Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie / L'Eglise : Le Vatican

La nouvelle offensive annoncée contre le Pape est lancée

En avril dernier, le site catholique allemand kreuz.net prévoyait une troisième vague d'attaques contre l'Eglise :

"Le pogrom mené par les medias contre Benoît XVI au prétexte de quelques rares faits d'abus sexuels [commis par des prêtres] n'est pas le fruit du hasard. […] Dès que cette seconde attaque aura perdu de sa virulence, nous allons assister à une troisième vague d'attaques contre le Pape et le Vatican. Elle concernera les finances du Vatican, car on veut faire jouer à l'Eglise le rôle que l'antisémitisme des medias de naguère avait attribué aux juifs. Il sera donc reproché au Pape et à ses collaborateurs la corruption et les liaisons avec les mafias internationales. Les accusations supposées sont selon moi invérifiables, mais cela importe peu aux stratèges anticléricaux, car leur but est de transmettre au plus large public possible des sentiments anti-religieux. Les premiers livres de cette 3ème opération de diffamation sont déjà sur le marché. Il ne s'agit que d'une question de temps avant que les pouvoirs médiatiques et anticléricaux ne s'en emparent, et les diffusent. Une chose est claire: l'appel au crime contre l'Eglise va se poursuivre."

L'affaire apparaît en effet ce matin dans les médias :

"La justice italienne soupçonne l'Institut des Oeuvres Religieuses (IOR), la banque du Vatican, d'être impliqué dans des opérations de blanchiment d'argent et le parquet de Rome a ouvert une enquête, écrit mardi le quotidien La Repubblica. L'Institut des Oeuvres Religieuses, qui gère les comptes des ordres religieux et des associations catholiques, est une structure bénéficiant de l'extraterritorialité accordée à l'Etat pontifical, donc non tenue de respecter les normes financières en vigueur pour les établissements italiens. […] La justice a découvert que la banque vaticane gérait des comptes auprès des établissements italiens sans nom de titulaire, identifiés uniquement avec le sigle IOR. Sur un de ces comptes, découvert en 2004, "environ 180 millions d'euros ont transité en deux ans", écrit la Repubblica. "L'hypothèse des enquêteurs est que des sujets ayant leur résidence fiscale en Italie utilisent l'IOR comme paravent pour cacher différents délits, comme la fraude ou l'évasion fiscale", précise le quotidien. […] L'institut a fait la Une de la presse avec la faillite, en 1981, de la banque italienne privée Banco Ambrosiano, dont l'IOR était le principal actionnaire. […] L'IOR est depuis sous la coupe d'une "Commission cardinalice de vigilance", un groupe de cinq cardinaux nommés par le pape, qui comprend aujourd'hui l'actuel numéro deux du Vatican, le cardinal-secrétaire d'Etat Tarcisio Bertone, ainsi que son prédécesseur Angelo Sodano."

On remarque l'habile glissement de l'IOR au Pape, en passant par la faillite de 1981 et la commission cardinalice qui a suivi.

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

10 commentaires

  1. Je ne suis pas du tout de votre bord, mais je peux vous assurer que je suis bien décidé à défendre notre Pape et notre Eglise. C’est notre foi qui est en jeu ! C’est ce qui s’est passé l’année dernière qui m’a réveillé (Brésil, préservatif …). Etant donné qu’au départ je suis plutôt critique vis à vis de l’Eglise, je pense que comme moi beaucoup de catholiques un peu endormis se posent la question de savoir à partir de quand, il va falloir réagir et se montrer courageux : affronter les ennemis de l’Eglise. C’est une guerre qui est en cours. Je ne déserterai pas avec la grâce de Dieu.

  2. Quel est ce monsieur (Roque) qui “a la foi et veut défendre le Pape” et qui “n’est pas du tout de notre bord” ? Ça veut dire quoi ?
    Quand les catholiques cesseront-ils de se diviser et quand se rendront-ils compte de la force incroyable qu’ils représenteraient s’ils étaient unis ?

  3. Effectivement cette nouvelle guerre était annoncée, comme l’est déjà la suivante, et celle d’après aussi. Les sources de conflits sont intarissables. Mais c’est méconnaître le Roc sur lequel l’Eglise est bâtie. Avec les bonnes personnes (Benoît XVI entre autre) aux bons endroits, et le saint esprit, aucune Eglise n’a tenu aussi longtemps que notre bonne et Sainte Eglise Catholique.
    Plus elle est attaquée, et plus elle remplie les “salles” et ses fossoyeurs vont avoir du travail !

