Bannière Salon Beige

Partager cet article

Médias : Désinformation

La presse : une conspiration d’un petit nombre

De Chesterton :

"La vérité concernant la presse, c’est qu’elle n’est pas telle que son
nom la désigne. Elle n’est pas « la presse populaire ». Elle n’est pas
la presse publique. Elle n’est pas davantage un organe de l’opinion
publique. Elle est une conspiration ourdie par un petit nombre de
millionnaires qui se sont entendus sur ce que cette grande nation (à
laquelle nous appartenons) doit savoir sur elle-même, ses amis, ses
ennemis
. La boucle n’est pas tout-à-fait complète pour être exact (il
existe encore quelques journaux honnêtes défendant courageusement
d’anciennes valeurs), mais elle l’est suffisamment pour qu’on puisse
considérer ce système de propagation des nouvelles comme un monopole de
fait
. Si bien que le lecteur de journal reçoit toutes ses informations
et ses mots d’ordre politiques de ce qui à l’heure qu’il est constitue
plus ou moins consciemment une sorte de société secrète, composée d’un
très petit nombre de membres disposant de beaucoup d’argent."

Partager cet article

21 commentaires

  1. Voilà pourquoi il ne faut plus dépenser 1 centime pour ces gens qui nous manipulent en nous crachant leur venin. Il faut fairepart cette presse parisienne, aristocratique de 1798 …

  2. Je confirme.

  3. Chesterton, un regard si fin, toujours exprimé par des mots tellement justes… quand il a parlé, on ne sait plus quoi ajouter.

  4. Tout à fait d’accord avec ce texte, les lecteurs du salon beige, les activistes de la manif pour tous et leurs sympathisants, dont je suis, seraient bien inspirés de ne plus soutenir cette entreprise de désinformation de masse en cessant sine die, de s’abonner à toutes les formes papier ou vidéo de la PRAVDA dans toutes ses éditions.
    De toute façon en tant que contribuables, nous payons déjà 2 milliards par an de soutient gouvernemental à la presse écrite, soit 4% de notre IRPP !

  5. Qui sont les propriétaires du Figaro et de Valeurs actuelles ???

  6. Face à la désinformation organisée, une seule solution : salon beige !

  7. Merveilleux Chesterton qui nous rappelle que “le roi est nu” à la manière du petit enfant du conte.

  8. C’est bien pourquoi il est inadmissible que le contribuable verse de l’argent à tous ces médias, permettant à des titres moribonds et nauséabonds de survivre sans besoin de lecteurs tout en assurant le gite et le couvert à toute une petite classe gauchiste issue d’écoles qui les trient soigneusement.

  9. Il semble que jusqu’en 2006, Sud Communication (dont le propriétaire était Pierre Fabre) en était actionnaire à 66%. Depuis 2006 les 33% restants de Dassault ont été cédés à Sud Communication : http://fr.wikipedia.org/wiki/Valeurs_actuelles

  10. Il faudrait dire aux lecteurs en quelle année ce texte a été écrit : 1917, Il y aura bientôt 100 ans !
    Et pourtant, il reste « vérité » même s’il faut étendre son champs aux médias en général et aux technologies d’aujourd’hui…
    Il faudra s’en souvenir en 2017, lors des élections et ne pas se laisser manipuler par le ronron des médias, de l’argent et des puissants, en un mot par ceux qui font de la politique une profession d’aubaine…
    Je ne suis abonné à aucun de ces « grands » médias institutionnalisés mais suis adepte de la ré-information si présente sur la toile grâce à vous et à tant d’autres de plus en plus nombreux.

  11. Je voudrais faire signaler que ce n’est pas simplement des millionnaires qui organise cela, les grande télévisions, celles qui sont cité par les politiques, qui se citent les uns les autres et on des chaînes assez accessibles, sont presque tous soit affilé à l’Etat soit a des ONG, ONG qui dépende de l’ONU.

  12. Je m’interroge sur les raisons qui, depuis quelques semaines, poussent la presse écrite et audiovisuelle à nous vendre Manuel Gaz comme la personnalité politique la plus populaire auprès des Français. Quels sont les réseaux d’influence qui ont misé sur cet ambitieux forcené dont les qualités politiques sont rien moins qu’évidentes. Naguère, lors d’un débat avec Marine Le Pen, on l’a vu jouer piteusement la défensive. En vérité, il semblait avoir la tête ailleurs : “Est-ce que mon profil gauche est aussi séduisant que mon âme est belle ?”

  13. Pas pris une ride, au contraire, c’est de plus en plus actuel et de plus en plus évident. Tout ou presque est mensonge, dans ces media de la “fricocratie”, et quand il y a quelque chose de vrai c’est presque pire, tant la vérité est déformée, mêlée au mensonge pour en faire un mélange infâme et informe où les esprits les plus avertis eux-mêmes se perdraient s’il était possible.

  14. valeurs actuelles est un des rares journaux honnetes

  15. Extraordinaire Chesterton : appel à être attentif aux manipulations de l’information, y compris celle qui provient de la nébuleuse des blogs.
    Il nous dit que n’est pas la nature du média qui fait son objectivité, mais son indépendance.

  16. Je suis d accord, sans oublier France Television…Pour le Figaro c est tout juste…

  17. On nous vend Manuel Gaz comme le ministre le plus populaire parce qu’il a parfois des paroles sécuritaires de droite, mais que les médias savent qu’il fait une politique de gauche.
    Le Système espère ainsi qu’on votera stupidement pour lui (comme on le fait depuis 40 ans pour ses copains) et, qu’une fois élu, il pourra appliquer sa politique

  18. Et les radio ! : fréquemment je zappe sur les journaux de 7h et de 7h30 ou 8h et je trouve très souvent le même texte à la virgule près récité avec une intonation telle qu’on pense que c’est un texte pensé et dit, mais il faut savoir qu’un journaliste (une des dernière niche fiscale et pour cause …) a un chef qui est responsable de ce qui se dit et qui virerait un journaliste dissident. Ce chef-journaliste répond lui-même au Comité de Direction qui répond aux actionnaires qui sont ceux qui tirent aussi les ficelles des gouvernements. Et quand il y a de la critique c’est qu’un politicien a été désigné à la vindicte populaire pour être abattu en flamme.
    Radios, presse écrite et télé pilotent l’opinion, elle ne rend pas compte des réalités.

  19. Les médias en France:
    – appartiennent à l’état ou à des milliardaires
    – sont très largement subventionnés par l’état
    – ont une immense majorité de journalistes de gauche
    Ils se nourrissent en grande partie des informations fournies par l’AGENCE FRANCE PRESSE.
    Exemple: prenez un sujet d’actualité au hasard et faite une recherche sur Internet, vous verrez que les divers journaux font des articles quasiment identiques car ils proviennent en grande part de l’AGENCE FRANCE PRESSE.

  20. Jean Theis
    C’est la tactique bien connues des statistiques truquées, qui consiste à sélectionner un panel de personnages choisis d’avance et de tendance korrecte.
    Bien souvent les naïfs n’y voient que du feu.

  21. rotschild propriétaire de Libération, cherchez l’erreur..
    Bergé du Monde,…

Publier une réponse