Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

La pornographie pour tous avec la complicité de Laurence Rossignol

De François Billot de Lochner :

"Le « marché pornographique » connaît une croissance continue, et semble promis à un avenir radieux : les pornocrates et autres pornosophes peuvent être satisfaits.

Ces derniers, pourtant, devraient être poursuivis de façon impitoyable, puisque le nouveau code de procédure pénale, au travers de son article 227-24, réprime avec une grande sévérité ceux qui fabriquent, diffusent ou promeuvent les matériaux pornographiques.

Ils jouissent pourtant d’une impunité quasi-totale : les journaux, publicités, livres, télévisions, radios à caractère pornographique connaissent une folle expansion. Cerise sur le gâteau, l’Internet fournit la possibilité, par écrans, smartphones et autres tablettes, d’assouvir toute passion pornographique, en tous temps et en tous lieux. 

Quelques pays ont tenté, timidement, de prendre des mesures de restriction. Ainsi, David Cameron a réussi à organiser un blocage partiel des sites pornographiques, déclenchant la fureur des porno-libertaires, alors même que les mesures prises restent fort peu contraignantes.

La Russie de Vladimir Poutine, de son côté, semble plus volontaire : il y a quelques jours, un tribunal a ordonné la fermeture, sur tout le territoire russe, du site mondial pornographique Porn Hub. À ceux qui critiquent cette décision, le service de surveillance des médias russes répond qu’il vaut mieux se faire de vrais amis, plutôt que de naviguer dans du mensonge virtuel…

La France, quant à elle, s’est réveillée il y a quelques mois, par la grâce d’un député communiste, Jean-Jacques Candelier, qui souhaitait que le fléau que représente la pornographie pour la jeunesse soit amoindri par la mise en place d’un système à l’anglaise. La réponse vient d’être donnée, par la bouche du secrétaire d’État à la famille, Laurence Rossignol : il n’est pas question de bloquer quoi que ce soit, et le modèle anglais n’est pas à suivre. Quant au modèle russe, le ministre n’en parle pas : on ne va quand même pas parler de cette Russie et de ce Poutine, le dictateur le mieux élu des dirigeants européens, si populaire dans son pays et pornophobe déclaré…

Des arguments spécieux

Quels sont donc les arguments du secrétaire d’État ?

– S’il faut protéger les enfants, il faut aussi protéger les libertés individuelles : toute décision ne peut donc être prise que par la justice. Ce que ne dit pas Mme Rossignol, c’est que la justice, depuis des décennies, fait preuve d’un laxisme absolu en la matière, et ignore délibérément les articles du code pénal qu’elle est censée appliquer.

– Les sites pornographiques, à ses dires, sont difficilement blocables. En pratique, la Russie démontre le contraire : ce n’est qu’une affaire de volonté.

– Le choix des sites à interdire pose problème, ajoute-t-elle. En réalité, ce choix ne pose aucun problème : le site pornographique se « caractérise », hélas, avec une grande facilité. Nul besoin d’avoir fait l’ENA ou Polytechnique pour faire ce choix, du moins faut-il l’espérer.

– Autre argument majeur : des mesures de préventions font plus, notamment « les actions de déconstruction des stéréotypes ». Il fallait y penser.

Cela dit, le secrétaire d’État indique qu’il faut appliquer le code pénal, et donc réprimer : l’intention est louable, mais sa réalisation illusoire, compte-tenu de ce qu’il déclare concomitamment à cette noble formulation."

Partager cet article

14 commentaires

  1. Il faut bien saisir à quel point la pornographie détruit *neuronalement* la capacité d’empathie (reconnaître la personne, la respecter, se mettre à sa place) et de contrôle de soi (différer, repousser, hiérarchiser), et donc d’aimer en vérité. A ce titre, elle est un ennemi mortel.

  2. la société ne peut plus rien attendre des politiques, ils n’ont pas la force d’âmes pour cela
    le nerf de la bataille contre la pornographie est financier, il faut saisir la justice et cela demande de gros moyens!
    les lobbys nous anesthésient avec le racisme, l’égalité ou la liberté individuelle et nous nous détournons des autres périls pour la jeunesse; la pornographie et la drogue!
    la pornographie fait plus de ravage que la théorie du genre, je suis étonné du bon des jeunes à ce sujet!

  3. La pornographie fait partie des armes propres à cette culture de mort et de déshumanisation qu’on veut nous imposer. C’est le grand Soljénytsine qui a dit je crois “qu’on tenait mieux enfermée une nation avec la pornographie qu’avec des miradors”…
    L’incroyable lâcheté, le refus caractérisé même de nos “zélites” de vouloir défendre et protéger les plus petits, nos enfants et ceux des autres, est pour moi l’objet d’un immense dégoût et l’incitation à une colère noire. Notre Seigneur Jésus-Christ l’ a dit :”Ce que vous faites aux plus petits d’entre les miens, c’est à moi que vous le faites”…
    La nébuleuse porno-libertaire est un fléau qui méprise et utilise à des fins lucratives les enfants, la femme, l’être Humain.
    Des chefs d’Etat, des responsables politiques dans d’autres pays ont choisi de se battre contre la pornographie, suivons leur exemple !
    Delenda est Carthago !