  4. Cette attaque sera virulente, mais ne sera qu’une de plus dans une série déjà longue, et dont on est pas près de voir la fin.
    Il est à craindre que des informations vraies soient mélangées à d’autres fausses !
    Il est même probable que des actes répréhensibles aient été commis, dans le but de déshonorer l’Eglises , par des ennemis infiltrés depuis belle lurette.
    Procédés classique d’une extrême efficacité.
    Et dans le cas de l’Eglise, l’ennemi n’est pas n’importe qui, et son armée est légion !
    Roque,
    Beaucoup sont comme vous.
    Et dites-vous bien que les attaques immondes contre l’Eglise sont aussi une bénédiction qui permet à Dieu de compter ses fidèles qu’ils soient de la première ou de la dernière heure!
    Que Dieu nous donne la grâce d’avoir la force de ne pas déserter!
    Nous ne sommes qu’au début des ennuis terrestres, mais comparé à l’éternité qu’est-ce que ça représente ?
    Rien !
    Que Dieu nous garde, tous.

  5. Cette nouvelle attaque tombe comme par hasard alors que le Pape va aller à Chypre pour un voyage très important :rapprochement avec les orthodoxes (et la Russie est le principal pays orthodoxe…). Ile occupée depuis 1974 par les Turcs avec déplacement de population, destructions d’églises ect.
    L’attaque zone Gaza, tombe aussi maintenant…
    N’y a -t-il que des coïncidences?

  6. La “Bête” (qui règne quasiment sur ce monde misérable) se presse d’inventer, ou de grossir, des critiques préventives sur “la forme” du christianisme.
    Elle fait flèche de tout bois parce qu’elle sait que “le fond” – à savoir l’insondable Miséricorde Divine – va séduire bien des cœurs, décapés par les évènements que nous allons vivre incessamment. Elle veut conduire le maximum d’âmes à la haine pour qu’elles deviennent imperméables, voire hostiles, à l’Amour Salvateur.
    Veillons et prions.

  7. Les événements actuels (crise financière, marée noire aux Etats-Unis, affaire de la flotille au large de Gaza) ne permettent pas pour l’instant à la nouvelle campagne contre l’Eglise de prendre son envol. Et si la providence nous remet un petit ou un gros coup de volcan en Islande, nous échapperons à un nouvel enfumage médiatique…

  8. Je prie pour ce voyage qui va nous rapprocher de nos frères orthodoxes. Beaucoup de gens prient en ce sens, je crois.

  9. Ils vont reparler du Paul VI enfermé dans la cave également ? Il a du vieillir…

  10. SI l’on veut bien prêter quelqu’attention aux thèmes de ces multiples attaques ( antisémitisme, sida, avortement , pédophilie et maintenant ‘finances’ ) on se rend compte que c’est précisément à l’endroit où le monde pèche le plus qu’il cherche le ‘bouc émissaire’ en l’Eglise.
    Voici en gros le raisonnement des détracteurs sur ce coup :
    Nos directions de banques et nos gouvernants n’ont pu ou su gérer nos finances de manière responsable et pérenne depuis plus de 40 ans …. Démontrons donc bien vite que l’Eglise ne pourra pas nous donner de leçons et qu’au contraire elle se trouve dans le même bourbier .. voire même qu’elle serait à l’origine de toute cette crise financière !
    A nous Chrétiens de défendre notre Eglise avec la force et l’intelligence de Son Esprit. Notre discours pourrait être par exemple :
    1. Il n’est pas impossible qu’il y ait eu des malversations/irrégularités dans la gestion financière du Vatican mais il faut d’abord que ces allégations soient rigoureusement prouvées avant d’intenter un procès médiatique. Le Vatican et sa direction doivent pouvoir bénéficier – comme tout citoyen du monde – de la présomption d’innocence.
    2. A la différence de la plupart des Etats occidentaux surendettés, le saint Siège a mené une politique financière dans l’ensemble prudente et pérenne.. i.e. Essayons d’abord de retirer la poutre qui est dans notre oeil avant de vouloir retirer la poutre dans celui du voisin !
    3. Au sujet de l’impact financier du Vatican sur le système mondial : l’ensemble des recettes du Vatican n’excède pas le chiffre d’affaire de la 150 ième multinationale ! Bref une toute toute petite goutte d’eau qui ne peut influer ( ni en + ni en – ) suur les causes de la crise actuelle. ( Cette faible importance de l’Eglise sur ce plan n’est du reste pas étonnante eu égard à l’Evangile du jour : “Rendez à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu ! “)

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services