Bannière Salon Beige

Partager cet article

Non classifié(e)

La Neuvaine – Méditation du Père Xavier Malle : faire prier les petits enfants pour la France

Voilà déjà trois semaines que la neuvaine a commencé. Nous sommes plusieurs dizaines de milliers à  s’être mis en route avec la Vierge Marie pour confier, dans la prière et le jeûne, notre pays à Dieu. N’hésitons pas à continuer à en parler autour de nous, à imprimer les méditations et à les distribuer à ceux qui n’ont pas internet (beaucoup nous ont fait une telle demande!) ; proposons à notre curé de nous réunir pour dire le chapelet en paroisse afin de nous encourager mutuellement à être fidèles à la prière. 

Cropped-logo-neuvaine-2001

49 ans, ordonné prêtre en l’an 2000, pour la Communauté de l’Emmanuel. Incardiné dans le diocèse de Tours. Recteur du Sanctuaire Notre Dame de la Prière de L’Ile-Bouchard et curé des Paroisses Notre-Dame en Bouchardais et St Vincent de Paul de Richelieu, coordinateur du réseau « Des Sanctuaires prient pour la France."

 
Xavier-Malle-cure-IB"Le 8 décembre 1947, fête de l’Immaculée Conception, dans la Drôme, le Père Finet entre dans la chambre de Marthe Robin vers 9h du matin et lui dit :« La France est foutue ! ». Marthe répond : « Non, Père, la Sainte Vierge va apparaître et demander la prière des petits enfants. » Ce même jour, à L’Ile-Bouchard, petit village de Touraine, un peu avant 13h, quatre petites filles entrent pour prier dans l’église paroissiale, sur la recommandation de leur maitresse. Elles témoigneront ensuite avoir vu « une belle Dame », qui leur a demandé de prier pour la France alors en grand danger et a promis du bonheur dans les familles. La demande de la prière pour la France et la promesse de bonheur dans les familles sont intimement liées et d’une brûlante actualité.

La Belle Dame confie à quatre jeunes enfants une question d’adulte : la situation de la France, à la veille d’une guerre civile. Elle va y revenir à quatre reprises pendant toute la semaine des évènements du 8 au 14 décembre 1947. Dès sa seconde manifestation, et ce sont ses premiers mots : « Dites aux petits enfants de prier pour la France qui en a grand besoin. » La quatrième fois, le mardi 9 à 13h, Marie réitère sa demande, sous une formulation légèrement différente : « Priez pour la France qui, ces jours-ci, est en grand danger. » Les enfants vont faire ce que la Belle Dame leur demande : inviter leurs amies de l’école à prier pour la France, et participer elles-mêmes à cette prière.

Est-il légitime de confier à la prière de petits enfants des questions de « grandes personnes » ? Demandez-vous à vos enfants de prier pour que papa ou maman retrouve un travail ? Pour dénicher la maison ou l’appartement dont vous avez besoin pour accueillir bébé à naître ? Bien sûr et vous avez raison !

– Il y a une pureté dans la demande des enfants, sans arrières pensées : ils prient pour leur pays, simplement, comme ils prient pour leur famille. C’est bien de cela qu’il s’agit ; notre pays est notre famille élargie.

– Il y a une foi spontanée dans leur prière. Ils ne doutent pas d’obtenir ce qu’ils demandent. Et effectivement la France a été sauvée : l’ordre de reprise du travail a été donné dès le mardi, sans qu’aujourd’hui encore on puisse en donner d’explication satisfaisante.

-Il y a une puissance de la prière des enfants sur le cœur de Dieu : « si vous ne redevenez comme ces petits enfants… » (Mt 18,3)

D’autant qu’en réalité, cette question de grande personne les regarde. C’était bien de leur avenir dont il s’agissait !

Comme en 1947, pense-t-on à demander plus particulièrement aux petits enfants de prier pour notre pays ? Pour allier les deux aspects évoqués au début, je vous propose de prier avec les petits enfants trois Je vous salue Marie pour les familles de France : un pour les papas, un pour les mamans et un pour les enfants."

Partager cet article

1 commentaire

  1. Merci cher Père,
    Il est bon de rappeler à notre monde rationaliste et matérialiste, à notre Europe si vieille et fatiguée, la toute puissance de la prière.
    Tous à nos chapelets !

Publier une réponse