  4. Mais que disait Freud ? « que les enfants qui ont été stimulés sexuellement ne sont plus capables d’être éduqués correctement. »
    Si on veut bêtifier une génération d’élèves, il faut donc absolument proposer du sexe dès le plus jeune âge avec toutes les perversions qui vont avec.
    Seul obstacle, les parents. Il faut donc les empêcher d’agir en faisant pression sur eux et en développant une propagande à travers les médias sur le bienfait de cet étalage LGBTI !
    Un programme que les communistes employaient déjà pour saborder une société de l’intérieur.
    C’est diabolique et antichrétien. Mais n’est-on pas dans une période antichristique ?

  5. Il faut néanmoins noter que le blocage administratif de sites internet est très facile à contourner.

  6. Il y a des lois
    Des juristes
    Et le droit de se défendre 50 millions de plaintes ça donnerait quoi?

  7. La pornographie est un fléau mondial. A quand une Encyclique sur le péril pornographique de dimension planétaire ?
    En attendant, de bons arguments sur le site catho : Aleteia.

  8. C’est quand même curieux qu’un site s’appelant Liberté Politique donne en exemple Vladimir Poutine. On ne peut décidément plus rien faire, en France, à droite, sans avoir l’aval de Vladimir Poutine ?
    En Arabie Saoudite aussi, ils partent en guerre contre les sites pornographiques. En Arabie Saoudite aussi, la famille royale jouit d’une “popularité” incontestée. Faut-il pour autant réclamer l’interdiction de la pornographie parce qu’elle est interdite en Arabie Saoudite ?
    Ou pour d’autres raisons, qui n’ont rien à voir ni avec l’Arabie Saoudite, ni avec Vladimir Poutine ?
    http://www.halalbook.fr/actufiche-17-2427.html
    Heureusement que nous avons la vraie droite la plus intelligente du monde !

  9. « Les sites pornographiques, à ses dires, sont difficilement blocables. En pratique, la Russie démontre le contraire : ce n’est qu’une affaire de volonté. »
    Je voudrai légèrement tempérer cette affirmation…
    Saut internet « à la chinoise », il n’est effectivement pas triviale de bloquer un site… Cela passe par la bonne volonté des FAI qui ne sont pas toujours des lumières ou n’ont pas forcément la capacité technique à mettre en place une solution potable…
    Ainsi, un grand FAI français couleur fruit met en place un simple filtre au niveau DNS pour respecter la loi… Il suffit donc de connaître l’adresse IP du site pour y accéder (ou bien changer de DNS). Si c’est du chinois pour les lecteurs du SB, croyez bien que cela ne l’est pas pour les usagers…

  10. Je suis toujours aussi étonné par ces personnes sensées être sensées, hommes politiques (de beaucoup de bords), et “élites” imposées par nos grands médias manipulateurs, qui parlent tant de liberté(s) quand cela les arrange, et je suis surtout étonné par la manière dont ils en parlent.
    Ils ne se rendent même pas compte que ce qu’ils entendent par liberté(s) est tellement vague, abstrait, à géométrie variable (et pour cause !), qu’il leur serait alors impossible, tellement ils seraient dans la contradiction, de justifier par ailleurs l’existence des lois (or notre code pénal, etc., sont bien fournis), ou du code de la route, etc. Car la façon dont ils parlent de liberté(s), chacune de ces lois, chacune de ces règles du code de la route, etc., est évidemment contraire “à la liberté / aux libertés” !
    Mais la mauvaise foi, la contradiction et l’absurdité dans leurs propos ne les dérangent manifestement pas, pourvu qu’ils arrivent à convaincre, ou au moins à faire illusion, par un passe-passe dialectique et trompeur.

  11. Rappel, au besoin: Le grand Alexandre Soljenitsyne disait qu’“on asservit bien mieux les peuples avec la pornographie qu’avec les miradors”.
    Or il savait de quoi il parlait, avec ce qu’il a subi dans les goulags du Parti Communiste de l’ex-URSS !

  12. @Myriam
    50 millions de plainte çà donnerait 50 millions de plaintes classées ! Comme avec le CESE…
    Cette justice est corrompue à cœur, tout est mis en œuvre pour bloquer l’application des lois SAUF pour les innocents ou les victimes !

  13. @ABC
    “Ils ne se rendent même pas compte…”(sic)
    Votre propre conclusion montre que c’est faux !!!

  14. Que dira -t- elle devant le Tribunal de Dieu, sachant que ce scandale entraine des âmes à leur perte éternelle.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services