Bannière Salon Beige

Partager cet article

Environnement

La politisation de la science

Yves Daoudal cite dans son hebdomadaire des extraits d'un texte de Richard S. Lindzen, titulaire de la chaire Alfred P. Sloan (Atmosphère, Océans et Climat) du Massachusetts Institute of Technology (MIT), et qui est l'un des plus éminents climatologues actuels. Il a fait partie du GIEC, dont il a démissionné avec fracas après la publication du troisième rapport, en 2001 :

"La conjonction du changement d’échelle et de l’affaiblissement de l’importance accordée à l’excellence est, d’un certain point de vue, un phénomène dévastateur, qui facilite grandement la possibilité d’une direction politique de la science, et de la création de structures soumises. Avec de telles structures, les garde-fous les plus naturels comme le contrôle par les pairs ou la responsabilisation s’effondrent, et se mettent même à contribuer à la perpétuation des défauts du système. Miller (2007) traite spécifiquement de la manière dont le système favorise tout spécialement le dogmatisme et le conformisme. Une conséquence de tout cela semble avoir été le désintérêt pour la théorie, en raison de sa difficulté intrinsèque et de sa petite échelle, au profit de la simulation (qui demande de gros investissements financiers pour mener à bien les calculs), et de l’encouragement porté à de vastes programmes affranchis de tout objectif précis. En un mot, nous sommes entrés dans un nouveau paradigme dans lequel la simulation et les programmes ont remplacé la théorie et l’observation, où le pouvoir politique détermine largement la nature de l’activité scientifique, et où le rôle principal des sociétés savantes consiste en des actions de lobbying auprès de la puissance publique pour obtenir des avantages particuliers.

Toutes ces organisations, qu’il s’agisse de sociétés savantes, de laboratoires de recherche, d’organismes de conseils (comme les académies des sciences), les agences et départements publics, et même les universités, ont des structures hiérarchiques dont le positionnement et la politique sont fixés par des conseils exécutifs très réduits, voire par une personne unique. Cela facilite grandement les tentatives de politisation de la science via l’influence que peuvent exercer de tels organismes, où une poignée de personnes (qui ne sont souvent pas même scientifiques) parlent au nom d’organisations regroupant des milliers de chercheurs, et même renforce certaines positions scientifiques spécifiques et certains programmes politiques. La tentation de politiser la science est immense, et ne date pas d’hier.

L’office météorologique britannique dispose d’un conseil d’administration, dont le président, Robert Napier, était auparavant le directeur exécutif de la section britannique du WWF. Bill Hare, un avocat et directeur de campagne pour Greenpeace, s’exprime fréquemment en tant que représentant « scientifique » de l’institut Potsdam, le plus important centre de recherche allemand sur le réchauffement climatique. John Holdren, dont l’affiliation principale est le Woods Hole Research Center (une organisation de défense de l’environnement), fréquemment confondue avec le Woods Hole Oceanographic Institution, qui est un centre de recherches), est aussi professeur d’administration à Harvard et a été président de l’association américaine pour l’avancement des sciences. Il été le porte-parole de l’administration Clinton-Gore sur le réchauffement climatique."

Vous souhaitez que votre patrimoine serve à défendre vos convictions, plutôt qu'être dilapidé par un Etat prédateur et dispendieux ?

Savez-vous que le Salon beige est habilité à recevoir des legs ?

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services