Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

La personne handicapée écartée répond à Stéphane Guillon

A lire ici :

"Mr Guillon, Vous dites, que vous vouliez me protéger, protéger de quoi?

Du regard des valides pendant votre sketch?

Vous m'avez "imposé" de vouloir faire mon bonheur, résultat, je me suis retrouvé au fond d'une coursive ,dans la pénombre avec un son pourri à ne voir que votre profil droit, qui n'est pas le meilleur….Et tout cela pour 40€.

Il y a longtemps que je ne prête plus attention aux regards de complaisance et de pitié des autres. J'assume ce que je suis.

Vous dites, que d'avoir fait un sketch sur les handicapés, c'était nous considérer comme des personnes normales, et vous avez raison de l'avoir fait. Vous avez dit, 98% d'entre nous en rigolent, c'est vrai, alors pourquoi m'avoir traité différemment? Quand vous faites un sketch sur telle ou telle personne, 98% des gens en rigolent, 2% ne sont pas contents, mais cela vous est égal, on ne peut pas faire l'unanimité. Et pourtant vous n'allez pas faire déplacer ces 2%….

Alors, vous auriez dû me laisser à ma place, me laisser rire ou ne pas rire de votre spectacle, comme n'importe quel spectateur, sans vous préoccuper des réactions des valides, c'est à eux de s'habituer aux personnes à mobilité réduite, car moi je suis habitué à eux depuis toujours, car je vis parmi eux depuis ma naissance.

98% des valides me considèrent bien, les 2% qui reste, je m'en moque, moi!!.

Je vis ma vie. C'est cela la véritable intégration.(…)"

Partager cet article

10 commentaires

  1. Je pense qu’on peut prendre les paris que Stéphane Guillon ne se remettra jamais de cette histoire qui intervient dans le pire contexte possible pour lui, la perte de son unique sujet de blagues (Nicolas Sarkozy est méchant).
    Bon débarras.

  2. Bravo,
    Votre intervention est la preuve de ce que vous dites. Richesse personnelle et jugement parfaitement construit, ancré dans le réel, loin des clichés dégoulinants de bons sentiments qui, dans leur forme même, font apparaître la condescendance de leur auteur “bien intentionné”.
    Respect et fraternité.

  3. Il a raison, mille fois raison. Que les handicapés vivent avec nous est important pour eux, mais aussi pour nous; sans eux la société est fausse. Voilà la véritable diversité: comme il le dit lui-même c’est cela la véritable intégration. Je me demande même pourquoi il y a besoin d’intégration alors qu’elle est naturelle. C’est l’exclusion la faute. Merci de l’avoir fait ressortir.

  4. Guillon ne sort pas grandi de cette affaire, mais l’esprit revendicatif et égoïste de ce monsieur n’est pas reluisant : il prétend que ce sont les personnes valides qui doivent s’habituer aux handicapés (pourquoi ? ces derniers sont pourtant une infime minorité), il se plaint que l’acoustique de la salle n’ait pas été très bonne là où il a été placé (il y a un droit de l’homme à bénéficier des meilleures places quand on est handicapé ? j’ai dû rater un épisode…).
    Enfin bref, encore une “minorité” qui exploite son statut pour revendiquer des droits indus.

  5. Mr Guillon restera un comique mineur ; il n’a pas compris que la loi du genre c’est de faire rire et pas de régler des comptes et de donner des leçons …

  6. @ Robert Marchenoir :
    Quand vous êtes tranquillement installé à une place et qu’on vous déplace pour vous mettre à l’écart (au fond d’une coursive, place de choix s’il en est), protester serait une revendication indue ? Peut-être ce monsieur aurait-il dû s’excuser d’être handicapé et payer une 2ème place car son fauteuil roulant était encombrant ? Stop au délire !
    Si vous ne faites pas la différence entre les handicapés et les “minorités” qui revendiquent, ce n’est pas une preuve d’intelligence. Le handicap, on ne le choisit pas, contrairement à ce qui caractérise la plupart des minorités auxquelles je crois deviner que vous faites allusion.
    J’ai froid dans le dos en lisant votre commentaire ; si les personnes en bonne santé ne doivent pas s’habituer à côtoyer des handicapés, il faut les parquer à l’écart ?
    Peut-être est-il même préférable de les supprimer, afin d’éviter qu’ils expriment des revendications comme par exemple le souhait d’être considérés comme des êtres humains ?
    J’irai plus loin et je proclamerai leur égalité en dignité et en droits.
    Bravo à cette personne pour réagir posément, sans aigreur, en donnant à réfléchir par la justesse de ses propos. Mais peut-être ne les avez-vous pas compris…

  7. À l’attention de Robert Marchenoir
    La personne en fauteuil roulant -spectateur payant- avait été placée à l’emplacement prévu pour ce type de situation (il y a aussi de tels emplacements dans les trains).
    L’acteur et sa compagne, si j’ai bien compris, ont demandé qu’il soit déplacé.
    Il n’y a aucune raison pour que ce spectateur soit installé à un endroit ne lui assurant pas un confort équivalent, ce qui ne semble pas avoir été le cas.
    Je ne comprends pas votre remarque “il prétend que ce sont les personnes valides qui doivent s’habituer aux handicapés (pourquoi ? ces derniers sont pourtant une infime minorité)”: nous sommes pourtant nombreux ici à considérer que ce n’est pas parce que les trisomiques (entre autres) dérangent ceux qui ne sont pas porteurs de ce handicap qu’il faut applaudir des deux mains l’éradication silencieuse qui a été mise en place et qui fait son chemin dans l’opinion publique hélas.

  8. @Robert Marchenoir : J’espère que vous n’êtes pas chrétien. Si vous l’êtes, je vous invite à méditer les paroles du Christ : “Ce que vous faites au plus petit d’entre mes frères, c’est à moi que vous le faites”.

  9. “Vous m’avez “imposé” de vouloir faire mon bonheur”. Ah oui mais ça Monsieur c’est un des fondamentaux de la gauche, tout adepte de M.Guillon et consorts devrait pourtant le savoir …

  10. Mr Guillon, que je n’aime pas du tout , montre là son courage! Quelle réaction idiote de déplacer cette personne handicapée! La protéger , de quoi? Finalement, mieux vaut ne jamais dépenser un centime pour aller voir Stephane Guillon! En tous cas, bravo pour la réponse …

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services