Bannière Salon Beige

Partager cet article

Bioéthique / Culture de mort : Avortement / Culture de mort : Eugénisme / Culture de mort : Euthanasie

La peine de mort est restaurée, mais plus pour les coupables : c’est pour les innocents ; les papas, les handicapés, les paroles libres, les consciences

La peine de mort est restaurée, mais plus pour les coupables : c’est pour les innocents ; les papas, les handicapés, les paroles libres, les consciences

Editorial de l’abbé Timothée Pattyn, curé de la Trinité en Beaujolais :

On ne le dira jamais assez, quitte à déplaire- mais est-ce que la parole de Dieu est venue en ce monde pour plaire ? – la culture de mort avance à grands pas dans notre pays et avec un cynisme rarement égalé auparavant.

En effet, on renvoie une députée parce qu’elle dit son opinion, en se justifiant d’un désir de débat apaisé : il n’y a là aucun débat ni apaisement : plutôt un extrémisme camouflé.

On veut désormais concevoir des enfants sans père, tout en militant pour la parité : vaste scandale qui va permettre de concevoir des enfants orphelins, dans un esprit d’exclusion sans précédent, pour le caprice d’une minorité ? On milite contre les OGM, mais le petit d’homme est un matériau de laboratoire.

On ne dit jamais que cette conception artificielle s’accompagne toujours d’un tri des embryons viables, de choix génétiques : on élimine les petits bébés jugés « imparfaits » ou non attendus : donner une hiérarchie dans les personnes humaines, mettre à mort les handicapés, chercher la race la meilleure, cela s’appelle clairement du nazisme.

La « justice française » – mais mérite-t-elle encore ce titre désormais ? – a donc décidé de mettre à mort Vincent Lambert – qui n’est pas dans un état végétatif – par déshydratation, contre un avis d’autorité de l’ONU, et sans que le pouvoir ne s’y oppose. Certains ministres militent ouvertement, sans être inquiétés, contre l’objection de conscience des médecins, obstétriciens, qui ne veulent pas participer à un avortement. Bel exemple d’intolérance et d’esprit antidémocratique.

Bref, la peine de mort est restaurée ; il y a un seul bémol ; ce n’est plus pour les coupables : c’est pour les innocents ; les papas, les handicapés, les paroles libres, les consciences ; si on me prouve que je me trompe, je m’excuserai… En attendant je ne veux pas mourir de honte de n’avoir rien dit.

Partager cet article

6 commentaires

  1. tout cela est la conséquence direct de la libération de l’avortement, on perd tout sens des valeurs lorsqu’on tue son propre enfant.

  2. C court, clair, concis, c est bien que notre clergé se mouille et s exprime clairement .

  3. Félicitations, Monsieur le Curé, pour le courage de vos propos. Si tous Nos Seigneurs les Évêques de France en écrivaient autant, je pense que JUPITER et ses séides reculeraient sur de nombreux “sujets sociétaux”, et en particulier sur l’ordre d’assassiner Vincent Lambert, précurseur de tous ceux qui seront assassinés de la même façon ou de façon plus expéditive, au nom du progrès sociétal…

  4. Une voix qui clame dans le désert ! Les paroles nobles et vraies dites par ce prêtre courageux -merci mon Père ! – devraient avoir été dites depuis longtemps par nos évêques et notre Primat des Gaules !

  5. Encore que, concernant la peine de mort, je constate la différence de traitement, entre les condamnés d’hier et ceux d’aujourd’hui :

    – hier, un procès équitable avec un (et parfois plusieurs) défenseurs, un jury dont les réponses pouvaient sauver l’accusé, et enfin la possibilité d’une grâce présidentielle,

    – aujourd’hui, Vincent Lambert, une personne âgée, un enfant handicapé, bénéficient-ils seulement de l’un de ces trois droits ?

  6. Merci Monsieur le Curé ! merci ! de vous lire nous redonne un petit coup de fouet pour continuer sans se lasser à prier et à croire qu’une certaine partie du clergé n’est pas silencieuse. Car nous souffrons de ce silence ; nous nous demandons si ce n’est pas nous qui sommes laissés à nous-mêmes, et tout cela n’est pas rassurant pour notre Foi. Merci et si vous le pouvez dites à votre entourage, s’il vous plaît, de ne pas nous laisser à l’abandon. Nous aussi nous avons besoin d’être soutenus par le clergé. Pour que l’on ait la Foi, l’Espérance et la Charité, il nous faut des prêtres qui nous montre le chemin à suivre vu que nous, nous sommes dans le monde avec toutes ces lois qui viennent de Satan.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Aidez le Salon beige à financer son développement informatique pour agir le plus efficacement possible contre les dérives de la loi prétendument bioéthique.

Aidez le Salon beige à préparer les prochains combats pour la loi de bioéthique