Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement

“La photo, j’peux la prendre ?”

“La photo, j’peux la prendre ?”

D’un lecteur du Salon beige :

L’auteur de bande dessinée Aude Mermilliod a subi il y a quelques années un avortement. Elle partage son expérience dans un roman graphique. Elle explique :

J’ai écrit ce livre pour parler de ce deuil qui n’en porte pas le nom – qu’est l’avortement.

La planche qui illustre l’article est intéressante.

En effet, mon épouse est sage-femme, et il lui arrive régulièrement de recevoir des jeunes femmes enceintes, qui ont déjà subi un avortement.

L’avortement est cité dans leur dossier car cela signifie qu’elles ont déjà été enceintes. C’est un point important sur le plan médical. Un avortement n’efface pas le fait que leur corps a vécu une grossesse et qu’elles ont accueilli un enfant en elle.

Ce qui frappe mon épouse, c’est que ces jeunes femmes se rappellent presque toujours parfaitement la date de l’avortement, sans même consulter le dossier.

Il lui arrive également d’entendre des jeunes femmes dire.

“Je pense à mon 1er enfant. Des fois, je ressors la photo de l’échographie car c’est mon enfant.”

Et c’est exactement ce que décrit l’auteure dans la planche : “La photo, j’peux la prendre ?”

Il est intéressant de noter que cette jeune femme ait voulu que cette scène soit présente dans sa BD.

Partager cet article

2 commentaires

  1. C’est pour cela que l’association catholique Mère de Miséricorde, après avoir mis en place une écoute téléphonique pour aider les mamans et les couples à accueillir leur enfant, propose depuis depuis plus de 25 ans des retraites appelées Stabat et un Chemin de Consolation, lieu mémoire pour tous ces enfants non-nés.
    Aujourd’hui, les sessions Stabat s’adressent à ceux et celles qui vivent une paternité ou maternité blessée par une fausse-couche (on n’en parle jamais, mais la souffrance est bien là), une GEU, une IVG ou IMG, voire PMA, mais aussi par l’absence d’enfant.
    Pour tous renseignements :
    – sur notre site internet : http://www.meredemisericorde.org/agenda/
    – sur le site de la Sainte Baume : https://www.saintebaume.org/grotte/chemin-consolation/
    – ou par téléphone : Paule : 06 77 20 55 72

  2. Le fait même de vouloir prendre une photographie, détail atroce, est très révélateur…
    Il y a ceux qui prennent des photos et ceux qui préfèrent donner une sépulture…
    L’égoïste sinistre contre l’altruiste compassionnel.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services