Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement

La pilule lui cause une embolie pulmonaire

Lu dans le Monde :

"Pour Sophie et ses parents, les fêtes de Noël ont cette année un goût " particulièrement savoureux ".
Le goût du bonheur qui a failli disparaître, emporté par l'acné, une
pilule contraceptive de quatrième génération
, un médecin bien léger et
le scepticisme général.

Pour se débarrasser de quelques boutons
disgracieux, Sophie, 21 ans, étudiante en deuxième année d'école de
commerce, à Nantes, consulte le 24 octobre une généraliste de la ville.
Elle souhaite prendre la pilule pour la première fois. La généraliste
lui prescrit d'emblée la pilule Jasmine des laboratoires Bayer – que la
pharmacienne remplacera ensuite par son générique, Convuline, du même
laboratoire. Une pilule de quatrième génération qui, comme celles de
troisième génération, ne doit jamais être prescrite aux nouvelles
utilisatrices en première intention,
selon les recommandations répétées
de la Haute Autorité de santé – les pilules de seconde génération
présentent moins de risques de thrombose (Le Monde du 14 décembre).

[…] Un mois après s'être vu prescrire Jasmine, elle retourne
consulter sa généraliste, lui décrit cet inhabituel essoufflement, lui
demande même si elle doit poursuivre la prise de sa pilule, ne percevant
aucune amélioration de son acné. Réponse ? Continuer. " Et comme j'avais le rhume, elle m'a donné un pschitt pour le nez et un sirop. " Les symptômes perdurent. […]

Retour chez sa généraliste, le 15
décembre. Qui l'ausculte, ne voit rien, lui demande de fléchir trente
fois les genoux, puis de remonter, avant de la laisser seule dans la
pièce. " A la dixième, raconte Sophie, je suffoquais tellement
que j'ai cru que j'allais mourir. Quand elle est revenue, elle ne
parvenait même plus à compter mon pouls, j'étais à plus de 180
pulsations minute."
Effectivement, vous faites de la tachycardie,
conclut le médecin, qui l'envoie consulter un cardiologue et faire des
analyses de sang pour contrôler sa thyroïde. Analyses auxquelles un ami
de la famille, médecin, contacté entre-temps par la maman, prend la
salutaire initiative d'adjoindre un dosage des D-dimères, marqueurs de
l'embolie pulmonaire. Leur taux se révèle explosif.

Sophie appelle le SAMU " un peu en panique ".
Parle de ses essoufflements, de la pilule Jasmine qu'elle prend depuis
deux mois, des D-dimères… Le médecin régulateur se gausse et se fait
longuement prier avant d'envoyer un véhicule. Direction les urgences du
CHU de Nantes. Face à une spécialiste de médecine interne, Sophie
re-raconte les essoufflements, la pilule, les D-dimères, l'article du Monde" Sensationnalisme, désinformation ! ",
balaie le médecin. Elle est au courant de tout cela depuis bien
longtemps. Il ne faut pas prendre pour argent comptant ce que raconte la
presse qui affole inutilement. Bref, " si l'on devait faire passer des angioscanners à toutes les femmes sous pilule, on n'aurait pas fini ! "

A
force d'insister, et grâce à l'arrivée de son père, Sophie arrache au
médecin sceptique cet examen de visualisation des vaisseaux sanguins.
Pour découvrir que ses deux poumons sont plein de caillots. Embolie
pulmonaire bilatérale
" Après, le médecin ne nous a plus reparlé de l'article. " La pilule et l'avion sont incriminés. Deux jours d'hospitalisation, six mois de traitement anticoagulant... […]

Depuis ce miraculeux 17 décembre aux urgences, Sophie parle pilule avec toutes ses amies et diffuse l'information sur Facebook. […]"

Partager cet article

6 commentaires

  1. “La pilule libère la femme;elle ne peut pas être nocive”Elle est de gauche etc…
    Bel exemple d’aveuglement du corps médical par préjugé politique. C’est gravissime quand le respect élémentaire de la nature est considéré comme réactionnaire, voir fasciste et allons y carrément: néonazi.Hommage à SS Paul VI pour son courageux avertissement de 1968.Le vrai révolutionnaire, c’est lui…

  2. Il y a un an , ma fille a failli mourir exactement dans les mêmes circonstances . Elle aussi revenait d’un voyage en avion et prenait cette pilule . Elle aussi avait des caillots dans chaque poumon ! ( diagnostiqués par une syntigraphie à Nantes )Et elle aussi n’avait pas été prise au sérieux !
    Elle doit la vie à sa soeur aînée qui lui a parlé d’une éventuelle phlébite . ( qui s’est avérée réelle et qui a dégénéré en embolie pulmonaire à cause du temps perdu ).
    Elle a été protégée , sans aucun doute !

  3. Que tout cela est triste !
    Triste de constater que ces mères et ces filles qui pleurent aujourd’hui sont souvent celles-là même qui hier riaient du discours “rétrograde” de l’Église sur ce sujet. On voit aujourd’hui que l’orgueil de quelques uns conduit à la perte de beaucoup.
    De tous temps, les prophètes ont été la risée de leurs contemporains. Paul VI en fut un.
    Quant aux laboratoires, Servier a été jeté en pâture, comme os à ronger ; par contre, il est à craindre que ceux-ci seront protégés, pour des raisons idéologiques.

  4. Et dans les commentaires du “Monde” on put lire ce propos de lecteur “Attention à ne pas jeter la pilule avec l’eau du bain La contraception a été une grande avancée pour les femmes !”
    Ces prétendus médicaments (quelle maladie soignent-ils?) ne sont pas du tout une avancée pour les femmes; à la rigueur pour les hommes, qui se dédouanent ainsi de toute éventuelle responsabilité … puisque “elle n’avait qu’à prendre la pilule”
    Les féministes sont obtuses, et en une génération n’ont rien fait pour faire évoluer les mentalités masculines dans le sens d’une plus grande responsabilité: jouir sans entrave continue à être proposé comme une saine devise.

  5. Les catholiques qui vont manifester le 13 Janvier peuvent se préparer en priant et jeûnant pour demander à Marie d’aider notre pays.
    Si elle donne un “coup de pouce”, on peut penser que le bâton que nous avons nous-mêmes forgé ne s’abattra pas sur ce beau pays.
    Mais qu’elle accorde ou non son aide, nous pouvons nous poser des questions sur notre attitude personnelle depuis bien des années….
    Qu’ai-je fait en matière de contraception à titre personnel ?
    Ai-je écouté ou délibérément ignoré la voix de l’Eglise sur ces questions ?
    Ai-je transmis à mes enfants et notamment à mes filles cette vérité sur l’amour humain qu’a développé JP II de façon si magistrale?
    Bref ! ai-je été à la hauteur de l’enjeu ? ai-je conscience que “ceux d’en face” ne sont pas des ennemis personnels, mais des esprits égarés qui ont besoin de la lumière de l’Evangile ?
    Que la loi passe ou non, ai-je conscience que c’est à un changement radical dans beaucoup de mes comportements que je suis appelé dans un futur immédiat ??
    Réponse dans les semaines à venir : ou bien nous, les catholiques, nous reviendrons à nos vomissures et ce ne sera que partie remise…. ou il s’agira peut-être d’une possibilité de redressement à venir !

  6. jpr Je n’ai jamais pris la pilule ! Et nos enfants ne nous écoutent pas !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]