Bannière Salon Beige

Partager cet article

Europe : politique

La normalisation par la crise financière

Jean Rouxel dans Les 4 Vérités, s'inquiète de l'aide de l’Union européenne et du FMI accordée à l'Irlande :

I "D’abord, parce qu’elle prouve que le système bancaire européen est très loin d’être guéri. À peine sorti de la crise des « subprimes » (mais en est-il vraiment sorti ?), il plonge dans de nouvelles crises. Et toutes sont liées à la même cause : une spéculation imprudente sans épargne pour garantir les montants investis.

Deuxième cause de crainte : les États n’ont rien appris de la crise grecque. On voit mal comment le scénario grec, et désormais irlandais, pourrait épargner l’Espagne, l’Italie… et la France. Et pourtant, on continue à voter des budgets en déficit ! Que ce soit pour les particuliers, les entreprises ou les États, il y a une règle de base en économie : on ne peut investir que de l’épargne. Or, l’épargne est persécutée par le fisc.

Mais, à vrai dire, j’ai une troisième crainte, plus grave que les deux premières : je soupçonne que, contrairement à ce que l’on dit généralement, il ne s’agisse pas de schizophrénie, mais de cynisme et de visées totalitaires. Pourquoi les États endettés poursuivent-ils leur délirante expansion de l’État-providence? Parce que c’est le moyen le plus efficace de «tenir» la population. Mutatis mutandis, pourquoi l’UE, où pourtant la monnaie unique est fragilisée, continue-t-elle à prêter à des banques et à des États irresponsables? Je ne vois pas d’autre réponse rationnelle que celle-ci: c’est la voie de la «normalisation» (et chacun sait que l’Irlande n’était pas vraiment normalisée dans l’UE). Bien sûr, cette normalisation va tous nous ruiner, comme naguère la normalisation des républiques soviétiques. Bien sûr, cette débauche d’argent, pris dans nos poches, sert à limiter chaque jour un peu plus nos libertés. Mais tant que les citoyens ne réagiront pas, ce processus avancera inexorablement. Prendre notre argent pour nous opprimer, ça, c’est de la grande politique !"

Le Salon Beige est visité chaque jour par plusieurs dizaines de milliers personnes qui veulent participer au combat contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme.

Je ne souhaite pas que le Salon Beige devienne une galerie commerciale avec des publicités voyantes, mais au contraire qu’il reste un outil de combat culturel.

Le Salon Beige est un lieu où chacun trouve les informations et les argumentaires dont il a besoin pour sa réflexion personnelle. C’est un lieu gratuit et une bibliothèque de référence vivante.

Si chaque personne lisant ce message donnait, notre levée de fonds serait achevée en une heure.

Aujourd’hui, je vous remercie de faire un don de 5€, 20€, 50€ ou de tout autre montant à votre portée, afin que le Salon Beige puisse poursuivre son combat.

Merci,

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

3 commentaires

  1. “…de cynisme et de visées totalitaires…”
    Immigration massive, islamisation, ruine organisée des Etats, ruine organisée de la protection sociale, attaques incessantes contre le christianisme, privatisation de la Police, de l’Armée, de la Justice, obéissance des élus du Peuple à des bureaucrates inconnus et non élus…
    Autrement dit un complot visant à détruire les Etats-Nations.

  2. plus prosaïquement, de la démagogie dans la lignée de « du pain et des jeux ». Ici, de l’argent gratuit pour tout le monde au nom du social.
    Pour les banques, le problème vient surtout d’une absence de couverture quelle qu’elle soit, et de la volonté de prêter sans garantie quand tout va bien pour faire du chiffre, et des commissions pour les intermédiaires.
    Normaliser l’Irlande, mais elle l’a bien cherché, privilégiant le social au détriment d’infrastructures en dehors de quelques grandes villes, principalement Dublin. Cette fois-ci, les prêteurs veulent vérifier où va leur argent.
    Pour la France, il suffira d’augmenter la TVA… ou Dieu sait quoi d’autres

  3. M.Cantona quand à lui préconise de retirer son argent des banques. Il est sûr que la chaine pèsera de plus en plus lourd, sans compter l’utilisation contre les citoyens eux-mêmes de leur avoir, pour exemple : l’obamacare.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services