Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

La phrase du jour

Elle est de Fadela Amara, à propos du débat sur l'identité nationale :

"Il est bon de savoir qu'est ce qui fait qu'on est Français."

La langue française peut-être ? Le Parisien corrige la phrase dans son titre :

"Fadela Amara : "Il est bon de savoir ce qui fait qu'on est français"."

Partager cet article

15 commentaires

  1. ou, tout aussi bien, à la Sarközy: il faut savoir c’est quoi, être français

  2. Ce qui en dit long sur la qualité de l’enseignement….!

  3. à Laurence:
    Depuis 1968, il n’y a plus d’enseignement mais une prétendue “éducation” (dite nationale)…

  4. A propos d’identité nationale, voilà que le Gouvernement va lancer un débat sur l’identité européenne :
    http://www.lesechos.fr/info/france/reuters_00235772-eric-besson-annonce-un-colloque-sur-l-identite-europeenne-le-8-avril.htm

  5. A propos de la qualité de l’enseignement :
    1 – Comment faire de bonnes confitures avec de mauvais fruits ?
    2 – Comment faire de bonnes confitures avec de mauvaises recettes ?
    2 – Dans les années 50 seul 10% de la classe d’âge avait le BAC.
    3 – Les programmes et les réforment se succèdent avec une logique sûre : Luc Ferry fut le conseillé de plusieurs Ministres de L’Education Nationale avant d’être lui-même Ministre de la même Institution !
    4 – Le rapport (7 avril) de la commission parlementaire conduite par M. Grosperrin sur le socle commun au collège est Affolant !
    5 -L’actuel critiquable collège y est qualifié de « petit lycée ne dispensant pas des enseignements adaptés à 100% d’une classe d’âge ».
    6 – OBJECTIF : les enseignants seront à terme 35 heures dans les lycées pour garder et (ENDOCTRINER) EDUQUER 100% d’apprenants.

  6. Ce qui fait qu’on est Français n’est certainement pas le fait d’être un Ziva, elle le sait, cette femme évoluée qui n’a pas reçu l’intégralité de l’héritage, et pour cause!

  7. Qui qu’c’est qui vient semer la fitna dans la nation française ?

  8. Comme disait je ne sais plus qui : ce n’est pas du français que tu me causes, c’est de la peine.

  9. Comment enseigner le Français ou bien se poser la question de savoir ce qui fait que nous sommes français ,si nos dirigeants ne donnent pas l’exemple…

  10. Et cette dame connaît la réponse bien sûr !
    Il s’agit de s’en remettre sûrement aux “valeurs” définies par la république, donc n’est pas français celui qui ne sacrifie pas à cette idole !
    A quand la vraie définition pour voir ?

  11. quand j’étais enfant l’instituteur disait :”on : pronom couillon ”

  12. Nicolas Sarkozy a bien déclaré il y a quelque temps : “Si y’en a qu’çà les dérange”
    Conclusion, comme disait l’autre : “Plus qu’on fait du Latin, plus qu’on parle bien le Français”

  13. Y’a bon, Fadela !

  14. L’évolution de la dénomination de “Ministère de l’Instruction Publique” à “Ministère de l’Education Nationale” est bien antérieure à 1968, puisqu’elle remonte à l’entre-deux guerres (1932, gouvernement d’Édouard Herriot, il me semble).

  15. C’est effectivement cocasse!
    Je préfère penser que Fadela Amara a voulu se la jouer “peuple” pour mieux passer, genre “la-Fadela-elle-est-comme-toi-et-moi-quoi….
    Quoiqu’à bien y réfléchir, cette hypothèse serait sans doute pire, dénotant non pas un manque de culture et d’éducation, mais une intelligence assez malsaine.

Publier une réponse