Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

La position économique du FN reste à éclaircir

Jean-Marie Le Pen est interrogé dans le JDD, à l'occasion des 40 ans de fondation du parti. Extraits :

"Si nous avions le même mode de scrutin que 25 des 27
pays européens, le FN aurait 120 députés aujourd'hui
. Mais la France est
le seul pays a utilisé le scrutin majoritaire à deux tours. C'est un
système castrateur, dont la conséquence navrante est que les citoyens se
sentant peu ou mal représentés se désintéressent des élections. Ainsi,
le lien entre le peuple et la politique se distend. Et au moment où on
aura besoin de lui, on l'appellera au secours mais il ne viendra pas. […]


Dans le programme économique du FN en 1973, le FN est clairement
libéral et on vous appelait même, dans les années 1980, le "Reagan
français". Pourtant, votre parti est aujourd'hui étatiste et
interventionniste

Je suis toujours pour moins d'Etat mais mieux
d'Etat
. Mais attention, en régime socialiste, sous François Mitterrand,
le Front national était plus libéral. A l'inverse, en régime libéral ou
ultra-libéral, il est plus étatiste. Nous nous équilibrons par rapport à
des positions que nous jugeons excessives. Mais ce n'est pas
incohérent. […]"

Tous les libéraux pensent pourtant que nous ne sommes pas en régime libéral ou "ultra-libéral".

Partager cet article

12 commentaires

  1. Il n’est pas bon de nier l’évidence.

  2. Il est ultra-libéral en haut pour les spéculateurs, mais en bas antilibéral, pour les entrepreneures, les petits patrons…

  3. @ l’anarcho: Absolument.
    Globalement, j’implore les lecteurs de se rendre compte que le Front National est la SEULE SOLUTION ELECTORALE pour que SURVIVE la France et ce depuis quarante ans.
    On peut toujours attendre “les cosaques et le Saint-Esprit”, et je sais que rien ne se fera sans prier ce Dernier.
    Mais nous n’avons pas le droit de tenter le diable en refusant la solution du BON SENS.

  4. Si, cher Jean-Marie LE PEN, c’est totalement incohérent : comment croire en effet que le passage de l’UMP au PS ou le contraire, ait chaque fois fait passser la France du libéralisme au socialisme et vice-versa. Dire cela est absurde, car cela reviendrait à admettre :
    – 1/ que les changements de majorité modifient substantiellement la politique de la France en matière économique et fiscale.
    – 2/ qu’il est donc inutile de voter FN, puisque tout changesans le FN au pouvoir…. . du tout au tout, au point que le FN n’aurait comme utilité que d’être le simple contrepoids de rééquilibrage.
    La vérité est que le FN, comme la droite n’ose pas se dire libéral en économie, parce que sur ce point, depuis le passage des énarques Nlle droite dans les années 80, le FN a adopté le compromis historique de la Vème République, qui est que la gauche gère le social et donc la protection sociale, soit l’équivalent du budget de la nation chaque année. Ces énarques ”horlogers” ont été remplacés maintenant par deux autres énarques chevénementistes, de même conception étatiste et dirigiste, car de même ignorance de ce qu’est l’économie et de ce qu’est le libéralisme.
    Il est triste que Jean-Marie Le Pen qui fait fait preuve de tant de lucidité sur le monde et la France, se refuse à remettre en cause l’héritage gaullo-communiste, car c’est bien de cela qu’il s’agit.
    Or tant que ce compromis historique de 1945 prolongé en 1958, puis 1968, ne sera pas dénoncé et combattu, la droite classique ne pourra jamais réformer la France, mais le FN non plus : comment pourrait-il s’attaquer s’il venait au pouvoir, aux effets dont il justifie et admet les principes et les causes ?
    Sans parler que sur un plan strictement politique et électoral, cette position du FN favorise toutes les ambiguïtés et les compromis de la droite classique. Q’est qui en effet établit un clivage de fond entre les deux ? L’€urope ?
    Rigolade de dénoncer la perte de la souveraineté du peuple, quand l’Etat et ses monopoles le privent de ses libertés naturelles depuis 50 ans, voire plus.
    Il n’y a pas que la souveraineté de l’Etat et de son appareil qu’il faut défendre face à l’Eurofédéralisme, mais il faudrait aussi défendre les libertés des Français face à leur Etat, socialisant et jacobin bien avant Bruxelles.

  5. La concurrence avec des douanes : oh que oui
    L’anarchie mondialiste : 3 fois non

  6. “Tous les libéraux pensent pourtant que nous ne sommes pas en régime libéral ou ultra-libéral”. Comme vous avez raison Michel Janva ! Je suis chrétien, conservateur et “libéral”, mais uniquement au sens “économie libre de marché”. Les dépenses et subventions de l’appareil de l’Etat français (sécu, avortement, etc.) sont un vrai scandale depuis plus de quarante ans. Je ne comprends toujours pas cette allergie de nombre de Français à l’économie libre. Reagan avait cent pour cent raison…

  7. la France est hélas profondemment installée dans le socialisme depuis des décennies !
    lire absolument le livre de PHILIPPE NEMO “La France aveuglée par le socialisme”
    parut fin 2011
    vite…………….

  8. Tous les libéraux pensent que nous ne sommes pas régime libéral… nous sommes en quoi alors, en régime collectiviste ? Arrêtons, le libéralisme et le libre-échangisme ont fait assez de mal comme ça ! Nous crevons du capitalisme usuraire et spéculatif !

  9. Nous sommes étatistes à l’intérieur, mais bien ultra-libéraux vis-à-vis de l’extérieur (libre-échange sans frein). Ce n’est pas être socialiste que de défendre un néo-protectionnisme économique.
    Ce n’est pas la première fois que je suis surpris de ce que le Salon beige ne fasse pas cette distinction.
    [Cette distinction n’a pas de sens. Il s’agit d’un capitalisme d’Etat, une collusion entre l’Etat de type socialiste et les grands capitaux, avec des grandes entreprises dont les dirigeants sont nommés par l’Etat. MJ]

  10. Lire surtout “La droite impossible” d’Yves-Marie Adeline. C’est une démonstration magistrale que la république est faite par et pour la gauche.

  11. Nous ne vivons hélas pas dans un environnement économique libéral. L’anarcho a raison. Mais attention, ne pas confondre libéralisme économique basé sur la responsabilité et la liberté de chaque individu, et capitalisme de copain. Les banques et tout ce système sont liés avec l’Etat, c’est un système verrouillé.
    Je n’aime pas ce que dit Marine Le pen, car elle critique l’ultra libéralisme alors que nous vivons dans une social démocratie pure et dure. Enfin, elle critique la mondialisation, alors qu’il n’y a jamais eu autant de barrière douanière entre les états (sauf au sein de l’UE).
    Le FN nouveau est socialiste, que l’on veuille ou non.

  12. “Tous les libéraux pensent pourtant que nous ne sommes pas en régime libéral ou “ultra-libéral”
    vous ne vous attendez quand même pas que les libéraux admettent que les socialistes professent les mêmes idées q’eux….

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services