Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : Russie

La photo du jour

A Moscou hier. Ou la diplomatie pragmatique loin des compromissions et corruptions de nos dirigeants français avec le Qatar et l'Arabie Saoudite…

14488542
A cette occasion, Vladimir Poutine a déclaré à propos de l'Etat islamique :

"Le terrorisme international essaie de prendre sous contrôle de grands territoires, de déstabiliser la région ce qui préoccupe beaucoup de pays, et nous aussi (…) Nous ne pouvons pas permettre que cette expérience militaire et cet endoctrinement idéologique réapparaissent sur le territoire de Russie"

Pour la France, c'est déjà trop tard.

Partager cet article

12 commentaires

  1. Monsieur Poutine est exemplaire jusque dans ses poignées de main !
    Constatez qu’il serre la main de loin et avec un sourire un peu crispé afin de montrer que son soutien à Bachar el-Assad n’est pas inconditionnel…

  2. Admettre qu’entre la peste et le choléra il faille parfois choisir et qu’à Daech, il faut préférer, dans l’intérêt national, Bachar, car il nous menace moins que Daech, ne devrait pas nous conduire pour autant à passer sous silence le fait que Bachar fait beaucoup, infiniment de mal à son peuple et à son pays et qu’à terme sont départ fera la plus grand bien à la Syrie, contrairement à ce que pense Moscou, qui souhaite son maintien dans l’intérêt de la Russie. Ne faisons pas comme si Bachar était un type bien…

  3. Exactement. Bachar est une ordure coupable de biens des meurtres. Mais malheureusement peut être est-ce une option “moins pire” pour la Syrie.
    “moins pire” n’ayant jamais été un synonyme de “bien”….

  4. Yf
    Bachar al Assad n’a jamais prétendu être un démocrate contrairement à nos gouvernants.
    Son départ de Syrie, c’est jeter ce pays dans la préhistoire comme en Libye ou en Iraq.
    Croyez vous qu’il y aura des élections franches et honnêtes après son départ ?
    Vous pouvez faire confiance à des Soros, aux américains, aux saoudiens etc… pour truquer les résultats comme ils le souhaitent, on voit le résultat de leur action en Ukraine où la classe politique de ce pays est au même niveau de décomposition et d’incompétence que la nôtre.
    Si la Syrie tombe, nous aurons sur les bras un Proche Orient encore plus dangereux qu’en ce moment et ce n’est pas peu dire.

  5. Même si personne ne peut soutenir Bachar, ce que fait Poutine est exemplaire. Au moins par les actions qu’il mènent contre le terroriste, les Russes ne peuvent que se sentir protéger. Ce qui n’est malheureusement pas le cas de la France.

  6. Bachar est un président élu avec une majorité bien plus importante que celle qui a porté François au pouvoir.
    Si le pouvoir français (sous contrôle maçonnique) s’était trouvé sur le sol de la France, face à une rébellion armée, comment aurait-il réagi? Quand on voit comment il réagi face à des manifestations pacifiques en gazant des enfants dans des poussettes, on peut douter qu’il aurait laissé les forces de maintien de l’ordre l’arme au pied.

  7. Attention, “en réponse à l’intervention militaire russe, la CIA et les monarchies du Golfe ont livré de nombreux missiles antichars TOW aux rebelles syriens. Avec ces nouvelles armes, ces derniers ont détruit des dizaines de blindés”.
    http://www.lefigaro.fr/international/2015/10/20/01003-20151020ARTFIG00347-l-inquietante-escalade-militaire-en-syrie.php

  8. @yf
    Bachar recueille beaucoup beaucoup plus de voix (88% pour lui) que l’infâme Hollandouille (88% contre lui) et celui qui fait le plus de mal à son peuple n’est peut être pas celui qu’on croit…

  9. à la lecture des commentaires postés sur cet article, je constate avec stupeur que si certains admettent comme moi que la Realpolitik ne doit pas conduire à passer sous silence la vraie nature des dirigeants avec lesquels, par intérêt, nous devons parler, certains en revanche mélangent tout par horreur (pas injustifiée) des dirigeants actuels de la France. Je pense peu de bien, c’est un doux euphémisme, de Hollande, mais il n’a pas gazé une partie de son peuple.
    [Attention aux bobards et à la propagande : armes de destruction massive en Irak, massacres au Kosovo, meurtres des bébés en Irak etc…
    Prudence sur ce genre d’accusation. La mission de l’ONU sur ce suejt n’a pas prouvé grand chose l’année derbière…
    PC]
    La comparaison est insupportable. Quant à ceux qui invoquent l’élection, ils plaisantent sans doute ou ont en histoire et en politique internationale la même ignorance crasse que nos collégiens, en osant sortir un argument pareil : depuis quand les scores à la nord-coréenne ou à la cubaine sont-ils un gage de légitimité, quand les candidats sont uniques ou pré-désignés…
    [Pause sourire : depuis l’élection de Jacques Chirac par 82% en 2002 😉
    PC]
    Dire enfin que Bachar est une saloperie ce n’est pas dire que ça se passerait mieux à son départ. Notre intérêt et l’intérêt de la Syrie peut être qu’il reste à court terme plutôt que de voir le chaos s’installer. Ca n’empêche pas de dire de lui tout le mal qu’il mérite.

  10. Merci à DUPORT, Shimon et Solange de remettre les pendules à l’heure plutôt que de recracher les discours des media : au nom de Bachar, et de Poutine, salve d’insultes au commandement!
    Qui a jamais dit que Bachar était un saint homme? Mais certains préfèrent peut-être comme interlocuteurs les tueurs d’Isis, d’Al Nosra, d’Al Qaida…
    Et le roi d’Arabie saoudite, ou Erdogan, par exemple, (j’oublie quelques chefs d’état africains), ils sont fréquentables, eux?
    Un peu de sérieux…
    Et que dire de l’oeuvre de destruction systématique opérée au Proche Orient (et ailleurs) par les USA, secondés par leurs supplétifs européens?
    J’appelle ça incitation au génocide.
    Qui osera dire que le président Obama, flanqué d’Hollandouille et autres comparses, est infréquentable?
    moi : ces gens devraient être inculpés pour crime de haute trahison, et pour crimes en bande organisée.
    Mais Bachar ne mérite pas de vivre, décrète le mamamouchi de Bordeaux, Ali Juppé..
    La ritournelle Bachar, ça commence à bien faire…Ce ne serait pas au peuple syrien d’en décider, par hasard?

  11. Reconnaître les Etats, n’est-ce pas la légalité internationale ?
    S’ériger, jour après jour, en juge de gouvernements étrangers, c’est s’attribuer une autorité morale (?) d’autant plus discutable qu’elle tolère les uns et condamne les autres sur base de critères mercantiles.

  12. photo Le plus grand c’est le plus petit…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]