Bannière Salon Beige

Partager cet article

Médias : Désinformation

La perte de confiance dans les médias, reflet de l’individualisme hérité du collectivisme

La perte de confiance dans les médias, reflet de l’individualisme hérité du collectivisme

A propos de la perte de confiance dans les médias, Guillaume de Thieulloy écrit dans les 4 Vérités :

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

6 commentaires

  1. Tout à fait d’accord. Libéralisons les “grands journaux” et ils disparaîtront car ils ont peu de lecteurs ou en tout cas pas suffisamment pour s’en sortir sans subvention.
    Chouans85

  2. On ne peut qu’être d’accord, c’est un constat objectif, à la différence près que personnellement je m’en réjouis, de cette fin programmée des médias de masse, qui sera suivi inévitablement de l’effondrement de cette société dans laquelle il n’y a de toute façon plus rien à sauver, mais tout à reconstruire…
    Après, que certains déplorent les conséquences (le chaos social et sociétal) dont ils chérissent les causes (avec le maintient de ce (dés)ordre social injuste), reste totalement incompréhensible et insondable…
    Le parti de l’ordre qui se constitue (alliance objective des bourgeoisies de droite et de gauche) en réaction aux GJ et à ce peuple de plus en plus menaçant qu’ils détestent, ne pourra maintenir longtemps le statut quo, mais au contraire en accélérer la chute !

  3. Je ne comprends pas. J’ai parfaitement confiance dans les médias.
    Il est vrai que je consulte Le Salon Beige, RT France, TV Libertés et Dreuz Infos.

  4. D’accord que l’individualisme mais celui-ci vient du libéralisme qui est avant tout le rejet de Dieu
    De ce libéralisme découle une société où l’homme n’est qu’un individu déifié autonome
    Mais le collectivisme est aussi issu du libéralisme : la seule différence c’est que voyant les dégâts d’un individualisme forcené il tente de le corriger mais comme il n’a pas remis en cause le dogme fondateur du libéralisme il est en fait interne et n’a pas les clés pour trouver une solution

  5. Quand on déforme l’information ce n’en est plus une, c’est de la propagande. Tant que les médias seront dans la main de copains du pouvoir, cela restera de la désinformation et de la propagande. L’exemple parfait en est “l’Humanité” outil de propagande du PC d’une autre époque. Le contribuable à déjà donné 4 millions d’€ pour éponger sa dette sous Hollande. Alors que les merdias ne se plaignent pas ils récoltent ce qu’ils ont semé à force de pendre les gens pour des neuneus. Comme le dit Leroy Henri plus haut, il suffit de choisir ces ou son média pour avoir confiance dans l’information qu’ils diffusent. Finalement le Docteur Goebbels est toujours vivant, Henriot est toujours sur Radio Paris, ils ont simplement été remplacés

  6. zappez d’une chaine à l’autre, vous entendrez les mêmes rabachages en boucle des journalistes, experts, politologues etc.
    infaux ou propagande?

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services