Bannière Salon Beige

Partager cet article

Europe : politique / France : Politique en France

La politique européenne menée en France est la première cause structurelle du mouvement des gilets jaunes

La politique européenne menée en France est la première cause structurelle du mouvement des gilets jaunes

Selon Thibaud Collin, dans une tribune de Valeurs Actuelles :

[…] Comme le dit Marcel Gauchet dans Comprendre le malheur français (Stock, 2016) le choix d’un euro callé sur le mark, donc trop fort pour l’économie française, joint au libre-échange mondial, à la mobilité des capitaux et des personnes a été et est source de délocalisation, de désindustrialisation, de multiculturalisme et de chômage. « C’est une bombe politique à retardement dont on ne sait quand elle explosera. » (p. 138) Si la procrastination et le déni du problème, ligne suivie depuis des décennies par tous les gouvernements dits « de droite » ou « de gauche » perdurent, nous irons immanquablement vers une explosion majeure. « Les gilets jaunes », c’est la colère accumulée face au mensonge de toutes ces campagnes présidentielles centrées sur « le changement » qui accouchent de gouvernements impuissants parce que corsetés par les choix européens qu’ils n’osent remettre à plat. Car pour agir, il faut préalablement vouloir retrouver la maîtrise de son destin.

Autant donc profiter des très prochaines élections européennes (mai 2019) pour poser clairement le problème et promouvoir une autre politique en Europe. La situation internationale et européenne n’a jamais été aussi favorable depuis trente ans à cette remise en cause du dogme maastrichtien. Il convient comme le préconise Ligne droite, l’excellent site animé par Bruno Mégret, de travailler à transformer l’Europe en un réel pôle de puissance, sachant enfin protéger la vie économique et culturelle des européens. Il ne s’agit pas de nier les phénomènes de la mondialisation mais de renoncer à la passivité, symptôme exemplaire du nihilisme européen actuel. 

Choisir d’installer des écluses douanières aux frontières de l’Europe, légitimes pour éviter le dumping social et écologique ; changer le statut et la mission de la BCE afin de faire de l’euro un vecteur de compétitivité pour l’ensemble des pays de la zone et non plus le seul vecteur de la puissance allemande ; réformer en profondeur les institutions pour les libérer du diktat de la Commission ; baisser les charges pénalisant les entreprises françaises et alléger la technocratie bureaucratique qui paralyse l’initiative et le travail dans notre pays.

Tout cela exigera temps, méthode et surtout courage. Tout cela exigera bien sûr un bras de fer avec l’Allemagne ; donc un gouvernement français sachant puiser sa légitimité dans les profondeurs du peuple de France en lui exposant en vérité la situation et en lui fixant un cap. Qui peut soutenir qu’une telle détermination de la France ne rencontrerait pas de puissants échos dans d’autres pays européens ?

Vous souhaitez que votre patrimoine serve à défendre vos convictions, plutôt qu'être dilapidé par un Etat prédateur et dispendieux ?

Savez-vous que le Salon beige est habilité à recevoir des legs ?

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services