Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie / L'Eglise : L'Eglise en France / L'Eglise : Vie de l'Eglise

La persécution silencieuse des chrétiens dans les ex-pays chrétiens

Le cardinal Agostino Vallini, vicaire du pape pour Rome, a déclaré, lors de la célébration de la messe annuelle pour la France à Saint-Jean du Latran, la cathédrale du pape, à l'occasion de la fête de sainte Lucie :

V "Cette année encore, le Seigneur nous a convoqués en cette basilique de Saint-Jean-de-Latran, cathédrale de Rome, pour la messe « pro natione gallica ». Nous célébrons cette eucharistie le jour où l'Église fait mémoire de sainte Lucie, une jeune fille qui a subi le martyre à Syracuse, probablement au début du IVe siècle. L'histoire de la communauté chrétienne, depuis le début, a été marquée par la persécution. Encore aujourd'hui, en diverses parties du monde, les disciples de Jésus sont l'objet de vexations et de cruelles violences. Comment ne pas penser en ce moment à nos frères qui, ces derniers mois, ont souffert au Moyen Orient et dans certains pays d'Asie ?

Il existe cependant une autre forme de persécution, plus subtile et silencieuse, mais qui n'en est pas pour autant moins grave ; elle se produit dans les nations de longue tradition chrétienne qui semblent aujourd'hui vouloir oublier leurs racines. La foi, dans ces pays, est toujours davantage marginalisée et réduite à un fait privé, elle ne doit avoir aucune influence publique, et par conséquent elle ne doit pas offrir sa propre contribution à la construction d'une société authentiquement humaine, dans laquelle l'homme, chaque homme, est reconnu pour ce qu'il est, et non pour ce qu'il a, au motif de son inviolable dignité. L'individualisme croissant et la recherche du bien-être personnel ou national en sont le symptôme le plus évident. […]

Les martyrs sont pour les chrétiens un don précieux et leur vie est un exemple placé sous nos yeux pour que nous trouvions la force et le courage de vivre en disciples du Christ. […] Chers frères et sœurs, le monde d'aujourd'hui a besoin de chrétiens qui professent leur foi avec courage et qui, même dans les difficultés, restent fidèles au Christ, qui le reconnaissent et le montrent aux hommes de notre temps comme l'unique Sauveur. Par l'incarnation il s'est uni à nous, il est devenu notre frère, il nous a apporté Dieu et avec lui, la vérité ultime sur nous-mêmes. […]

La France a eu des exemples lumineux d'hommes et de femmes qui se sont dédiés à la lecture priante de la Parole de Dieu : comment ne pas rappeler le saint abbé Bernard de Clairvaux ? ou saint François de Sales ? comment oublier sainte Thérèse de Lisieux, qui désirait lire les textes originaux de l'Écriture pour mieux en comprendre la richesse ? […] Ce soir, en célébrant le sacrifice eucharistique, nous aussi nous demandons la force pour adhérer toujours davantage à Jésus-Christ et pour ne pas nous laisser intimider par les idéologies contemporaines qui prétendent avoir autorité sur la vie de l'homme. La science avance toujours davantage la prétention d'être le sentier que l'homme doit parcourir pour obtenir le bonheur. […] Nous confions au Seigneur votre patrie, en lui demandant que la France, « fille aînée de l'Église », puisse conserver la foi chrétienne qu'elle a reçue au cours des siècles du témoignage héroïque de tant d'hommes et de femmes, et qu'elle puisse la transmettre aux nouvelles générations, afin que l'Europe reste fidèle à ses origines et continue à être un phare de civilisation pour le développement intégral de toute personne humaine."

Partager cet article

1 commentaire

  1. Les seuls fautifs sont les chrétiens car ils ne se défendent pas. Alors ils disparaissent. C’est normal, c’est la loi de la nature.

Publier une réponse