Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : International

La préférence indigène en Suisse

Lu sur le blog d'Yves Daoudal :

"Depuis le 1er juillet, les entreprises suisses doivent mettre en œuvre la « préférence indigène ». C’est le résultat du long processus de l’initiative populaire « contre l’immigration de masse », lancée par l’UDC (et combattue par tous les autres partis) en 2011. En 2012 l’UDC remettait les 100.000 signatures nécessaires. L’initiative a été votée (de justesse) le 9 février 2014. Il a fallu trois ans pour que les autorités réussissent à concocter une loi négociée avec l’UE qui respecte plus ou moins l’initiative populaire sans s’attirer les foudres de Bruxelles et de la Cour européenne des droits de l’homme (au nom de la "liberté de circulation").

Finalement, la loi impose la « préférence indigène » aux métiers qui ont un taux de chômage supérieur à 8%. Cela jusqu’en 2020, où le taux sera abaissé à 5%. En pratique, les employeurs (sous peine de lourdes sanctions financières) doivent annoncer les postes vacants aux offices régionaux de placement, et pendant cinq jours seuls les résidents suisses peuvent consulter ces offres d’emploi. La plupart des médias continuent de tirer à boulets rouges sur cette disposition xénophobe anti-européenne qui ne sert à rien puisque le taux de chômage en Suisse est de 2,4% et qu’il n’y a aucun secteur qui soit concerné, mais la réalité est que plusieurs secteurs ont un taux de chômage supérieur à 8%, et que tant le secrétariat d’Etat à l’Economie que l’Association des offices du travail s’attendent à un effet bénéfique…"

Partager cet article

6 commentaires

  1. Un état indépendant et souverain doit négocier longuement sa législation avec des instances étrangères. Voilà le triste constat!!!

  2. Bravo ! Vive les suisses et la préférence nationale !
    TOUS les immigrés islamistes qui arrivent chez nous parce que Bachar leur met la pilée doivent REPARTIR !
    Qu’ils aillent voir leurs cousins d’arabie saoudite ou du qatar !

  3. Une population qui peut, à la marge, donner son avis et le faire respecter, on rêve d’en avoir autant dans notre pays des droits de l’homme qui donne des leçons à la Terre entière !

  4. Cela fait des années que la Suisse le pratique !
    Ce n’est pas un scoop.

  5. Vive la préférence nationale ! Ca va dans le bon sens, un point c’est tout ! Mais il faut savoir aussi qu’en Suisse, tous les métiers “fatigants” et où on se salit sont regardés de haut par les Hélvètes 100 % pur emmenthal, trop contents de voir les étrangers venir parfois de loin pour les accepter…
    Va falloir se faire à l’idée qu’habiter dans un chouette chalet confortable et manipuler les poubelles, ça peut être compatible !

  6. la gauche tire à boulets rouges contre cette mesure de bon sens!
    rappelons qu’en France la préférence nationale avait été voté à l’initiative de Léon Blum!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services