires.”
    Je pense que la belle générosité de ces grandes familles sera intégralement couvert par cette disposition.
    Le citoyen anonyme, non imposable comme il y en a tant et qui fera un don sur son nécessaire (comme la veuve du Temple) n’aura aucun retour puisque il peut prétendre à une réduction d’impôt et non un crédit d’impôt. Pour un non imposable, c’est donc plus admirable que pour les mécènes qui seront remboursés à 60 % de leur belle générosité.

  2. Bien d’accord avec Jacquel:”que ta manigance ne sache pas ce que donne ta main droite”, et c’est facile de faire une obole quand on est plein aux as

  3. Certes, F.Jacquel.Mais la spontanéité du don de 100 millions d’euros de la famille Pinault est également admirable. Que tous les autres milliardaires français en fassent donc autant. La primauté évangélique de l’obole de la veuve n’annule pas la splendeur du don des riches à condition que, comme elle, ils ne s’en glorifient pas.

  4. Description de l’incendie par Victor Hugo (Notre-Dame-de-Paris) : qui dit mieux?
    « Tous les yeux s’étaient levés vers le haut de l’église. Ce qu’ils voyaient était extraordinaire. Sur le sommet de la galerie la plus élevée, plus haut que la rosace centrale, il y avait une grande flamme qui montait entre les deux clochers avec des tourbillons d’étincelles, une grande flamme désordonnée et furieuse dont le vent emportait par moments un lambeau dans la fumée. Au-dessous de cette flamme, au-dessous de la sombre balustrade à trèfles de braise, deux gouttières en gueules de monstres vomissaient sans relâche cette pluie ardente qui détachait son ruissellement argenté sur les ténèbres de la façade inférieure. À mesure qu’ils approchaient du sol, les deux jets de plomb liquide s’élargissaient en gerbes, comme l’eau qui jaillit des mille trous de l’arrosoir. Au-dessus de la flamme, les énormes tours, de chacune desquelles on voyait deux faces crues et tranchées, l’une toute noire, l’autre toute rouge, semblaient plus grandes encore de toute l’immensité de l’ombre qu’elles projetaient jusque dans le ciel. Leurs innombrables sculptures de diables et de dragons prenaient un aspect lugubre. La clarté inquiète de la flamme les faisait remuer à l’œil. Il y avait des guivres qui avaient l’air de rire, des gargouilles qu’on croyait entendre japper, des salamandres qui soufflaient dans le feu, des tarasques qui éternuaient dans la fumée. Et parmi ces monstres ainsi réveillés de leur sommeil de pierre par cette flamme, par ce bruit, il y en avait un qui marchait et qu’on voyait de temps en temps passer sur le front ardent du bûcher comme une chauve-souris devant une chandelle. »

  5. “À condition qu’ils ne s’en glorifient pas”.
    Certes, mais quand M. Antoine ARNAULT est complaisamment interviewé par BFMTV et qu’il explique qu’il est prêt à mettre tous ses experts à disposition de la reconstruction, est-ce de la glorification ou de la simple et honorable information ?…
    🤨🤨🤨

  6. F. Jacquel: Dieu seul le sait.

  7. Comme le faisait remarquer l’éditorialiste de France-info chargé de la revue de presse de mardi matin, de toute la presse régionale, nationale et internationale un seul n’a pas souhaité faire sa “UNE” sur ce sujet et ni de donner un message de compassion, c’est “L’humanité” le journal du Parti Communiste Français ……. Ça vous étonne ?????….. !!!!

  8. Ma grande crainte, c’est que ces donateurs imposent leur propre vision de la reconstruction de Notre Dame qui à mon humble avis, doit absolument être reconstruire à l’identique, quelque soient le temps et l’argent nécessaires.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services
Copied!