Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

La place Vendôme a déjà ouvert sa salle de shoot

Partager cet article

16 commentaires

  1. Voyons, voyons… Ses plus proches voisins sont visibles derrière les vitres de son ministère sur la place Vendôme : ils sont là debouts depuis plus d’un an !
    On les appelle les #Sentinelles 😉

  2. Elle loge à coté de “MINUTE” ?

  3. L’amour de son prochain, c’est bien de le proclamer ; encore faut-il l’appliquer.
    Qu’elle lève les poursuites contre Anne-Sophie Leclère, par exemple.

  4. On ne peut pas dire qu’elle donne l’exemple de l’amour de son prochain ! Elle n’est qu’éructations de haine et insulte pour toute personne qui ne pense pas exactement comme elle.
    Elle ne supporte pas la différence. Elle se montre outrageusement raciste, cathophobe, familiphobe, etc.
    Qu’est-ce qui la “séduit” d’ailleurs, dans “l’humanité”, comme elle dit ? Un mec qui se drogue et refuse de sortir de son addiction, des homos qui forniquent, des trafiquants d’enfants et des esclavagistes, des femmes qui tuent leur progéniture, des médecins qui tuent leurs malades, des harpies qui profanent les églises… La face ténébreuse de l’humanité, quoi !
    En revanche, le beau, le bon, le vrai, elle les méprise.
    Cette mégère caricature “l’amour” jusqu’au blasphème.

  5. Le talent de la gauche est d’agiter les hautes valeurs du vrai, du beau et du généraux tout en les mettant au service de sa corruption d’esprit

  6. L’humanité déchue ne peut pas être séduisante sauf pour les amis de la mort, les enfants de l’Homicide dès le commencement.

  7. C’est ce qui s’ appelle parler pour ne rien dire.

  8. “L’humanité est séduisante,on ne peut pas vivre sans amour” Hélas.. elle est un triste spécimen de cette humanité et tous ses actes et propos contredisent ses phrases ampoulées.

  9. C’est tout à fait vrai, à la petite nuance près que cette chère dame, aime plus certains voisins que d’autres, ces derniers devant plutôt être parqués loin des yeux et…du coeur !

  10. C’est un cas type de dialectique marxiste : on dit exactement le contraire de ce que l’on pense et de ce que l’on fait.
    Et on mêle le tout avec des slogans “porteurs” pour tromper le plus de monde possible : “pour la paix”, “pour la liberté”, “pour les pauvres” ; ici c’est “pour l’amour”, de la part de Madame Taubira c’est rigolo, car c’est une personne qui semble contenir une telle densité de haine en elle.

  11. Place Vendôme : Si au moins le “plug anal” gonflable était encore là, on aurait la beauté absolue de l’art décadent côtoyant la décadence elle-même.
    Ce serait le crétinisme absolu, la bêtise faite reine sur une des plus belles places de Paris… mais je rêve.
    http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2014/10/17/31003-20141017ARTFIG00271-sculpture-de-paul-mccarthy-a-quoi-sert-le-sapin-moche-de-la-place-vendome.php

  12. Elle n’a pas dit ce qu’elle appelle amour; elle n’a pas osé ….

  13. Je ne suis pas toujours d’accord avec Michel Janva, mais je rend les armes devant cet humour ravageur.

  14. Site à garder sous le coude pour se défendre de ce genre de personnage :
    http://www.denoncerlahaine.org/
    Evidemment les créateurs, très politiquement corrects, ne songeaient absolument pas à se défendre de l’antichristianisme primaire et encore moins de la familiphobie.

  15. “La place Vendôme a déjà ouvert sa salle de shoot”
    Et bien les voisins…vous adorent…
    un peu d'”Amour” à la Taubira….dans la seringue….
    c’est le fameux “Baiser de mort”!
    Il y a des sans-culottes…qui ont bradé…
    “la veuve”…pour la seringue.

  16. J’imagine que dans les seringues c’est de l’amour qu’on perfuse ?
    J’imagine que ces drogués ont connus des parents aimants et s’aimants leur proposant une vie de combat pour l’amour, une vie d’engagement pour les autres, une vie où on ne devient pas un baisodrome et où on n’éjecte pas scapel militari les échecs de ses contraceptions non prises? Une vie où l’on ne cherche pas à savoir si on est à voile ou à vapeur avant que de chercher à devenir, une vie où l’on de porte pas de la marque pour évier de penser qu’on ne marquera pas l’humanité de ce qu’on a donné pour elle….
    Et j’en passe…un amour sans doute qui cède devant une addiction parce que à force de vendre une société sans idéal, virtuelle on n’a pas su donner envie d’y vivre à nos enfants, on en a fait des consommateurs morts vivants qui se savent plus être heureux de leurs efforts!
    Un amour qui préfère donner d’oublier qui l’on est devenu plutôt que de ne plus jamais permettre à personne de se perdre dans l’indifférence générale….
    “Opium du peuple qu’y disaient….”
    Cet Opium là au moins il faisait du Bien !

Publier une réponse