Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay / Médias : Nouveaux médias

La pétition : un moyen de pression et d’information

Les 4 Vérités ont lancé une pétition contre la promotion d'un film faisant l'apologie de l'homosexualité et destiné à des élèves de primaire. Guillaume de Thieulloy tire quelques leçons de cette pétition, qui a été évoquée par les "grands" médias :

"la mobilisation a porté des fruits, au moins en matière d’information. Lundi 25 janvier, un peu plus de 15 600 personnes avaient signé notre pétition. C’est à la fois peu et beaucoup. Peu, dans la mesure où je doute que 15 600 signataires suffisent à faire reculer les institutions qui utilisent encore l’argent de nos impôts pour financer cette opération de propagande. Beaucoup dans la mesure où, outre ces 15 600 signataires, quatre ou cinq fois plus de personnes ont découvert l’affaire ; et où un certain nombre de personnalités ont tenu à faire savoir leur réprobation publiquement. Voilà ce que nous devons, me semble- t-il, retenir pour l’avenir : avec internet, nous tenons un moyen de mobilisation efficace, en même temps qu’un espace de liberté. Raison de plus pour nous développer d’urgence sur ce média !"

Vous savez le rôle que le Salon Beige joue chaque jour dans la lutte contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme; vous connaissez notre pugnacité à combattre chaque jour contre l’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, la PMA, la GPA et toutes les dérives libertaires.

Le Salon Beige ne remplace pas votre rôle dans ces combats, il les facilite, les accompagne et les stimule<;

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

5 commentaires

  1. Je connais des hommes homosexuels (des amis) qui ont une vraie sensibilité morale et religieuse, qui sont capables de parler profondément de l’Eglise, qui ne vous considère pas comme un “hétéro” mais comme un autre homme, un semblable, avec des projets. Avec eux je peux avoir de vraies discussions sur l’art, la littérature, l’histoire, l’éducation… Ils sont bien au-dessus de ces petits groupes de pression arc-bouté sur leur “tolérance” et leur prétendue “identité sexuelle”. Je n’ai pas vu le film mais je suis déjà à peu prêt sur que le Jean Marc Barre du Grand Bleu fait mieux en plus vaste et sans prosélytisme ni invasion dans les salles de classe.

  2. La théorie du Gender ( il n’y a pas 2 sexes mais 5…) s’offre OFFICIELLEMENT un boulevard l’année prochaine dans les programmes d’Education Civique de 5ème :
    Sources : les BO des nouveaux programmes : http://www.education.gouv.fr/cid22116/mene0817481a.html
    http://www.libertepolitique.com/actualite/55-france/5784-histoire-geo-des-nouveaux-programmes-totalement-destructurants
    Thème 2 : “Les identités multiples de la personne” ! sic !!
    Démarches : “On s’appuie sur des exemples de figures littéraires ou sur l’expérience et les représentations des élèves pour montrer que l’identité est à la fois singulière, multiple et partagée”

  3. Je comprends vos amis mais il me semble que malgré leur sensibilité religieuse cela n’empeche pas malheureusement leur erreur dans leur choix de vie catholique.”Va et ne peche plus”

  4. Oui, la mobilisation porte ses fruits !
    Vu sur le site du figaro le 3 février :
    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/02/03/01011-20100203FILWWW00496-primairehomosexualite-chatel-oppose.php
    Le ministre de l’Education, Luc Chatel, a estimé aujourd’hui sur RMC qu’un court-métrage d’animation sur l’homosexualité destiné par ses auteurs à devenir un outil pédagogique n’avait “pas vocation à être projeté en primaire”.
    “Je dis oui à la lutte contre l’homophobie, oui à la lutte contre les discriminations, oui à la sensibilisation de nos lycéens et de nos collégiens, mais je pense que traiter ces sujets en primaire, ça me semble prématuré (…) ce film n’a pas vocation a être projeté en primaire”, a déclaré le ministre. Ce film est “une initiative privée, ce n’est pas une initiative du ministère de l’Education nationale, elle n’est pas financée par le ministère”, a précisé M. Chatel.
    “Le Baiser de la Lune”, un dessin animé en cours de fabrication, raconte une histoire d’amour entre un poisson-chat et un poisson-lune: selon ces auteurs, il était destiné à devenir un outil pédagogique dans les classes de CM1 et CM2.
    Une association qui milite contre l’homoparentalité au nom de la “défense de la famille”, le Collectif pour l’enfant, avait dénoncé dans un communiqué “une intrusion dans l’intimité de jeunes enfants”. La présidente du parti chrétien-démocrate Christine Boutin avait demandé de son côté dans une lettre ouverte au ministre de l’Education “l’interdiction de la diffusion du film” dans les écoles, “au nom du respect de la neutralité de l’Education nationale”.

  5. @jeffmoveone ; tout dépend. S’ils ne posent pas d’actes et maîtrisent leurs pensées, ils ne pêchent pas. J’en connais ; mais c’est dur et ils ont un grand besoin de soutien pour ne pas sombrer..

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services